Mesure du stress professionnel : questionnaire de Karasek

Karasek - job strain model

Les facteurs psychosociaux au travail sont des facteurs de risque reconnus pour la santé. Le questionnaire de Karasek est devenu le principal outil d’évaluation des facteurs psychosociaux au travail. Ce questionnaire est un questionnaire d’évaluation collective du bien être au travail qui permet d’ évaluer globalement la santé mentale au sein d’une entreprise. La version du  questionnaire utilisé dans l’enquête Sumer en 2003 comporte 26 questions. 6 questions supplémentaires issues du questionnaire de Siegrist peuvent le compléter pour explorer la reconnaissance au travail. Le questionnaire de Karasek s’apparente à  un sonomètre de la santé mentale…AtouSante propose une version automatisée du questionnaire de Karasek.

La Latitude décisionnelle
La demande psychologique
Le Soutien social
Reconnaissance

Il existe plusieurs modèles pour le stress professionnel 

  • Modèle de Karasek
  • Modèle de Siegrist
  • Modèle de la conservation des ressources  de Hobfoll
  • Modèle psychodynamique de Dejours

AtouSante propose une version automatisée pour le questionnaire de Karasek et pour  le questionnaire de Siegrist, accessibles  sur abonnement : nous contacter pour toute demande d’essai et d’informations.

 Le questionnaire de Karasek est devenu le principal outil d’évaluation des facteurs psychosociaux au travail.
Le modèle de Karasek comporte 3 dimensions :

  • la demande psychologique qui porte sur des aspects aussi bien quantitatifs que qualitatifs de la charge psychologique de travail,
  • la latitude décisionnelle qui comporte 2 sous-dimensions,
    • l’utilisation des compétences qui se définit par la possibilité d’utiliser et développer ses compétences et qualification
    • l’autonomie décisionnelle qui se définit par la marge de manoeuvre dans la manière de faire son travail et de prendre part aux décisions qui s’y rattachent.

Selon Karasek, la combinaison d’une forte demande psychologique et d’une faible latitude décisionnelle (Job strain) constitue une situation à risque pour la santé.

  • Le soutien social au travail constitue la 3ème dimension, il comporte des aspects relatifs au soutien socio-émotionnel et instrumental des relations avec la hiérarchie et les collègues. UN manque de soutien sociel au travail constituerait un risque pour la santé.

Johnson a utilisé le terme « Iso-strain » pour caractériser une situation qui cumule « Job-strain‘ et ‘Isolation » ( isolement).

De nombreuses études internationales témoignent de la validité prédictive du modèle de Karasek pour les maladies cardio-vasculaires, les pathologies mentales mais également les indicateurs globaux de santé, tels que la santé perçue, la qualité de vie ou l‘absentéisme pour raison de santé.

En 2006, une étude qui s’est appuyée sur l’enquête SUMER a validé les propriétés psychométriques du questionnaire de Karasek.

Modèle du stress de Karasek et Theorell (1990)

Modèle du stress de Karasek et Theorell 1990

Les différents items du questionnaire de Karasek permettent d’apprécier 3 éléments : latitude décisionnelle, demande psychologique et soutien social
On complète souvent ce questionnaire par des questions portant sur la reconnaissance au travail, issues du questionnaire de Siegrist. On obtient ainsi un questionnaire d’évaluation collective du bien être au travail.

Pour chaque question, 4 réponses sont proposées :

  • Pas du tout d’accord : compter 1 pour calculer le score
  • Pas d’accord : compter  2 pour calculer le score
  • D’accord : compter 3 pour calculer le score
  • Tout à fait d’accord : compter 4 pour calculer le score

La Latitude décisionnelle

Elle prend en compte à la fois l’autonomie décisionnelle et l’utilisation des compétences.

L’autonomie décisionnelle

L’autonomie décisionnelle, c’est à dire de contrôle :
c’est la possibilité de choisir sa façon de travailler, de participer aux décisions qui s’y rattachent.

3 questions du questionnaire de Karasek explorent l’autonomie décisionnelle :

Question 4 : Q4
Mon travail me permet souvent de prendre des décisions moi-même

  • Pas du tout d’accord : compter 1 pour calculer le score
  • Pas d’accord : compter  2 pour calculer le score
  • D’accord : compter 3 pour calculer le score
  • Tout à fait d’accord : compter 4 pour calculer le score

Question 6 : Q6
Dans ma tâche, j’ai très peu de liberté pour décider comment je fais mon travail

  • Pas du tout d’accord : compter 1 pour calculer le score
  • Pas d’accord : compter  2 pour calculer le score
  • D’accord : compter 3 pour calculer le score
  • Tout à fait d’accord : compter 4 pour calculer le score

Question 8 : Q8
J’ai la possibilité d’influencer le déroulement de mon travail

  • Pas du tout d’accord : compter 1 pour calculer le score
  • Pas d’accord : compter  2 pour calculer le score
  • D’accord : compter 3 pour calculer le score
  • Tout à fait d’accord : compter 4 pour calculer le score

Calcul du score pour l’autonomie = 4 x [ Q4 + (5-Q6) + Q8 ]

L’utilisation des compétences

L’utilisation des compétences, c’est la possibilité d’utiliser ses propres compétences et d’en développer de nouvelles.

