Intoxication professionnelle par un insecticide lors du déchargement de meubles en provenance d’Inde

Récemment, des manutentionnaires qui déchargeaient des meubles en bois ( manguier) dans une entreprise sous-traitante ont présenté des signes cliniques résultant  vraisemblablement d’une exposition  au bromure de méthyle (insecticide) qui avait servi à la fumigation du conteneur qui renfermait les meubles (la fumigation est un procédé qui utilise un gaz pour le traitement). A la suite de cet incident, l’InVS a formulé des recommandations qui ont été transmises aux médecins du travail par les Direccte, Directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi. Il nous semble important de diffuser très largement cette information que l’on ne trouve sur aucun site officiel.

Utilisation du bromure de méthyle  ou bromométhane en France
Suspicion d’intoxication professionnelle par le bromure de méthyle en France
Quelles personnes pourraient être exposées au bromure de méthyle en France ?
Risques pour la santé du bromure de méthyle
Recommandations du réseau de toxicovigilance
Produits d’importation : des risques professionnels inattendus...

 

Utilisation du bromure de méthyle  ou bromométhane en France

En France, le bromure de méthyle a été utilisé comme agent de fumigation pour la désinsectisation des emballages en bois (conteneurs, palettes) avant l’exportation. Désormais, seul le traitement par la chaleur est autorisé dans l’Union européenne.

En effet, la production et la mise sur le marché du bromométhane, gaz insecticide toxique, sont interdites depuis 2005 car le bromure de méthyle appauvrit la couche d’ozone.

Seules quelques utilisations très réglementées sont permises

  • fumigation de certaines denrées alimentaires,
  • traitement de certaines cultures,
  • désinfection de sols agricoles, etc

L’exportation du bromure de méthyle  est interdite, mais l’importation en France de matériaux traités par fumigation de bromure de méthyle est tout à fait possible…

Suspicion d’intoxication professionnelle par le bromure de méthyle en France

Le 5 octobre 2011, dans le département du nord, les 4 salariés affectés au déchargement d’un conteneur de meubles en bois provenant de l’entreprise indienne Manglam ont tout d’abord constaté une odeur nauséabonde à l’ouverture du conteneur, puis tout en déchargeant, les 4 salariés ont présenté un prurit localisé exclusivement aux avant-bras. L’un des salariés a présenté également un engourdissement des avant-bras.
Les pompiers ont alors réalisé un lavage de la peau avec de la Diphotérine®.
Les symptômes ont régressé rapidement. Il n’y a pas eu d’intervention du SAMU, ni de consultation médicale, ni de déclaration d’accident du travail. Après quelques heures d’observation sur place, les salariés sont retournés à leur domicile. A ce jour, il n’y a pas eu de nouvelle consultation.
Ces troubles cutanés sont peut-être liés à une exposition au bromure de méthyle qui a servi à la fumigation du conteneur.

Le conteneur avait été traité à son départ d’Inde par fumigation au bromure de méthyle à 98% et à la chloropicrine à 2%, de façon conforme à la norme NSPM-12 (guidelines for Assessment, audit and Accreditation of Fumigation Agencies for Undertaking Methyl Bromide Fumigation – NSPM 12 – Government of India – July, 2011).

La chloropicrine sert de traceur (le seuil de détection par l’odorat de la chloropicrine est de l’ordre de 1,1 ppm).

Quelles personnes pourraient être exposées au bromure de méthyle en France ?

Il n’existe pas d’interdiction européenne d’importation de conteneurs traités par fumigation de bromure de méthyle.

Par conséquent les dockers, douaniers, déclarants en douane, magasiniers, chauffeurs routiers, logisticiens, etc peuvent être exposés au bromure de méthyle

Risques pour la santé du bromure de méthyle

Selon la fiche toxicologique de l’INRS,  le bromométhane ou bromure de méthyle est un toxique redoutable en raison de son action sur le système nerveux et du fait qu’il est difficilement détectable à des concentrations déjà dangereuses.

Le bromométhane ou bromure de méthyle est également irritant pour la peau, les yeux, les voies respiratoires.

Le tableau n°23 du régime agricole reconnaît au titre des maladies professionnelles l’intoxication professionnelle par le bromure de méthyle, y compris les accidents aigus.

Recommandations du réseau de toxicovigilance

 “Au final, les experts de la réunion préconisent, via les structures et autorités compétentes de médecine du travail, de renforcer :

  • les mesures de prévention des professionnels potentiellement exposés aux fumigations par du bromure de méthyle :
    • ouverture des conteneurs par des personnels équipés de protections respiratoires adaptées,
    • temps de désorption suffisant (aération dans un lieu à ciel ouvert, ventilation par des moyens artificiels…)
    • éventuellement associé à un contrôle de son efficacité par le mesurage des concentrations atmosphériques résiduelles par tubes réactifs ou toute autre méthode appropriée, avant toute intervention sans masque ;
  • la sensibilisation des médecins du travail au signalement d’éventuels effets toxiques liés à une exposition des salariés au bromure de méthyle.”

Produits d’importation : des risques professionnels inattendus

La presse a relaté récemment d’autres faits assez insolites, survenus dans des entreprises qui reçoivent des produits d’importation

 Tableaux des maladies professionnelles associés :

  Tableau n°23 RA: Intoxication professionnelle par le bromure de méthyle (35,0 KiB, 1 602 hits)




Vous pouvez lire également les articles suivants :


Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire