Echelle d’anxiété de COVI

L’échelle d’anxiété de COVI est citée  dans la lettre réseau qui a été adressée aux médecins conseils pour les aider à faire le diagnostic des affections psychiques graves qui entraînent une incapacité permanente prévisible égale ou supérieure à 25%, autorisant ainsi la saisie du CRRMP pour reconnaître éventuellement la pathologie au titre des maladies professionnelles. Bien qu’il n’existe pas de tableau de maladie professionnelle spécifique, les affections psychiques peuvent tout de même être reconnues au titre des maladies professionnelles si elles présentent un certain degré de gravité ( IPP, incapacité permanente partielle,  supérieure ou égale à 25%), et s’il existe un lien direct et essentiel avec le travail.

Depuis Mars 2012 ( lettre ministérielle du 13 mars 2012), la notion d‘IPP prévisible a été introduite,  le médecin conseil n’attend donc plus que la pathologie soit consolidée et l‘IPP définitive fixée pour saisir le CRRMP.

Lettre réseau LR-DRP-1/2013 adressée aux médecins conseils : affections psychiques entraînant une IPP prévisible supérieure ou égale à 25%.

La définition très générale d’une  échelle d’évaluation clinique : une échelle d’évaluation clinique est une formalisation standardisée de l’évaluation d’une ou plusieurs caractéristiques non mesurables directement au moyen d’indicateurs ou items mesurables directement, permettant d’attribuer en fonction de règles logiques une ou plusieurs valeurs numériques à la caractéristique étudiée.
Dans le cas de la psychiatrie, les caractéristiques non mesurables directement sont des phénomènes cliniques, tels que la dépression, l’anxiété, etc
Le terme d’échelle sous-entend l’utilisation de la somme des scores des items, tandis que dans une check-list, on vérifie la présence et/ou l’intensité des items, sans chercher à faire un calcul.
Dans une échelle, il y a quelque chose de commun entre les items qui la composent.

L’échelle de COVI comporte 3 items côtés de 0 à 4 pour évaluer le discours, le comportement et les plaintes somatiques du sujet anxieux. Sa sensibilité est satisfaisante.

Discours du sujet

Nerveux, pas dans son assiette, agité, effrayé sans raison, peureux, tendu, noué, doit éviter certaines conduites, certains lieux, difficultés à se concentrer :

  • Inexistant : coter 0
  • Faible : coter 1
  • Moyen : coter 2
  • Beaucoup : coter 3
  • Enorme : coter 4

Comportement

Semble effrayé, angoissé, mal à l’aise, agité :

  • Inexistant : coter 0
  • Faible : coter 1
  • Moyen : coter 2
  • Beaucoup : coter 3
  • Enorme : coter 4

Plainte somatiques

Sudation, tremblement, sensation de striction cardiaque, tachycardie, oppression respiratoire, sensation de chaud ou froid, sommeil agité, estomac noué, boule dans la gorge :

  • Inexistant : coter 0
  • Faible : coter 1
  • Moyen : coter 2
  • Beaucoup : coter 3
  • Enorme : coter 4

Si plusieurs des symptômes sont présents, la cotation est effectuée sur le plus sévère.

Le score seuil sur l’échelle de COVI est de 6

Echelle de Lipman et Covi 1976

Cette lettre adressée par la Caisse nationale aux médecins conseils propose 3 outils pour les aider à faire le diagnostic des affections psychiques graves qui entraînent une incapacité permanente prévisible égale ou supérieure à 25% : Test d’évaluation globale de fonctionnement, EGF, echelle d’anxiété de COVI, échelle de dépression MADRS ( Montgomery and Asberg Depression Montgomery Scale).


Vous pouvez lire également les articles suivants :


Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire