Benzène : risques pour la santé, surveillance médicale

Le benzène est un solvant dangereux pour la santé qui pénètre dans l’organisme, par la peau et les poumons.

Symptômes en fonction de l’exposition
Surveillance médicale
Surveillance post professionnelle
Les tableaux de maladies professionnelles

Symptômes en fonction de l’exposition

  • En cas d’exposition importante
    Troubles gastro intestinaux : vomissements
    Actions sur le cerveau : tremblements, troubles de l’équilibre, somnolence, coma
    A l’heure actuelle, on n’observe plus de tel tableau clinique
  • En cas d’intoxication chronique,
    le benzène exerce une action toxique sur le sang.
    Au bout de 10 ans, un dérèglement de la formation des globules blancs peut apparaître, avec développement de leucémies.

Surveillance médicale

Suivi individuel renforcé

Les salariés bénéficient d’une Suivi individuel renforcé

Examen médical d’aptitude à l’embauche dans le cadre du suivi individuel renforcé

Dans le cadre du suivi individuel renforcé ( donc en présence d’un risque professionnel figurant à l’ Art. R. 4624-23 du Code du travail ), c’est le médecin du travail  qui effectue l’examen médical d’aptitude à l’embauche avant l’affectation au poste de travail ( on ne parle donc pas de visite d’information et de prévention dans le cadre du suivi individuel renforcé mais bien d’examen médical d’aptitude à l’embauche). Mais sous certaines conditions, le Code du travail prévoit bien la possibilité pour le collaborateur médecin ou l’interne en médecine du travail d’exercer les missions du médecin du travail.

 Art. R. 4624-24.
– Le suivi individuel renforcé comprend un examen médical d’aptitude, qui se substitue à la visite d’information et de prévention prévue à l’article R. 4624-10. Il est effectué par le médecin du travail préalablement à l’affectation sur le poste.
« Cet examen a notamment pour objet :
« 1° De s’assurer que le travailleur est médicalement apte au poste de travail auquel l’employeur envisage de l’affecter, notamment en vérifiant la compatibilité du poste avec l’état de santé du travailleur qui y est affecté, afin de prévenir tout risque grave d’atteinte à sa santé ou à sa sécurité ou à celles de ses collègues ou des tiers évoluant dans l’environnement immédiat de travail ;
« 2° De rechercher si le travailleur n’est pas atteint d’une affection comportant un danger pour les autres travailleurs ;
« 3° De proposer éventuellement les adaptations du poste ou l’affectation à d’autres postes ;
« 4° D’informer le travailleur sur les risques des expositions au poste de travail et le suivi médical nécessaire ;
« 5° De sensibiliser le travailleur sur les moyens de prévention à mettre en œuvre.

Changement d’entreprise : un nouvel examen d’aptitude à l’embauche est-il nécessaire ?

Dans le cadre d’un suivi individuel renforcé ( exposition à un risque professionnel listé à l’article R. 4624-23),  l’organisation d’un nouvel examen médical d’aptitude n’est pas nécessaire en cas de changement d’entreprise si l’employé a bénéficié d’une visite dans les 2 ans précédant son embauche dans la mesure où les conditions suivantes sont réunies

 Art. R. 4624-27. –
« 1° Le travailleur est appelé à occuper un emploi identique présentant des risques d’exposition équivalents;
« 2° Le médecin du travail intéressé est en possession du dernier avis d’aptitude du travailleur ;
« 3° Aucune mesure formulée au titre de l’article L. 4624-3 ou aucun avis d’inaptitude rendu en application L. 4624-4 n’a été émis au cours des deux dernières années.

 

Périodicité du suivi médical dans le cadre du suivi individuel renforcé

C’est le médecin du travail qui détermine la périodicité du suivi dans le cadre du suivi individuel renforcé, il ne peut pas dépasser le délai de 4 ans,
Une visite intermédiaire est effectuée par un médecin collaborateur, un interne en médecine du travail, ou un infirmier. au plus tard 2 ans après la visite avec le médecin du travail.

 Suivi médical en santé au travail : ce qui change au 1er janvier 2017

Les examens réalisés

Des examens de sang peuvent être effectués, telle qu’une numération formule sanguine.

Le médecin du travail est seul juge pour faire réaliser ou non ces examens, suivant l’exposition, les conditions de travail…
La surveillance médicale indiquée dans l’arrêté du 6 juin 1987 (surveillance clinique et biologique, tous les 6 mois) se justifiait pour des expositions importantes.
Cet examen de sang est désormais surtout réalisé chez des salariés qui ont travaillé il y a plusieurs décennies au contact du benzène, à une époque où l’exposition était beaucoup plus importante qu’aujourd’hui.

Le dosage urinaire de l’acide muconique est un indice biologique permettant de surveiller l’exposition au benzène., notamment à la fin du poste, s’il y a eu une exposition anormale, après un incident de fabrication, par exemple.

La surveillance médicale s’attache désormais davantage à surveiller l’exposition que dépister des effets pathologiques.

La surveillance par numération formule sanguine est encore justifiée dans certaines circonstances :

  • avant l’affectation au poste pour rechercher une contre-indication éventuelle à l’exposition au benzène,
  • durant l’exposition pour dépister précocément une pathologie hématologique,
  • lors de la surveillance post-professionnelle, la réglementation prévoit une numération formule sanguine tous les 2 ans.

Surveillance post professionnelle

Une attestation d’exposition aux agents chimiques dangereux, cancérogènes, mutagènes, toxiques pour la reproduction est remplie par l’employeur et le médecin du travail et remise au travailleur à son départ de l’établissement.
Un salarié qui a travaillé au contact du benzène, peut bénéficier d’une surveillance post professionnelle.

Les tableaux de maladies professionnelles

Les tableaux 4 et 4 bis du régime général indemnisent les affections du sang et les troubles digestifs qui résultent d’une exposition au benzène et aux produits qui en renferment. Tandis que dans le régime agricole, ce sont les tableaux n° 19  et n° 19 Bis

Tableaux des maladies professionnelles associés :

  Tableau n°04 RG : Hémopathies provoquées par le benzène et tous les produits en renfermant (52,9 KiB, 6 325 hits)

  Tableau n°04 Bis RG : Affections gastro-intestinales provoquées par le benzène, le toluène, le xylène et tous les produits en renfermant. (9,1 KiB, 5 582 hits)

  Tableau n°19 RA : Hémopathies provoquées par le benzène et tous les produits en renfermant (32,6 KiB, 2 284 hits)

  Tableau n°19 Bis RA : Affections gastro-intestinales et neurologiques provoquées par le benzène, le toluène, les xylènes et tous les produits en renfermant (35,5 KiB, 1 744 hits)




Vous pouvez lire également les articles suivants :

Sites Internet conseillés :


Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire