Quels sont les vaccins contre-indiqués chez les personnes atteintes de déficit immmunitaire ?

Certaines vaccinations sont exigées à certains postes de travail, mais certains vaccins sont contre-indiqués chez les personnes  atteintes d’un déficit immunitaire. En effet, les immuno-déprimés ne doivent pas recevoir de vaccins vivants en raison du risque de survenue de maladie infectieuse vaccinale. Les vaccins inactivés, par contre,  peuvent être administrés sans risques, mais leur immunogénicité est souvent diminuée. Le Haut Conseil de la santé publique a publié des recommandations vaccinales spécifiques des personnes immunodéprimés ou aspléniques.

Deux types de déficits immunitaires
Vaccins vivants atténués
Vaccins contre-indiqués chez les personnes atteintes de déficit immunitaire secondaire
Vaccins contre-indiqués chez les personnes atteintes de déficit immunitaire primitif

 

Deux types de déficits immunitaires

On distingue deux types de déficit immunitaire.

  • Déficit immunitaire primitif, ou héréditaire
  • Déficit immunitaire secondaires ou acquis :
    • transplantation d’organe solide,
    • greffe de moelle osseuse
    • infection par le VIH
    • traitements immuno-suppresseurs
    • anti-TNF
    • chimiothérapies anticancéreuses, etc

Le déficit peut concerner l’immunité humorale ou cellulaire.

Vaccins vivants atténués

Les vaccins vivants atténués contiennent un agent infectieux vivant,  le pouvoir pathogène du virus ou de la bactérie a été atténué.

Les vaccins suivants sont des vaccins vivants atténués :

  • vaccin contre la rougeole,
  • vaccin contre la rubéole,
  • vaccin contre les oreillons,
  • vaccin contre la fièvre jaune
  • vaccin oral contre la polio,
  • BCG.

 

Vaccins contre-indiqués chez les personnes atteintes de déficit immunitaire secondaire

 Vaccins contre-indiqués chez les patients infectés par le VIH

  • BCG
  • Fièvre jaune
  • Grippe vivant atténué
  • ROR
  • Varicelle

Pour les patients qui ont un traitement anti-rétroviral, attendre que la charge virale soit si possible indétectable pour vacciner ( afin d’avoir une meilleure immunogénicité).

Vaccins contre-indiqués chez les patients en attente de transplantation d’organe solide

  • BCG

Pour les autres vaccins vivants pas de contre-indication en l’absence de traitement immunosuppresseur.
Vaccination à réaliser au moins 2 à 4 semaines avant la greffe.

Vaccins contre-indiqués chez les patients transplantés d’organe solide
Tous les vaccins vivants sont contre-indiqués.
Les autres vaccins doivent être réalisés dans un délai minimum de 6 mois après la greffe.

Vaccins contre-indiqués chez les patients greffés de cellules souches hématopoiétiques
Tous les vaccins vivants sont contre-indiqués au moins 2 ans après la greffe.

Vaccins contre-indiqués chez les patients sous chimiothérapie pour tumeur solide ou hémopathie maligne
Tous les vaccins vivants sont contre-indiqués au moins 6 mois après la fin de la chimiothérapie

Vaccins contre-indiqués chez les patients atteints d’une maladie auto-immune et traités par corticothérapie et/ou immunosuppresseurs et/ou biothérapie

  • BCG,
  • Fièvre jaune,
  • Grippe vivant atténué,
  • ROR,
  • Varicelle .

Pas de vaccins contre-indiqués chez les patients aspléniques ou hypospléniques

Pas de vaccins contre-indiqués chez les patients traités par l’éculizumab ( Soliris),
ce traitement est administré à des patients porteurs d’hémoglobinurie paroxystique nocturne.

Vaccins contre-indiqués chez les personnes atteintes de déficit immunitaire primitif

 Déficit de l’immunité innée

  • Le BCG est contre-indiqué :
    • chez les patients avec déficit des cellules phagocytaires ( granulomatose septique)
    • chez les patients atteints de neutropénies chroniques sévères

Pas de vaccin contre-indiqué chez les patients qui ont un déficit en complément.

Déficit de l’immunité humorale ( lymphocytes B)
Contre-indication pour le BCG, la fièvre jaune, la grippe vivant atténué chez :

  • les patients qui ont un déficit immunitaire commun variable ( DICV),
  • les patients qui ont une maladie de Bruton ( agammaglobulinémie liée à l’X),
  • un déficit en sous-classes d’IgG.

Pas vaccin contre-indiqué chez les patients qui ont un déficit en IgA

Déficit de l’immunité cellulaire ou mixte  ( lymphocyte t +/- B)
Tous les vaccins vivants sont contre-indiqués chez :

  • les patients avec un déficit immunitaire combiné sévère ( la vaccination est inefficace),
  • les patients avec un déficit immunitaire combiné partiel ( syndromes de Job-Buckley, de Wiskott-Aldrich, de di George, ataxie téléangiectasique).
    L’efficacité des vaccins inactivés est fonction de la profondeur du déficit humoral secondaire.



Vous pouvez lire également les articles suivants :

Sites internet conseillés :


Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire