Substitution de l’amiante

Le décret du 24 Décembre 1996 a fixé l’interdiction totale de l’importation et de la mise sur le marché français de tout produit contenant de l’amiante depuis le 1er janvier 1997, ces dispositions ont été étendues au niveau européen, depuis le 1er janvier 2005, par la directive du 26 juillet 1999.

Les technologies alternatives
Les matériaux de substitution

Les technologies alternatives

Remplacement de l’amiante- ciment par :

  • Des canalisations en fonte ou en P.V.C.
  • Des tuiles ou des tôles ondulées galvanisées en couverture.
  • Des plaques aluminium peintes.

Remplacement des dalles en vinyle-amiante par:

  • Du carrelage.
  • Des revêtements de sol

Les matériaux de substitution

Matériaux non fibreux

  • Enduits, coquilles en plâtre chargé de vermiculite, mica.
  • Panneaux, coquilles de silicates divers.

Matériaux fibreux

  • Fibres végétales: cellulose…
  • Fibres artificielles organiques en mélange avec le ciment: polypropylène, alcool polyvinylique, aramides.
  • Fibres minérales artificielles : laine de verre, de roche; fibres céramiques réfractaires pour l’isolation thermique industrielle à des températures dépassant 1200°.

Le remplacement des agents CMR, Cancérogènes, Mutagènes, toxiques pour la Reproduction doit constituer un axe prioritaire en matière de prévention des risques professionnels.
Malgré tout, il importe de rester vigilant car ces nouveaux matériaux de substitution ne sont pas toujours dénués de toxicité et certaines études en cours ne disposent pas encore de recul suffisant pour affirmer leur inocuité.

Tableaux des maladies professionnelles associés :

  Tableau n°30 RG : Affections professionnelles consécutives à l'inhalation de poussières d'amiante (13,4 KiB, 39 580 hits)

  Tableau n°30 Bis RG : Cancer broncho-pulmonaire provoqué par l'inhalation de poussières d'amiante (8,4 KiB, 16 476 hits)




Vous pouvez lire également les articles suivants :

Sites Internet conseillés :


Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire