Peintures et vernis

Pour connaître la composition d’une peinture, il faut se reporter à sa fiche de données de sécurité qui doit être remise par le fournisseur.Composition des peintures

Composition des peintures
Peintures à l’eau
Peintures renfermant du plomb
Peintures et vernis renfermant des polyuréthanes, isocyanates

Composition des peintures

Se reporter aux fiches de données de sécurité, pour connaître la composition des peintures.

Une peinture se compose de: résine, solvant, pigments, charges, additifs, conservateurs.

  • La résine est un liant, c’est à dire assure le lien entre toutes les substances, et l’adhérence du produit au support: résine polyuréthane, vinylique, polyacrylique, phénolique, polyester, époxy…
  • Les solvants: dissolvent certains constituants, et en maintiennent d’autres en suspension: toluène, xylène, benzène, n-hexane, styrène, trichloroéthylène..
  • Les pigments et colorants:
    • soit inorganiques: plomb, cadmium, chrome.
    • soit organiques: opaques, ou transparents.
  • Les charges assurent la résistance, l’imperméabilité, ce sont des silicates, carbonates, sulfates.
  • Les additifs agents ignifuges, fongicides, antisalissures….
  • Les conservateurs: danger de l’isothiazolinone, du formaldéhyde.

On distingue

  • les peintures en phase solvant.
  • les peintures en phase aqueuse: l’eau remplace en partie le solvant
    il existe 2 types de peintures en phase aqueuse:

    • peinture hydrosoluble: résine en solution dans l’eau.
    • peinture hydrodiluable: résine en dispersion dans l’eau ( particules).

Peintures à l’eau

Les peintures «à l’eau» renferment une certaine quantité de solvants organiques, en général des alcools et des dérivés des éthers de glycols.

Les éthers de glycol constituent le risque principal de ces peintures à l’eau : toxicité sur le sang et pour la reproduction.

Peintures renfermant du plomb

Le plomb est utilisé comme pigment dans ces peintures.

Peintures et vernis renfermant des polyuréthanes, isocyanates

Il s’agit de peintures dont la résine est une résine polyuréthane.

Les différents isocyanates

  • Monoisocyanates
  • Diisocyanates:
    • Aromatiques: TDI, MDI
    • Aliphatiques
  • Polyisocyanates

Les polyuréthanes proviennent de l’addition des isocyanates sur des polyols

Secteurs d’activité concernés
Carrosserie automobile, industrie du bois ( vernis), bâtiment et travaux publics

Certaines peintures actuellement utilisées en carrosserie ne contiennent plus de polyuréthane, mais sont nécessairement recouvertes ensuite par un vernis polyuréthane.

Il existe de nombreuses autres utilisations industrielles des isocyanates :
mousses, colles, adhésifs, caoutchouc, etc

Risques pour la santé
en cas de contact cutané, d’inhalation, risque de

  • Rhino pharyngite.
  • Asthme.
  • Pneumopathies d’hypersensibilité.
  • Eczéma.
  • Blépharo conjonctivite.

Surveillance médicale

Ces visites médicales permettront de dépister un asthme à un stade très précoce, donc peu sévère, grâce à la spiromètrie

L’apparition d’un asthme au contact des polyuréthanes doit entraîner un retrait immédiat du poste. L’apparition de toux lors de l’exposition doit attirer l’attention.

L’asthme aux polyuréthanes doit être dépisté très précocement, à un stade plus évolué le retrait de l’exposition ne permettra pas la disparition de l’asthme, il continuera à s’aggraver.

Tableau de maladie professionnelles

Le tableau n°62 des maladies professionnelles indemnise: les blépharo conjonctivites, rhinites, syndrômes bronchiques, asthmes, lésions eczématiformes dus aux isocyanates.

Le décret n°2006-986 du 1er Août 2006 a modifié le tableau n°62 des maladies professionnelles.

Désormais les pathologies suivantes seront également indemnisées au titre du tableau n°62:
Les pneumopathies interstitielles aigues ou subaigues d’hypersensibilité, délai de prise en charge de 30 jours.
Les pneumopathies d’hypersensibilité chronique avec altérations des explorations fonctionnelles respiratoires, délai de prise en charge de 3 ans.

Aptitude au poste
Un salarié qui a présenté un asthme dans l’enfance, qui ne présente plus de crise depuis 5 ans pourra être déclaré apte , mais si des crises d’asthme réapparaissent, l’aptitude au poste de peintre ( peintures polyuréthanes) ne sera pas renouvelée

Un salarié asthmatique, qui a présenté des crises d’asthme au cours des 5 ans qui ont précédé ne pourra pas être déclaré apte à l’utilisation de peintures polyuréthanes.

Prévention

  • Peinture en cabine ventilée, aux normes, ou en plein air.
  • Utiliser un masque à cartouche, des gants, une combinaison de préférence jetable.
  • Protections auditives.

Travailler en ambiance ventilée, également lors du mélange de la peintures, c’est à ce moment là, lors de la polymérisation, que se dégagent les isocyanates, les monomères, qui présentent un danger respiratoire.

Tableaux des maladies professionnelles associés :

  Tableau n°01 RG : Affections dues au plomb et à ses composés (81,7 KiB, 8 656 hits)

  Tableau n°62 RG : Affections professionnelles provoquées par les isocyanates organiques (105,3 KiB, 2 537 hits)

  Tableau n°84 RG : Affections engendrées par les solvants organiques liquides à usage professionnel (86,8 KiB, 5 285 hits)




Vous pouvez lire également les articles suivants :

Sites Internet conseillés :


Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire