Risques du plomb pour la santé

Le plomb peut pénétrer dans l’organisme par la bouche et l’air inhalé.

Toxicité du plomb
Surveillance médicale
Tableau de maladie professionnelle

Toxicité du plomb

Exposition professionnelle au plomb : risques pour la santé

Il existe 2 voies de pénétration possibles, du plomb dans l’organisme

  • La voie digestive.
  • La voie respiratoire.

L’intoxication par le plomb, encore appelée saturnisme est aujourd’hui surtout révélée par les examens de sang, donc dépistée avant de provoquer des signes cliniques:

  • fatigue,
  • douleurs abdominales, vomissements, constipation.
    Ces formes abdominales sont devenues historiques.

Le plomb s’accumule dans le système nerveux, le sang, le rein.

Surveillance médicale

Conditions d’exposition au plomb qui exigent une surveillance médicale renforcée

Les salariés  exposés au plomb qui doivent bénéficier d’une surveillance médicale renforcée sont ceux qui sont exposés  dans les conditions prévues à l‘article R. 4412-160  du code du travail :

Une surveillance médicale renforcée des travailleurs est assurée :
1° Soit si l’exposition à une concentration de plomb dans l’air est supérieure à 0,05 mg/m³, calculée comme une moyenne pondérée en fonction du temps sur une base de huit heures ;
2° Soit si une plombémie supérieure à 200 µg/l de sang pour les hommes ou 100 µg/l de sang pour les femmes est mesurée chez un travailleur.”

Par conséquent ce sont les salariés exposés à une concentration de plomb dans l’air supérieure à 0,05 mg/m3 ou bien les hommes qui ont une plombémie supérieure à à 200 µg/l de sang  ou les femmes qui ont une plombémie supérieure à à 100 µg/l de sang qui doivent bénéficier d’une surveillance médicale renforcée.

Visite médicale d’embauche dans le cadre de la surveillance médicale renforcée

La visite médicale d’embauche a lieu avant l’embauche pour les salariés qui bénéficient d’une surveillance médicale renforcée comme le prévoit l’article  R 4624-10 du code du travail :

“Le salarié bénéficie d’un examen médical avant l’embauche ou au plus tard avant l’expiration de la période d’essai par le médecin du travail.
Les salariés soumis à une surveillance médicale renforcée en application des dispositions de l’article R. 4624-18 ainsi que ceux qui exercent l’une des fonctions mentionnées à l’article L. 6511-1 du code des transports bénéficient de cet examen avant leur embauche.”

Fréquence des visites médicales dans le cadre de la surveillance médicale renforcée

Selon l’article R 4624-19 du Code du travail, les visites médicales périodiques ont lieu tous les 12 mois, voire tous les 24 mois, le médecin du travail peut moduler la périodicité des visites médicales en fonction des recommandations de bonne pratique disponibles en médecine du travail :

“Sous réserve de la périodicité des examens prévue aux articles R. 4624-16 et R. 4451-84, le médecin du travail est juge des modalités de la surveillance médicale renforcée, en tenant compte des recommandations de bonnes pratiques existantes.
Cette surveillance comprend au moins un ou des examens de nature médicale selon une périodicité n’excédant pas vingt-quatre mois.”

L’article R. 4624-16 du Code du travail peut prévoir une périodicité pour les visites médicales qui dépasse 24 mois si des entretiens de santé infirmiers et des actions pluridisciplinaires annuelles sont mises en place.

Conformément au décret n° 96-364 du 30 avril 1996, une femme enceinte ou qui allaite ne doit pas être exposée au plomb métallique ou à ses composés.

Examens du sang et des urines

Des examens du sang et des urines réalisés régulièrement permettent de surveiller les salariés exposés, et de prévenir toute toxicité due au plomb.

Valeurs limites biologiques pour la plombémie, à ne pas dépasser :

  • pour les hommes, 400 microgrammes de plomb par litre de sang,
  • pour les femmes, 300 microgrammes de plomb par litre de sang
  • Le dosage de la plombémie chez les travailleurs exposés au plomb doit être réalisée par des organismes agréés

Tableau de maladie professionnelle

Le tableau des maladies professionnelles N°1 indemnise les pathologies professionnelles provoquées par le plomb dans le régime général, c’est le tableau n°18 du régime agricole qui indemnise les pathologies liées au plomb dans le régime agricole.

Tableaux des maladies professionnelles associés :

  Tableau n°01 RG : Affections dues au plomb et à ses composés (81,7 KiB, 9 046 hits)

  Tableau n°18 RA : Maladies causées par le plomb et ses composés (38,2 KiB, 1 948 hits)



Vous pouvez lire également les articles suivants :


Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire