Rayonnements, sources, unités

L’exposition aux rayonnements ionisants peut-être interne ou externe. De par leur énergie, certains rayonnements ionisants peuvent être pénétrants, c’est à dire qu’ils peuvent traverser la matière. Un décret publié en juin 2018 définit le niveau de référence et la contrainte de dose.

Types de rayonnements
Exposition externe ou interne aux rayonnements ionisants
Unités
Niveau de référence 
Contrainte de dose

 

Types de rayonnements

Rayonnement alpha

  • Particules composées de noyaux d’hélium
  • Ce rayonnement alpha est très peu pénétrant, car constitué par une particule lourde, il est arrêté par le moindre obstacle, par exemple la peau ou une feuille de papier.
  • Par contre il est dangereux d’inhaler un émetteur alpha, tel que le pollonium 120.

Rayonnement bêta

  • Il est plus énergétique et beaucoup plus pénétrant.
  • Il traverse un peu la peau.
  • Il faut une feuille métallique pour arrêter ce rayonnement.

Rayonnement gamma

  • C’est un rayonnement électromagnétique.
  • Les particules sont des photons gamma, particules sans masse, donc très pénétrantes, mais n’étant pas chargées, elles interagissent peu avec la matière.

Rayonnement X

  • Les rayons X sont des photons
  • ll faut un écran plombé pour arrêter ce rayonnement.

Exposition externe ou interne aux rayonnements ionisants

Exposition externe
Il s’agit de rayonnements de sources situées en dehors de l’organisme :

  • soit sources radioactives scellées = irradiation externe,
  • soit sources radioactives non scellées ( en laboratoires de recherche) = contamination radioactive externe.

Générateur de rayons X:
il fonctionne à l’électricité.
S’il est éteint, il n’y a aucun risque.
Si l’appareil est en fonctionnement, le danger existe.
Pas de source radioactive dans ce type d’appareil.

Exposition interne
Il s’agit de rayonnements de substances radioactives introduites dans l’organisme par :

  • inhalation,
  • ingestion,
  • voie cutanée

Il en résulte une contamination radioactive interne.

Unités

La période

  • C’est le temps nécessaire pour que la radioactivité diminue de moitié.

Le Becquerel

  • C’est l’unité qui permet de mesurer l’activité de la source radioactive
  • L’ancienne mesure de radioactivité était le curie.

Le gray

  • C’est la quantité de rayonnement absorbée par l’individu
  • C’est une quantité de chaleur par kg
  • 1Gy = 1 J/kg = 100 rad

Le sievert

  • Le sievert mesure l’effet biologique sur l’individu du rayonnement absorbé.
  • 1 Sv = 100 rem

 

Niveau de référence

Le décret de juin 2018 donne cette définition

Niveau de référence :
le niveau de la dose efficace, de la dose équivalente ou de la concentration d’activité au-dessus duquel, dans une situation d’exposition au radon ou dans une situation d’urgence radiologique, il est jugé inapproprié de permettre la survenance d’expositions de travailleurs aux rayonnements ionisants, même s’il ne s’agit pas d’une limite ne pouvant pas être dépassée ;

Contrainte de dose

Le décret de juin 2018 donne cette définition :

Contrainte de dose :
une restriction définie par l’employeur à titre prospectif, en termes de dose individuelle, utilisée pour définir les options envisagées à des fins d’optimisation de la protection des travailleurs.

Tableaux des maladies professionnelles associés :

  Tableau n°06 RG : Affections provoquées par les rayonnements ionisants (7,6 KiB, 8 746 hits)




Vous pouvez lire également les articles suivants :

Sites Internet conseillés :


Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire