Fortes chaleurs : risques pour la santé

L’exposition à la chaleur peut provoquer une deshydratation du fait de la sudation importante mais également une défaillance aigue de la thermorégulation : le coup de chaleur, c’est une urgence médicale qu’il faut savoir reconnaître, car il est d’apparition très rapide et parfois d’évolution fatale.

Populations les plus à risques
Risques liés a la chaleur
Coup de chaleur

Populations les plus à risques

  • Femmes enceintes.
  • Personnes de plus de 55 ans.
  • Personnes qui présentent une maladie: diabète, maladie cardio-vasculaire.

Risques liés a la chaleur

Les signes d’alerte précoces sont:
apparition de crampes musculaires, maladresse,  perte de concentration qui entraînent une augmentation du risque d’accident de travail.

  • Fatigue, troubles de concentration.
  • Baisse de la tension artérielle, vertiges.
  • Somnolence, baisse de vigilance.
  • Déshydratation, insolation.
  • Hyperthermie: augmentation de la température du corps.
  • Coup de chaleur.

Coup de chaleur

La température du corps est normalement maintenue à 37 ° grâce à des mécanismes de régulation mis en jeu au niveau du système nerveux central.

Le coup de chaleur survient en cas d’inefficacité de cette thermorégulation par conséquent la température centrale augmente.

Le dysfonctionnement du système nerveux central serait lié à un effet direct de l’hyperthermie (augmentation de la température du corps) sur les centres régulateurs.

Phases qui précèdent un coup de chaleur

  • Crampes de chaleur
    Spasmes douloureux au niveau des jambes, de l’abdomen.
  • Transpiration.
  • Phase d’épuisement ensuite:
    forte transpiration, faiblesse, pâleur de la peau, pouls faible, température normale.

Symptômes du coup de chaleur

  • Grande faiblesse, grande fatigue.
  • Etourdissements, vertiges.
  • Pouls rapide.
  • Peau sèche et chaude.
  • Tenue de propos incohérents, perte de connaissance.
  • Réduction de la sudation.
  • Augmentation de la température centrale: supérieure à 40°
  • Hypotension artérielle: baisse de la tension artérielle.
  • Abolition, diminution des réflexes.
  • Convulsion et mort cérébrale si la température centrale dépasse 42°:
  • Dans ce cas la défaillance des centres thermo-régulateurs s’associe à un oedème cérébral potentiellement léthal.

Conduite à tenir devant un coup de chaleur

Le coup de chaleur est une urgence médicale qui impose de faire appel au SAMU

  • Alerter les secours en composant le 15.
  • Rafraîchir la personne
  • Transporter la personne à l’ombre, ou dans un endroit frais, lui enlever ses vêtements.
  • Asperger le corps de la personne d’eau fraîche.
  • Faire le plus de ventilation possible.
  • Donner de l’eau à boire, seulement si la personne est consciente.

Facteurs qui favorisent le coup de chaleur

L’environnement
Ensoleillement intense,
Température ambiante élevée,
Humidité élevée,
Circulation d’air très chaud, ou peu de circulation d’air, pollution atmosphérique.

Les facteurs liés au travail
Efforts physiques importants,
Pauses pour récupérer insuffisantes,
Vêtements de travail qui gênent l’évaporation de la sueur,
Chaleur dégagée par des machines, des produits, des procédés de travail: fonderies, boulangeries, pressing, agroalimentaire…
Utilisation de produits chimiques.

Les facteurs liés à la personne
Personne insuffisamment acclimatée à la chaleur,
Méconnaissance du danger du coup de chaleur,
Mauvaise condition physique,
Consommation d’eau insuffisante,
Manque de sommeil,
Consommation d’aliments trop riches,
Consommation d’alcool, tabac, drogues illicites,
Port de vêtements trop serrés et trop chauds,
Prise de médicaments,
Présence de troubles de santé.

Tout malaise qui survient sur le lieu de travail doit faire l’objet d’une déclaration d’accident du travail et d’une information du médecin du travail.


Vous pouvez lire également les articles suivants :

Documents disponibles :

Ministère du travail

INRS

INPES

Sites internet conseillés :


Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire