Prévention des effets des vibrations mécaniques

La prévention des effets des vibrations mécaniques sur le corps humain repose principalement sur des mesures de prévention technique collective.

Prévention technique collective
Prévention individuelle

 

Prévention technique collective

Exemples de mesures de prévention collective :

  • Achat d’équipements qui ont un niveau de vibrations aussi bas que possible:
  • Engins, machines, outils adaptés à la tâche et maintenus en bon état.
  • Limitation de la durée de l’exposition aux vibrations par la diversification des tâches, ou la rotation des postes.
  • En cas d’impossibilité, il faut instaurer des pauses.
  • Réduire l’intensité des vibrations à la source.
  • Faire contrôler régulièrement les systèmes antivibratiles.
  • Eviter l’action aggravante du froid et de l’humidité.
  • Réaliser des aménagements ergonomiques des postes de travail, des véhicules.
  • Les sièges doivent être à suspensions réglables et maintenus en bon état: les réglages doivent être effectués en fonction du poids du salarié.
  • Cabine ou chassis suspendu.
  • Préférer des pneus gonflés plutôt que des pneus pleins pour les chariots, car ils absorbent les vibrations.
  • Si la sol est en mauvais état, il faut limiter la vitesse de conduite.
  • La formation et la sensibilisation des salariés sont indispensables.

Prévention individuelle

  • Gants antivibratiles.
  • Protection contre le froid.

 

 

Tableaux des maladies professionnelles associés :

  Tableau n°69 RG : Affections provoquées par les vibrations et chocs transmis par certaines machines-outils, outils et objets et par les chocs itératifs du talon de la main sur des éléments fixes (9,7 KiB, 12 527 hits)

  Tableau n°97 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par des vibrations de basses et moyennes fréquences transmises au corps entier (7,1 KiB, 68 451 hits)



Vous pouvez lire également les articles suivants :

 


Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire