Travail de nuit : risques pour la santé


Le travail de nuit peut causer diverses atteintes à la santé, c’est pourquoi il est considéré comme un facteur de risque professionnel de pénibilité dès l’instant que l’employé réalise au moins 120 nuits par an (une heure de travail entre 24 heures et 5 heures au moins 120 nuits par an). L’employeur doit donc déclarer chaque année  les travailleurs qui travaillent plus de 120 nuits par an. Les travailleurs concernés vont ainsi percevoir des points sur leur compte personnel de prévention de la pénibilité. Les troubles du sommeil représentent la première conséquence néfaste du travail de nuit. Une nuit normale est recommandée après deux ou trois jours de travail de nuit.

Risques pour la santé
Recommandations pour le travail de nuit
Suivi individuel adapté pour les travailleurs de nuit
Le travail de nuit est un facteur de risque professionnel de pénibilité

Risques du travail de nuit pour la santé

Pour les salariés qui travaillent de nuit, on peut observer : 

  • davantage d’accident du travail durant la nuit,
  • des troubles du sommeil, avec pour conséquences des accès de somnolence durant la journée,
  • une diminution des performances intellectuelles, de la vigilance,
  • une fatigue chronique, stress,anxiété,
  • une consommation parfois excessive de café, tabac….
  • Repas éventuellement destructurés : grignotage, avec pour conséquence éventuelle des troubles digestifs
  • Perturbation de la vie sociale et familiale.
  • Une sensation d’isolement est parfois ressentie

Le CIRC classe le travail de nuit comme facteur de risque probable de cancer humain et notamment de cancer du sein chez la femme.

 

Recommandations pour le travail de nuit

Le travail de nuit a des conséquences sur le métabolisme.

La nuit les tâches physiques sont mieux supportées que les tâches intellectuelles : en effet on observe une baisse de la vigilance entre minuit et 4H du matin.

On recommande 1 nuit normale après 2 à 3 jours de travail de nuit.

L’adaptation au travail de nuit est plus facile, si le salarié travaille toujours de nuit ( contrairement au travail en horaires alternants, où le salarié travaille environ 1 semaine sur 3 de nuit).

Pour bien dormir durant la journée :

  • se protéger du bruit, et de la lumière du jour, afin de recréer le plus possible les conditions de la nuit,
  • éviter de se faire réveiller.

Suivi individuel adapté pour les travailleurs de nuit

Un nouveau suivi  médical en santé au travail est en vigueur depuis janvier 2017.
Désormais, conformément à l’article R 4624-17 du Code du travail, certains salariés bénéficient d’un suivi médical adapté à l’issue de la visité médicale de prévention et d’information :

Les travailleurs de nuit doivent bénéficier d’une visite d’information et de prévention avant l’embauche au poste de travail.

Article R 4624-17

“Tout travailleur dont l’état de santé, l’âge, les conditions de travail ou les risques professionnels auxquels il est exposé le nécessitent, notamment les travailleurs handicapés, les travailleurs qui déclarent être titulaires d’une pension d’invalidité et les travailleurs de nuit mentionnés à l’article L. 3122-5, bénéficie, à l’issue de la visite d’information et de prévention, de modalités de suivi adaptées déterminées dans le cadre du protocole écrit prévu au troisième alinéa de l’article L. 4624-1, selon une périodicité qui n’excède pas une durée de trois ans.”

Article R 4624-18 :

“Tout travailleur de nuit mentionné à l’article L. 3122-5 et tout travailleur âgé de moins de dix-huit ans bénéficie d’une visite d’information et de prévention réalisée par un professionnel de santé mentionné au premier alinéa de l’article L. 4624-1 préalablement à son affectation sur le poste.”

La Haute Autorité de Santé, HAS a publié divers documents,  recommandations de bonnes pratiques pour le suivi en santé au travail des travailleurs postés et des travailleurs de nuit :

 

Le travail de nuit est un facteur de risque professionnel de pénibilité

Le travail de nuit génère des points pour le compte personnel de prévention de la pénibilité.

Vous pouvez lire également les articles suivants :


Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.