6  questions du questionnaire de Karasek explorent l‘utilisation des compétences

Question 1 : Q1
Dans mon travail, je dois apprendre des choses nouvelles

  • Pas du tout d’accord : compter 1 pour calculer le score
  • Pas d’accord : compter  2 pour calculer le score
  • D’accord : compter 3 pour calculer le score
  • Tout à fait d’accord : compter 4 pour calculer le score

Question 2 : Q2
Dans mon travail j’effectue des tâches répétitives

  • Pas du tout d’accord : compter 1 pour calculer le score
  • Pas d’accord : compter  2 pour calculer le score
  • D’accord : compter 3 pour calculer le score
  • Tout à fait d’accord : compter 4 pour calculer le score

Question 3 : Q3
Mon travail me demande d’être créatif

  • Pas du tout d’accord : compter 1 pour calculer le score
  • Pas d’accord : compter  2 pour calculer le score
  • D’accord : compter 3 pour calculer le score
  • Tout à fait d’accord : compter 4 pour calculer le score

Question 5 : Q5
Mon travail me demande un haut niveau de compétence

  • Pas du tout d’accord : compter 1 pour calculer le score
  • Pas d’accord : compter  2 pour calculer le score
  • D’accord : compter 3 pour calculer le score
  • Tout à fait d’accord : compter 4 pour calculer le score

Question 7 : Q7
Dans mon travail, j’ai des activités variées

  • Pas du tout d’accord : compter 1 pour calculer le score
  • Pas d’accord : compter  2 pour calculer le score
  • D’accord : compter 3 pour calculer le score
  • Tout à fait d’accord : compter 4 pour calculer le score

Question 9 : Q9
j’ai l’occasion de développer mes compétences professionnelles

  • Pas du tout d’accord : compter 1 pour calculer le score
  • Pas d’accord : compter  2 pour calculer le score
  • D’accord : compter 3 pour calculer le score
  • Tout à fait d’accord : compter 4 pour calculer le score

Calcul du score pour l’utilisation des compétences = 2 x [ Q1 + (5-Q2) + Q3 + Q5 + Q7 + Q9 ]

Calcul du score pour la latitude décisionnelle : additionner le score de l’autonomie + le score de l’utilisation des compétences.
Le seuil pour la latitude décisionnelle est à 70 ( il est à 72 aux USA).
Les scores du questionnaire de Karasek ont été fixés en France grâce à l’enquête Sumer.

La demande psychologique

C’est la charge psychologique associée à l’exécution des tâches, à la quantité et à la complexité des tâches, aux tâches imprévues, aux contraintes de temps, aux interruptions et aux demandes contradictoires.

9  questions du questionnaire de Karasek explorent  la demande psychologique

Question 10 : Q10
Mon travail me demande de travailler très vite

  • Pas du tout d’accord : compter 1 pour calculer le score
  • Pas d’accord : compter  2 pour calculer le score
  • D’accord : compter 3 pour calculer le score
  • Tout à fait d’accord : compter 4 pour calculer le score

Question 11 : Q11
Mon travail demande de travailler intensément

  • Pas du tout d’accord : compter 1 pour calculer le score
  • Pas d’accord : compter  2 pour calculer le score
  • D’accord : compter 3 pour calculer le score
  • Tout à fait d’accord : compter 4 pour calculer le score

Question 12 : Q12
On me demande d’effectuer une quantité de travail excessive

  • Pas du tout d’accord : compter 1 pour calculer le score
  • Pas d’accord : compter  2 pour calculer le score
  • D’accord : compter 3 pour calculer le score
  • Tout à fait d’accord : compter 4 pour calculer le score

Question 13 : Q13
Je dispose du temps nécessaire pour effectuer correctement mon travail

  • Pas du tout d’accord : compter 1 pour calculer le score
  • Pas d’accord : compter  2 pour calculer le score
  • D’accord : compter 3 pour calculer le score
  • Tout à fait d’accord : compter 4 pour calculer le score

Question 14 : Q14
Je reçois des ordres contradictoires de la part d’autres personnes

  • Pas du tout d’accord : compter 1 pour calculer le score
  • Pas d’accord : compter  2 pour calculer le score
  • D’accord : compter 3 pour calculer le score
  • Tout à fait d’accord : compter 4 pour calculer le score

Question 15 : Q15
Mon travail nécessite de longues périodes de concentration intense

  • Pas du tout d’accord : compter 1 pour calculer le score
  • Pas d’accord : compter  2 pour calculer le score
  • D’accord : compter 3 pour calculer le score
  • Tout à fait d’accord : compter 4 pour calculer le score

Question 16 : Q16
Mes tâches sont souvent interrompues avant d’être achevées, nécessitant de les reprendre plus tard

  • Pas du tout d’accord : compter 1 pour calculer le score
  • Pas d’accord : compter  2 pour calculer le score
  • D’accord : compter 3 pour calculer le score
  • Tout à fait d’accord : compter 4 pour calculer le score

Question 17 : Q17
Mon travail est « très bousculé »

  • Pas du tout d’accord : compter 1 pour calculer le score
  • Pas d’accord : compter  2 pour calculer le score
  • D’accord : compter 3 pour calculer le score
  • Tout à fait d’accord : compter 4 pour calculer le score

Question 18 : Q18
Attendre le travail de collègues ralentit souvent mon propre travail

  • Pas du tout d’accord : compter 1 pour calculer le score
  • Pas d’accord : compter  2 pour calculer le score
  • D’accord : compter 3 pour calculer le score
  • Tout à fait d’accord : compter 4 pour calculer le score

Calcul du score pour la demande psychologique :
Q10
+ Q11 + Q12+( 5-Q13) + Q14 + Q15 + Q16+ Q17 + Q18
Le  score est calculé sur 36, le seuil est à 21 ( il est à 24 aux USA).

 

Le Job strain, c’est à dire la tension au travail est la combinaison d’une faible latitude décisionnelle et d’une forte demande psychologique.

 

Si le score de demande psychologique est supérieur à 21 et le score de latitude décisionnelle inférieur à 72, l’individu est dans le cadran « stressé » et donc considéré en situation de Job strain.

Dans le cadre d’une étude :

  • soit on utilise ces valeurs données par SUMER pour situer les individus sur le diagramme ( ce qui permet alors de comparer la population étudiée avec l’échantillon national),
  • soit on utilise les valeurs médianes de la latitude décisionnelle et de la demande psychologique pour situer les individus sur le diagramme ( on utilisera la valeur médiane obtenue pour la demande psychologique au sein de la population étudiée au lieu de 21 et la valeur médiane de la latitude décisionnelle au sein de la population étudiée au lieu de 72)

 

« Job strain model » Karasek 1979

  •  Le sujet est détendu, s’il bénéficie d’une faible demande psychologique et d’une grande autonomie pour réaliser son travail.
  • Le sujet est actif, s’il dispose d’une forte demande psychologique mais également d’une grande autonomie.
  • Par contre un sujet est passif, s’il dispose à la fois d’une faible demande psychologique et d’une faible autonomie.

 

Le Soutien social

C’est l’aide et la reconnaissance des collègues et de la hiérarchie.

Soutien social de la part de la hiérarchie

4 questions du questionnaire de Karasek explorent le soutien social de la hiérarchie

Question 19 : Q19
Mon supérieur se sent concerné par le bien être de ses subordonnés

  • Pas du tout d’accord : compter 1 pour calculer le score
  • Pas d’accord : compter  2 pour calculer le score
  • D’accord : compter 3 pour calculer le score
  • Tout à fait d’accord : compter 4 pour calculer le score

Question 20 : Q20
Mon supérieur prête attention à ce que je dis

  • Pas du tout d’accord : compter 1 pour calculer le score
  • Pas d’accord : compter  2 pour calculer le score
  • D’accord : compter 3 pour calculer le score
  • Tout à fait d’accord : compter 4 pour calculer le score

Question 21 : Q21
Mon supérieur m’aide à mener ma tâche à bien

  • Pas du tout d’accord : compter 1 pour calculer le score
  • Pas d’accord : compter  2 pour calculer le score
  • D’accord : compter 3 pour calculer le score
  • Tout à fait d’accord : compter 4 pour calculer le score

Question 22 : Q22
Mon supérieur réussit facilement à faire collaborer ses subordonnés

  • Pas du tout d’accord : compter 1 pour calculer le score
  • Pas d’accord : compter  2 pour calculer le score
  • D’accord : compter 3 pour calculer le score
  • Tout à fait d’accord : compter 4 pour calculer le score

Calcul du score soutien social de la part de la hiérarchie  : Q19 + Q20 + Q21  + Q22
Le score est calculé sur 16, le seuil est à 8

Soutien social de la part des collègues

4 questions du questionnaire de Karasek explorent le soutien social de la part des collègues

Question 23 : Q23
Les collègues avec qui je travaille sont des gens professionnellement compétents

  • Pas du tout d’accord : compter 1 pour calculer le score
  • Pas d’accord : compter  2 pour calculer le score
  • D’accord : compter 3 pour calculer le score
  • Tout à fait d’accord : compter 4 pour calculer le score

Question 24 : Q24
Les collègues avec qui je travaille me manifestent de l’intérêt

  • Pas du tout d’accord : compter 1 pour calculer le score
  • Pas d’accord : compter  2 pour calculer le score
  • D’accord : compter 3 pour calculer le score
  • Tout à fait d’accord : compter 4 pour calculer le score

Question 25 : Q25
Les collègues avec qui je travaille sont amicaux

  • Pas du tout d’accord : compter 1 pour calculer le score
  • Pas d’accord : compter  2 pour calculer le score
  • D’accord : compter 3 pour calculer le score
  • Tout à fait d’accord : compter 4 pour calculer le score

Question 26 : Q26
Les collègues avec qui je travaille m’aident à mener les tâches à bien

  • Pas du tout d’accord : compter 1 pour calculer le score
  • Pas d’accord : compter  2 pour calculer le score
  • D’accord : compter 3 pour calculer le score
  • Tout à fait d’accord : compter 4 pour calculer le score

Calcul du score soutien social de la part des collègues : Q23 + Q24 + Q25+ Q26
Le score est calculé sur 16, le seuil est à 8

Le score du soutien social est la somme : soutien social de la part de la hiérarchie + soutien social de la part des collègues
Si le score de soutien social est inférieur à 24, on considère qu’il est faible.

L’Isostrain est la combinaison du Job strain à un faible soutien social ( inférieur à 24).

Reconnaissance

6 questions explorent la reconnaissance au travail

Question 27 : Q27
On me traite injustement dans mon travail

  • Pas du tout d’accord : compter 1 pour calculer le score
  • Pas d’accord : compter  2 pour calculer le score
  • D’accord : compter 3 pour calculer le score
  • Tout à fait d’accord : compter 4 pour calculer le score

Question 28 : Q28
Ma sécurité d’emploi est menacée

  • Pas du tout d’accord : compter 1 pour calculer le score
  • Pas d’accord : compter  2 pour calculer le score
  • D’accord : compter 3 pour calculer le score
  • Tout à fait d’accord : compter 4 pour calculer le score

Question 29 : Q29
Ma position professionnelle actuelle correspond bien à ma formation

  • Pas du tout d’accord : compter 1 pour calculer le score
  • Pas d’accord : compter  2 pour calculer le score
  • D’accord : compter 3 pour calculer le score
  • Tout à fait d’accord : compter 4 pour calculer le score

Question 30 : Q30
Vu tous mes efforts, je reçois le respect et l’estime que je mérite

  • Pas du tout d’accord : compter 1 pour calculer le score
  • Pas d’accord : compter  2 pour calculer le score
  • D’accord : compter 3 pour calculer le score
  • Tout à fait d’accord : compter 4 pour calculer le score

Question 31 : Q31
Vu tous mes efforts, mes perspectives de promotion sont satisfaisantes

  • Pas du tout d’accord : compter 1 pour calculer le score
  • Pas d’accord : compter  2 pour calculer le score
  • D’accord : compter 3 pour calculer le score
  • Tout à fait d’accord : compter 4 pour calculer le score

Question 32 : Q32
Vu tous mes efforts, mon salaire est satisfaisant

  • Pas du tout d’accord : compter 1 pour calculer le score
  • Pas d’accord : compter  2 pour calculer le score
  • D’accord : compter 3 pour calculer le score
  • Tout à fait d’accord : compter 4 pour calculer le score

Calcul du score reconnaissance : ( 5-Q27) + (5-Q28) + Q29 + Q30 + Q31 + Q32
Le score est calculé sur 24

 

Une situation de travail est génératrice de stress si elle associe: des exigences élevées au niveau du travail, peu ou pas de contrôle sur son propre travail et un soutien social faible de la part de l’équipe de travail ou de la hiérarchie.

Le questionnaire de Karasek peut être utilisé de diverses manières : les scores peuvent être comparés au sein d’une même entreprise, entre divers services, divers métiers, etc
Les scores peuvent être comparés à ceux d’une population de référence, etc

Pour toute information complémentaire concernant le  questionnaire de Karasek : contacter JCQ center.

Vous pouvez lire également les articles suivants :

Sites Internet conseillés :


Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.