Travailler en position debout, à son bureau, devant son écran : c’est très tendance dans la Silicon Valley !

On sait que la position assise prolongée augmente les risques d’obésité et autres problèmes de santé en raison notamment de la baisse d’activité physique, alors pourquoi ne pas travailler debout ? Cette nouvelle position de travail serait de plus en plus demandée par les salariés des entreprises de la Silicon Valley telles que Google, Facebook, etc

Dans ces entreprises de la Silicon Valley, les conditions de travail sont réellement innovantes : chez Google, par exemple, on sait que dormir au bureau augmente la productivité des Napods ont donc été installés depuis longtemps…

Tout naturellement des postes de travail debout ont été aménagés dans ces entreprises puisque de nombreux résultats d’étude assurent que ces postures debout sont préférables.

Selon une étude de l’American Cancer Society, les femmes qui sont assises plus de 6 heures par jour ont 37% de risques supplémentaire de mourir prématurément par rapport à des femmes qui ne sont assises que 3 heures par jour.  Pour les hommes le sur risque est de 18% seulement.

Selon le Centre canadien d’hygiène et sécurité au travail , pouvoir alterner la position assise et la position debout limite l’inconfort. En effet un travail en position assise permanente, même s’il requiert peu d’efforts musculaires est générateur de fatigue, puisque

« Lorsque l’on est assis, les muscles du tronc, du cou et des épaules sont en position fixe. Le maintien de cette position comprime les vaisseaux sanguins dans les muscles, ce qui nuit à la circulation du sang vers les muscles en activité, justement au moment où ils en ont le plus besoin. Un apport sanguin insuffisant accélère l’apparition de la sensation de fatigue et rend les muscles vulnérables aux blessures. »

Quand on réduit les mouvements du corps, parce que l’on est assis en permanence, le système osseux, les tendons, ligaments et muscles souffrent de ce manque d’activité, si l’on ne compense pas ce travail sédentaire par une activité physique régulière.

Le ralentissement du flux sanguin au niveau du dos et des muscles accroit les sensations de tension et de fatigue au niveau du dos et du cou. La compression des disques de la colonne vertébrale gêne leur nutrition et contribue à les dégrader.

Un article publié dans le Wall Street Journal rapporte les témoignages de salariés de Facebook et Google qui ont adopté ces nouvelles postures de travail.

Chez Facebook, qui compte 2 000 employés, plus de 200 bureaux permettant de travailler debout ont été installés.

Google, également   très soucieux de la santé de ses salariés, intègre  “le bureau debout” comme élément de son programme « Bien être ».

Facebook tente même le bureau avec tapis roulant, l’employé peut alors courir en même temps qu’il frappe au clavier…

Témoignage de Grey Hoy, 39 ans, employé chez Facebook qui a adopté le bureau station debout « je ne ressens plus de coup de barre à 15 heures, je me sens plus dynamique toute la journée ».
Néanmoins comme tout changement il faut un temps d’adaptation : Jones Brown avoue avoir été moins concentré quand il a commencé à travailler debout.

Travailler debout en permanence présente tout de même d’autres inconvénients, la solution réside sans doute dans une variation des positions de travail au cours de la journée : alternance des positions assises et debout.

En France, on s’inspire davantage des pays scandinaves.
Au Danemark, par exemple, 95% des bureaux sont à hauteur variable. Désormais ces bureaux à hauteur variable sont disponibles sur le marché français : le réglage électrique permet de faire varier la hauteur sur 65 cm, donc de passer très facilement et en silence de la position assise à la position debout.

Disposer de bureaux à hauteur variable pourrait utilement compléter les listes de préconisations disponibles qui visent améliorer l’ergonomie des postes de travail sur écran afin de prévenir l’apparition de troubles musculo-squelettiques.


Vous pouvez lire également les articles suivants :

 

Sites Internet conseillés :


Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire