Personnes au travail-Santé au travail

Histologie du cancer de la vessie

Les tumeurs de vessie sont le plus souvent de bas grade, papillaires et superficielles dans 70 % des cas.

Constitution de la paroi de la vessie
Les tumeurs superficielles
Les tumeurs infiltrantes

Constitution de la paroi de la vessie

Elle comporte de dedans en dehors :

  • Une muqueuse composée d’un épithélium et d’un chorion.
  • L’épithélium qui tapisse l’ensemble de l’arbre urinaire est qualifié d’urothélial ou para-malpighien.
  • Un plan musculaire.
  • Une adventice couverte d’une séreuse, à l’extérieure de la vessie.

Les tumeurs superficielles

Ces tumeurs de vessie sont le plus souvent de bas grade, papillaires et superficielles dans 70 % des cas.

Les tumeurs de type urothélial ou para-malpighiennes représentent plus de 90 % des cancers de vessie dans les pays industrialisés: elles sont développées au dépend de l’épithélium de la vessie.

Le grade est d’autant plus élevé pour une tumeur que les cellules de la tumeur sont plus anormales.
Le stade de la tumeur est désignée par la profondeur de la tumeur dans la paroi de la vessie.

Traitement d’une tumeur de vessie superficielle

  • Résection vésicale: ablation de la tumeur, puis éventuels traitements complémentaires: endo-vésicaux.
  • Utilisation de traitements endo-vésicaux:
    • l’instillation intravésicale de BCG, mitomycine a permis de réduire significativement le risque de récidive et de progression de ces tumeurs superficielles.
      • Le BCG, Bacille Calmette-Guérin, habituellement utilisé pour la vaccination contre la tuberculose, instillé dans la vessie: il stimule l’immunité et semble «rejeter» les cellules tumorales.
      • La mitomycine est un antibiotique anti-tumoral.

 

Les tumeurs infiltrantes

Elles envahissent le muscle vésical.
Le traitement de ces tumeurs infiltrantes est la cystectomie, c’est à dire l’ablation de la vessie.

Tableaux des maladies professionnelles associés :

  Tableau n°15 Ter RG : Lésions prolifératives de la vessie provoquées par les amines aromatiques et leurs sels et la N-nitroso-dibutylamine et ses sels (72,4 KiB, 4 301 hits)

  Tableau n°16 Bis RG : Affections cancéreuses provoquées par les goudrons de houille, les huiles de houille, les brais de houille et les suies de combustion du charbon (58,0 KiB, 4 718 hits)

Vous pouvez lire également les articles suivants :

 


Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire