Bulles-Santé au travail

Substitution des fibres d’amiante par des fibres minérales artificielles

Les fibres minérales artificielles sont souvent utilisées comme fibres de substitution à l’amiante pour leur capacité thermique.

L’exposition aux fibres de céramique devrait faire l’objet de précautions aussi proches que possible de celles employées aujourd’hui pour l’exposition au risque amiante, puisque ces fibres sont actuellement classées cancérogènes de catégorie 2 .

Des valeurs limites d’exposition, indicatives, ont été fixées.
Il s’agit de valeurs moyennes sur 8 heures de travail : fibres de céramiques = 0,6 fibres / cm3.

Les experts considèrent que les risques éventuels inhérents aux fibres céramiques sont proportionnels au niveau d’exposition, il demeure donc important de réduire l’exposition au niveau le plus bas qui puisse être atteint.

Les fibres céramiques sont constituées d’un matériau fibreux très fin, elles produisent une poussière très irritante lorsqu’on les découpe ou simplement lorsqu’on les manipule.

Tableaux des maladies professionnelles associés :

  Tableau n°30 RG : Affections professionnelles consécutives à l'inhalation de poussières d'amiante (13,4 KiB, 40 194 hits)

  Tableau n°30 Bis RG : Cancer broncho-pulmonaire provoqué par l'inhalation de poussières d'amiante (8,4 KiB, 16 851 hits)

  Tableau n°47 RA : Affections consécutives à l'inhalation de poussières d'amiante (36,7 KiB, 6 404 hits)

  Tableau n°47 Bis RA : Cancer broncho-pulmonaire provoqué par l'inhalation de poussières d'amiante (34,2 KiB, 5 075 hits)

Vous pouvez lire également les articles suivants :

Sites Internet conseillés :


Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire