Injection-Santé au travail

Panenza ® , Focetria ®, Pandemrix ® : quel vaccin choisir, combien de dose administrer ?

Le Ministère de la santé a publié un récapitulatif des indications vaccinales à propos de la vaccination contre la grippe A(H1N1) : vaccin avec ou sans adjuvant, administration d’une dose ou d’une demi-dose, rappel ou non au moins 3 semaines après la première injection, etc

Les vaccins disponibles contre le virus de la grippe A (H1N1)
Vaccination de la femme enceinte
Vaccination de l’enfant contre la grippe A (H1N1)
Vaccination de l’adulte contre la grippe A (H1N1)
Vaccination de l’adulte ou l’enfant pour lequel une injection est déconseillée ou impossible
Vaccination d’une personne atteinte d’un dysfonctionnement immunitaire ou acquis
Accéder au document original du Ministère
Réquisition des professionnels de santé pour vacciner

Les vaccins disponibles contre le virus de la grippe A (H1N1)1

Tous ces vaccins sont administrés par voie intramusculaire,
Panenza ®peut également être administré par voie sous-cutanée.
Vaccins sans adjuvant

  • Panenza ® :
    • se présente en flacon de 10 doses ou en seringues monodoses,
    • c’est le seul vaccin à pouvoir être administré indifféremment par voie sous-cutanée ou intramusculaire.
    • Vaccin Panenza
  • Celvapan ® :
    • se présente en flacon de 10 doses

Vaccins avec adjuvant

  • Focetria® :
    • se présente en flacon de 10 doses ou seringues monodoses.
  • Pandemrix® :

Toute personne candidate à la vaccination remplit au préalable un questionnaire.

Vaccination de la femme enceinte

Au premier trimestre de la grossesse

La vaccination n’est pas recommandée au premier trimestre de la grossesse, sauf si la femme présente des facteurs de risque, dans ce cas 1 dose de 0,5 ml de Panenza ® doit être administrée.

Facteurs de risque :

  • affections broncho-pulmonaires chroniques, dont asthme, dysplasie broncho-pulmonaire et mucoviscidose ;
  • cardiopathies congénitales mal tolérées, insuffisances cardiaques graves et valvulopathies graves ;
  • néphropathie chroniques graves, syndromes néphrotiques purs et primitifs ;
  • accident vasculaire cérébral invalidant, formes graves des affections neurologiques et musculaires ( dont myopathie), épilepsie grave ;
  • drépanocytose, thalasso drépanocytose ;
  • maladies métaboliques à risque d’être décompensées par une maladie aigue, y compris diabète insulinodépendant ne pouvant être équilibré par le seul régime ;
  • immunodépression y compris les transplantés, néoplasie sous-jacente et malades sous traitement immunosuppresseur, déficits immunitaires cellulaires, infection par le VIH, asplénies anatomiques ou fonctionnelles ;

Au 2ème ou 3ème trimestre de la grossesse

Administration d’1 dose de 0,5 ml Panenza ®, vaccin sans adjuvant.

Vaccination de l’enfant contre la grippe A (H1N1)

Enfant de moins de 6 mois
La vaccination est contre-indiquée, la solution consiste à vacciner l’entourage.

Enfant entre 6 mois et 36 mois
2 demi-doses de 0,25 ml de Panenza sont administrées à au moins 3 semaines d’intervalle.
0,25 ml correspond à une demi-dose.

Enfant entre 36 mois et 8 ans
2 doses de 0,5 ml de Panenza ®

Enfant de 8 à 9 ans
1 seule dose de 0,5 ml de Panenza ®

Enfant de 10 à 17 ans
1 seule dose de 0,5 ml Pandemrix ®

Vaccination de l’adulte contre la grippe A (H1N1)

En l’absence de facteurs de risque particuliers.
Adulte de moins de 60 ans
1 dose de Focetria ® ou 1 dose de Pandemrix ®

Adulte de 60 ans et plus

  • Soit 2 doses de 0,5 ml de Focetria ® .
  • soit 1 seule dose de 0,5 ml Pandemrix ®

Vaccination de l’adulte ou l’enfant pour lequel une injection est déconseillée ou impossible

Enfant ou adulte thrombocytopénique,hémophile ou sous anticoagulant
Les personnes sous antiagrégants plaquettaires ne sont pas concernées par cette mesure.

Vaccin Panenza ® à administrer en sous-cutané, une pression locale directe doit être exercée pendant au moins deux minutes après l’injection.

Enfant ou adulte atteint de myopathie
L’injection intramusculaire peut se révéler impossible, Panenza peut être utilisé en sous-cutané.

Vaccination d’une personne atteinte d’un dysfonctionnement immunitaire ou acquis

La décision vaccinale doit être prise avec l’équipe médicale qui suit habituellement le patient.

Le document du Ministère donne des précisions en fonction des pathologies : oncologiques, hématologiques, transplantations, maladies infammatoires, maladies auto-immunes, etc

Accéder au document original du Ministère

Les informations figurant dans cet article sont extraites du document édité par le Ministère de la santé :
H1N1 dispositions vaccinales du Ministère

Réquisition des professionnels de santé pour vacciner

Vous pouvez lire également les articles suivants :


Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire