Toute personne est désormais habilitée à utiliser un défibrillateur automatisé externe: DAE

Le décret n° 2007-705 du 4 mai 2007 autorise désormais toute personne, même non médecin, à utiliser un défibrillateur automatisé externe. Dans les entreprises, l’utilisation d’un défibrillateur automatisé externe doit être intégré dans un concept de chaîne de secours.

2 types de défibrillateurs automatisés externes
Rythmes anormaux qui nécessitent un choc électrique
Utilisation des défibrillateurs automatisés externes: précisions apportées par le Docteur Gilbert Prost, ex SAMU de Lyon

 

2 types de défibrillateurs automatisés externes

Les défibrillateurs automatisés externes comportent 2 types de matériels

  • Les défibrillateurs entièrement automatiques
    Le choc électrique, s’il est nécessaire, est déclenché automatiquement par l’appareil.
  • Les défibrillateurs semi-automatiques
    Le choc électrique, s’il est nécessaire, est déclenché par l’opérateur.

Chez une personne victime d’un arrêt circulatoire
Le défibrillateur automatisé externe analyse automatiquement l’activité electrique du coeur, c’est à dire le rythme cardiaque du patient, pour savoir s’il faut ou non délivrer un choc électrique.

Si le défibrillateur détecte un rythme cardiaque anormal,
il réalise un choc électrique,
c’est à dire qu’il délivre une décharge électrique au myocarde afin de régulariser le rythme du coeur, et restaurer l’activité circulatoire.

Rythmes anormaux qui nécessitent un choc électrique

 

  • Fibrillation ventriculaire
    Elle correspond à la contraction rapide et totalement désorganisée des fibres myocardiques.
    Chaque contraction cardiaque n’éjecte alors que peu de sang dans les artères.
    En l’absence d’intervention rapide, la fibrillation ventriculaire conduit à la mort .
  • Certaines tachycardies ventriculaires sans circulation.

 

Utilisation des défibrillateurs automatisés externes: précisions apportées par le Docteur Gilbert Prost, ex SAMU de Lyon

En milieu de travail, l’achat de DAE doit être l’occasion de refaire le point sur la prise en charge de l’arrêt circulatoire, avec remise à niveau des gestes et des actions, en particulier l’alerte.

«La valeur d’un matériel est proportionnelle à la qualité de ceux qui l’utilisent».

Les DAE sont à intégrer dans un concept de chaine des secours

  • Face à une personne qui ne réagit pas, ne respire pas normalement:
    Appeler à l’aide.
  • Donner l’alerte:
    Téléphoner au 15 ou au 18
  • Initier la Réanimation Cardio-Pulmonaire, RCP:
    30 compressions puis 2 insufflations
    Tant que le défibrillateur automatisé externe n’est pas installé.
  • Mettre en place le défibrillateur automatisé externe
    Selon le schéma du mode d’emploi.
  • Suivre les indications,données par l’appareil:
    • Soit 1 choc
      Puis reprendre la Réanimation Cardio Pulmonaire:
      30 compressions pour 2 insufflations pendant 2 mn
      Avant une nouvelle analyse du rythme cardiaque.
    • Soit pas d’indication de choc et poursuite de la Réanimation Cardio Pulmonaire:
      C’est à dire 30 compressions pour 2 insufflations tant que la victime ne respire pas normalement.

Ce protocole Réaimation Cardio Pulmonaire/ Défibrillateur Automatisé Externe date de 2005, et est admis par tous:
C’est celui de l’ERC, European Resuscitation Council.

En cas d’arrêt cardiaque, les défibrillateurs automatisés externes ne remplacent pas la réanimation cardio-pulmonaire , ils la complètent.

  

Vous pouvez lire également les articles suivants :

 


Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire