Marqueurs biologiques d’exposition aux HAP, amines et nitrosamines

L’exposition aux Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques, HAP, peut-être évaluée par des prélèvements atmosphériques, mais également par le suivi de métabolite des HAP dans les urines des personnes exposées.

Marqueurs d’exposition pour les Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques
Marqueurs d’exposition pour les amines
Marqueurs d’exposition pour les nitrosamines

L’exposition aux Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques par voie respiratoire paraît assez bien mesurable, grâce aux prélèvements atmosphériques:

  • Pyrène atmosphérique: le pyrène est non cancérogène.
  • Benzo[a]pyrène atmosphérique: le BaP est cancérogène.

Mais ces HAP peuvent également passer par voie cutanée, ce qui impose des mesures biologiques d’exposition.

Cette exposition aux Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques par voie cutanée a été nettement sous-estimée à certains postes de travail.

 

Marqueurs d’exposition pour les Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques

  • 3-hydroxybenzo[a]pyrène urinaire = 3-OHBaP
    • C’est un des métabolites du benzo[a]pyrène classé parmi les plus cancérogènes:
    • Limite atmosphérique fixée et recommandée par la CNAM: 150 ng/m3
    • Ce traceur, dans les urines des personnes exposées, est le plus pertinent
    • La valeur limite de 0,35 nmol/mol de créatinine est proposée.
    • Une méthode de dosage par Chromatographie Liquide Haute Performance (CLHP), avec commutation de colonnes a été développée par l’INRS.
  • 1-hydroxypyrène = 1-OHPy
    • Ce dosage est réalisé depuis plus de 20 ans.
    • L’utilisation de ce métabolite comme risque cancérogène est discutable
    • Car la molécule parente, le pyrène, est un Hydrocarbure Aromatique Polycyclique non cancérogène.
    • Valeur: 0,1 – 0,2 µg/l pour un non fumeur.
  • 1 et 2 naphtols urinaires.

Le moment de recueil urinaire adapté est le début de poste qui suit la fin de l’exposition considérée.

Marqueurs d’exposition pour les amines

  • O-toluidine
    • Dosage de l’O-toluidine urinaire.
  • 4,4′-Méthylène bis (2-chloroaniline): Methyl Bis Ortho Chloro Aniline
    • Dosage de MBOCA, ou MOCA dans les urines:
    • Des valeurs à ne pas dépasser dans l’air sont recommandées pour la MOCA dans plusieurs pays industrialisés, afin de minimiser le risque.
    • Mais la faible volatilité du produit et l’importance de l’exposition cutanée ont conduit à privilégier le dosage de la MOCA dans l’urine:
    • Désormais, on privilégie le dosage de MOCA totale (après hydrolyse) et non plus la MOCA libre (sans hydrolyse).
    • Valeurs guides (concentrations urinaires en fin de poste) basées sur de «bonnes habitudes de travail»:
      • Selon le NIOSH, pour la MOCA dans l’urine:
      • Ne pas dépasser 100 µg/l de MOCA libre.
      • En Grande Bretagne:
      • 15 µmol/mol de créatinine, environ 50 µg/l de MOCA totale dans l’urine.

En France, l’INRS propose une valeur guide de 20 µg/l ce qui correspond approximativement à 15 µg/l de MOCA libre et 30 µg/l de MOCA totale.

Marqueurs d’exposition pour les nitrosamines

  • N-nitrosodiéthanolamine: NDELA
    • dosage urinaire de NDELA urinaire.

La base de données biotox donne des informations sur une centaine de substances auxquelles le salarié est susceptible d’être exposée, et pour lequel il existe une biométrologie, les dosages correspondants, les laboratoires susceptibles de réaliser ces dosages.

Tableaux des maladies professionnelles associés :

  Tableau n°15 Ter RG : Lésions prolifératives de la vessie provoquées par les amines aromatiques et leurs sels et la N-nitroso-dibutylamine et ses sels (72,4 KiB, 4 441 hits)

  Tableau n°16 Bis RG : Affections cancéreuses provoquées par les goudrons de houille, les huiles de houille, les brais de houille et les suies de combustion du charbon (58,0 KiB, 4 860 hits)

Vous pouvez lire également les articles suivants :

Sites Internet conseillés :


Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire