Tests de détection de l’interféron gamma : IFN γ

2 tests de détection de l’interféron  sont disponibles. L’utilisation de la détection de l’IFN γ peut être retenue dans quatre indications pour le diagnostic de la tuberculose-infection latente. Ces tests ont une meilleure spécificité que l’IDR pour faire une enquête autour d’un cas de tuberculose.

Les tests ELISA: Enzyme Linked ImmunoSorbent Assay
Le test ELISPOT: Enzyme-Linked ImmunoSPOT
Utilisation de la détection de l’IFN γ : quatre indications pour le diagnoctic d’une tuberculose-infection latente
Avantages de ces tests par rapport à l’IDR
Inconvénients de ces tests
Conditions d’exécution de ces test de détection de l’IFN γ

L’IFN γ est produit suite à une stimulation antigènique in vitro de lymphocytes T contenus dans un prélèvement sanguin.
La détection de l’IFN γ est la base de ces 2 nouveaux tests récemment commercialisés:
en effet, QuantiFERON -TB ®et T-SPOT-TB ® permettent de mettre en évidence in vitro la réponse immunitaire protectrice à l’égard de M.tuberculosis.

Les tests ELISA: Enzyme Linked ImmunoSorbent Assay

  • Le test QuantiFERON-TB ® est un système de dosage sur sang total qui permet une mesure par ELISA de l’IFN ? sécrété.
  • Le test QuantiFERON-TB IT explore la capacités des lymphocytes du patient à sécréter de l’interféron ? après stimulation des proteines ESAT-6, CFP-10 et TB7.7 du BK.

Un contrôle négatif sans antigène et un contrôle positif avec mitogène sont également prélevés et valident le résultat.

Le test ELISPOT: Enzyme-Linked ImmunoSPOT

Ce test T-SPOT.TB ® est réalisé sur un isolement de cellules mononucléées.

Il s’agit d’une technique ELISPOT dont le principe est de mesurer les réponses cellulaires dirigées contre un antigène donné, en quantifiant le nombre de lymphocytes T produisant une cytokine.

Le test T-SPOT.TB ® est une mesure par ELISPOT des cellules sécrétant de l’IFN γ :
il détecte l’IFN γ sécrété par les lymphocytes T spécifiques d’ESAT-6 et CFP-10.

Le résultat est rendu en donnant le nombre de lymphocytes T sécrétant de l’IFN γ ( cellules formant un spot).

En pratique, dans le cadre de l’enquête autour d’un cas de tuberculose un test unique est réalisé 3 mois après le contact.

Utilisation de la détection de l’IFN γ : quatre indications pour le diagnoctic d’une tuberculose-infection latente

VACIl faut retenir l’utilisation de la détection de l’IFN γ dans quatre indications pour le diagnostic de la tuberculose-infection latente.
ce test est proposé en remplacement de l’IDR dans ces 4 indications.

  • Pour réaliser une enquête autour d’un cas, uniquement chez les adultes de plus de 15 ans. Meilleure spécificité que l’IDR.
  • Pour les professionnels de santé lors de leur embauche, et pour ceux travaillant dans un service à risque: la réalisation de ce test permettra un meilleur suivi des professionnels de santé.
  • Pour aider au diagnostic des formes extrapulmonaires de la tuberculose-maladie souvent difficiles à étiqueter.
  • Avant la mise en route d’un traitement anti-TNFα.

Avantages de ces tests par rapport à l’IDR

  • Pas de deuxième consultation pour interpréter le résultat du test.
  • Tests permettant de faire la différence entre infection par M.tuberculosis et vaccination par le BCG.
  • Possibilité de discriminer une infection par M.tuberculosis d’une infection par M.avium.
  • Pour le test T-SPOT.TB R chez les patients infectés par le VIH le test serait valide même en cas d’immunosuppression.

Inconvénients de ces tests

  • Tests techniquement plus difficiles à réaliser que l’IDR.
  • Il faut un laboratoire équipé avec un matériel défini et du personnel formé.
  • Risque théorique de résultat faussement positif ( les gênes codant pour ESAT-6 et CPF-10 existant dans le génome de M. kansasii, M.szulgai, M.marinum);
  • Risque possible de réaction croisée avec M. leprae.
  • Pour le test QuantiFERON-TB R le résultat est indéterminé si le témoin positif contrôle n’est pas validé. Chez les patients sous immunosuppresseurs ce type de résultat serait obtenu dans 20% des cas.

Il existe un intérêt évident à l’utilisation de ces nouveaux tests en remplacement de l’IDR dans des indications précises chez l’adulte.

Conditions d’exécution de ces test de détection de l’IFN γ

  • Bien respecter un délai maximum de 12 heures entre le prélèvement sanguin et son utilisation.
  • Bien garder le prélèvement sanguin à la température ambiante jusqu’à son utilisation.
  • Ne réaliser ces tests que 3 mois après le début du contact connu.
  • La recherche de la réalisation d’une IDR récente ( environ 1 mois) et de son résultat:
    ces données doivent être connues du clinicien et du biologiste pour une interprétation optimale d’un test de détection de l’IFN γ

Tableaux des maladies professionnelles associés :

  Tableau n°40 RG : Maladies dues aux bacilles tuberculeux et à certaines mycobactéries atypiques (/CMycobacterium avium/intracellulare, /CMycobacterium kansasii, (49,8 KiB, 13 396 hits)



Vous pouvez lire également les articles suivants :

Sites Internet conseillés :


Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire