Pharmacie d’entreprise, trousse de secours

C’est le médecin du travail qui fixe le contenu de la pharmacie d’entreprise et les modalités d’utilisation des produits. Il n’existe aucune obligation légale pour le contenu : il doit être adapté aux risques présents dans l’entreprise, donc établi au vu de l’évaluation des risques réalisée par l’employeur. L’emplacement de la pharmacie doit être connu des salariés.

Matériel de premier secours : code du travail
Contenu indicatif de la pharmacie
Signalisation et emplacement de la trousse de secours
Maintenance de la trousse de secours
Local destiné aux premiers secours

 

Matériel de premier secours : code du travail

Le code du travail indique que les lieux de travail doivent être équipés d’un matériel de premier secours facilement accessible.

Article R. 4224-14
“Les lieux de travail sont équipés d’un matériel de premiers secours adapté à la nature des risques et facilement accessible.”

Article R4224-15
“Un membre du personnel reçoit la formation de secouriste nécessaire pour donner les premiers secours en cas d’urgence dans :
1° Chaque atelier où sont accomplis des travaux dangereux ;
2° Chaque chantier employant vingt travailleurs au moins pendant plus de quinze jours où sont réalisés des travaux dangereux.
Les travailleurs ainsi formés ne peuvent remplacer les infirmiers.”

Article R 4224-16

“En l’absence d’infirmiers, ou lorsque leur nombre ne permet pas d’assurer une présence permanente, l’employeur prend, après avis du médecin du travail, les mesures nécessaires pour assurer les premiers secours aux accidentés et aux malades. Ces mesures qui sont prises en liaison notamment avec les services de secours d’urgence extérieurs à l’entreprise sont adaptées à la nature des risques.
Ces mesures sont consignées dans un document tenu à la disposition de l’inspecteur du travail.”

Article R. 4224-23
“Le matériel de premiers secours fait l’objet d’une signalisation par panneaux”.
(ancien article R. 232-1-6 du code du travail)

Ce matériel doit être adapté à la nature des risques propres à l’entreprise.

Il appartient au médecin du travail de fixer le contenu de la trousse de secours et/ou de l’armoire à pharmacie, ainsi que les modalités d’utilisation des produits. Ces modalités doivent être consignés dans un protocole écrit.

Contenu indicatif de la pharmacie

Une pharmacie d’entreprise ou trousse de secours ne doit pas comporter de médicaments afin d’éviter toute erreur d’administration ou des accidents allergiques éventuels, surtout s’il n’y a pas de médecin dans l’entreprise.

Pansements

  • Compresses de gaze stériles en emballage individuel petit modèle 10/10 et moyen 20/20
  • Pansements individuels hypoallergéniques prédécoupés auto-adhésifs, résistants à l’eau,
  • Bandes de gaz de différentes largeurs
  • Sparadrap hypoallergénique.
  • Pansement compressif pour plaie hémorragique (coussin hémostatique d’urgence ).
  • STERI-STRIP: ces pansements permettent de réaliser de petites «sutures cutanées».
  • 1 pansement compressif type C.H.U.T Coussin hémostatique d’urgence
  • COALGAN : pour les saignements de nez

Petit Matériel

  • 1 paire de ciseau à bouts ronds,
  • 1 pince à écharde,
  • des gants à usage unique ( à utiliser pour tout soin qui comporte un contact avec le sang ou des produits biologiques afin de prévenir les accidents d’exposition au sang),
  • couverture de survie aluminisée argent ou dorée,
  • écharpe triangulaire,
  • épingles de sureté,
  • masques chirurgicaux ( en cas de grippe),
  • 1 Kit de récupération pour membre ou doigt sectionné en cas de risque de section de doigt ou membre dans l’entreprise.
  • Sacs étanches pour récupérer les déchets du matériel de soins.

Produits

  • Désinfectant incolore : MERCRYL, ou HEXOMEDINE ( en dosette à usage unique)pour nettoyer une plaie à l’aide de compresses. L’antiseptique  cutané doit être non coloré, non alcoolisé. La présence de colorant pourrait masquer l’évolution d’une lésion.
  • Morceaux de sucre : à utiliser en cas de malaise hypoglycémique ( manque de sucre).
  • En cas de brûlure, le seul traitement consiste à refroidir en  plaçant  la zone sous l’eau froide du robinet pendant 10 minutes.
  • En cas de projection dans l’œil, placer également sous l’eau.
  • En cas de traumatisme : appliquer de la glace sur la zone traumatisée en évitant le contact direct entre la peau et la glace.

Signalisation et emplacement de la trousse de secours

L’emplacement de la pharmacie d’entreprise ou trousse de secours doit être connue de tous les salariés de l’entreprise, comme le précise l’article R4424-23 du code du travail :

“Le matériel de premiers secours fait l’objet d’une signalisation par panneaux”.

Maintenance de la trousse de secours

En l’absence de service médical dans l’entreprise, il est important de désigner une personne responsable de la trousse de secours : elle sera chargée de remplacer les produits après utilisation et vérifier les dates de péremption des antiseptiques.

Local destiné aux premiers secours

L’article R 4214-23 du code du travail précise dans quelles conditions un local destiné aux premiers secours doit être installé dans une entreprise :

“Lorsque l’effectif prévu est au moins égal à deux cents dans les établissements industriels ou à cinq cents dans les autres établissements, un local destiné aux premiers secours, facilement accessible avec des brancards et pouvant contenir les installations et le matériel de premiers secours, est aménagé.
Les locaux médicaux dont les caractéristiques sont déterminées par l’arrêté mentionné à l’article R. 4624-30 peuvent être utilisés comme locaux de premiers secours sous réserve de remplir les conditions prévues au premier alinéa.
Le local de premiers secours comporte une signalisation.”

Un balisage au moyen de signaux décrits dans l’arrêté du 4 novembre 1993  ( forme rectangulaire ou carré et pictogramme blanc sur fond vert) doit permettre de trouver rapidement l local où sont implantés les équipements de premiers secours.

Il faut garder en mémoire que l’efficacité de la chaîne des secours repose sur quatre éléments fondamentaux : évaluation du risque, organisation, moyens mis en oeuvre et réévaluation périodique.

Vous pouvez lire également les articles suivants :

Sites internet conseillés :

Il y a 3 commentaires sur cet article

Laisser un commentaire