Limiter l’exposition chronique au dichlorométhane

Comme tous les solvants chlorés le dichlorométhane est absorbé par voie aérienne, certaines mesures de prévention permettent de limiter l’exposition chronique à ce solvant.

Le Décret n°2012-746 du 9 mai 2012 a fixé une VLEP, Valeur limite d’exposition professionnelles contraignante pour le dichlorométhane, cette VLEP est applicable à partir du 1er juillet 2012 .

  • VLEP sur 8 H :  178 mg/m3 d’air,   50 ppm
  • VLEP court terme: 356  mg/m3,  100 ppm
  • Possibilité d’une pénétration cutanée importante.

La valeur limite d’exposition professionnelle à un produit chimique représente la concentration dans l’air que peut respirer une personne pendant un temps déterminé.

Respecter les VLEP contraignantes est une obligation minimale pour l’employeur.

Le contrôle du respect de la VLEP contraignante doit être effectué par un organisme accrédité, comme le prévoit la circulaire du 13 avril 2010

Mesures de prévention à mettre en oeuvre pour limiter l’exposition chronique au dichlorométhane :

  • Couvrir les bains de décapage inutilisés.
  • Réduire la chauffe.
  • Utiliser des refroidisseurs de vapeurs:
  • Pour condenser les vapeurs et éviter l’évaporation en dehors du bain.
  • Limiter les distances entre les opérations de décapage et les suites du processus.
  • Limiter le nombre d’opérateurs au niveau des bains.
  • Stocker un minimum de produits décapants à proximité des zones de travail.
  • Ventilation générale et captation à la source.
  • Dosseret aspirant dans la cuve.
  • Equipements de protection individuelle obligatoires, dont mise à disposition de gants avec des manchettes jusqu’au niveau des bras.

Tableaux des maladies professionnelles associés :

  Tableau n°12 RG: Affections professionnelles provoquées par les hydrocarbures aliphatiques halogénés énumérés ci-après : dichlorométhane ; trichlorométhane ; tribromométhane ; triiodométhane ; tétrabr (77,3 KiB, 6 796 hits)




Vous pouvez lire également les articles suivants :


Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire