Utilisation des protections individuelles respiratoires

Dans certaines conditions d’exposition professionnelle, la protection collective est insuffisante et il faut utiliser un APR, Appareil de protection respiratoire. Un APR est un appareil utilisé pour protéger une personne vis-à-vis d’un risque d’altération de sa santé par inhalation d’air contaminé par des gaz, vapeurs et aérosols ou bioaérosols ou par manque d’oxygène ( en atmosphère appauvrie en oxygène par exemple).Il faut observer certaines précautions pour utiliser correctement ces équipements de protection respiratoire, notamment ne pas stocker les équipements dans une zone polluée, prendre l’habitude de fermer la cartouche lorsqu’elle n’est pas utilisée, etc.

Appareil de protection respiratoire : 3 catégories
Conditions d’utilisation des protections respiratoires
Contre-indications au port des équipements de protection respiratoire

 Appareil de protection respiratoire : 3 catégories

Il existe trois catégories d’APR :

  • à épuration d’air (filtration),
  • à approvisionnement d’air (à adduction d’air ou autonome)
  • ceux combinant l’approvisionnement et l’épuration d’air.

Filtres des appareils de protection respiratoire

Différents outils sont disponibles en ligne pour apprendre à choisir une protection respiratoire :

Conditions d’utilisation des protections respiratoires

  • Ne pas stocker les protections respiratoires dans une zone polluée car la cartouche peu se saturer même si la protection n’est pas utilisée durant le travail.
  • Fermer la cartouche quand la protection n’est pas utilisée, sinon l’air pénètre et sature la cartouche.
  • Apprendre à mettre un masque :
    en effet, il faut éviter que l’air contaminé ne pénètre à l’intérieur de la pièce faciale filtrante au niveau du pourtour, il faut donc savoir vérifier l’étanchéité au niveau du visage.
    Pour cela il faut boucher l’arrivée d’air pour voir si le masque adhère bien, surtout pour les personnes qui portent des lunettes, etc
    La barbe est proscrite, même une barbe de 2 jours,  car elle gêne cette étanchéité
  • Nettoyer et désinfecter après chaque utilisation.
  • Assurer l‘entretien et la maintenance des équipements de protection individuelle :
    établir des fiches de suivi, réaliser des vérifications périodiques après avoir lu attentivement ce que préconisent les notices.
  • Comprendre l’utilité de la protection respiratoire mais également ses limites.

Contre-indications au port des équipements de protection respiratoire

Le vrai problème est celui du syndrome des petites voies aériennes,mais il n’est pas forcément une contre-indication au port d’équipement de protection individuelle respiratoire.

Il n’y a pas de réponse unitaire, il faut réaliser un test de tolérance chez le salarié qui porte les EPI : le salarié fait son travail habituel, il faut ensuite faire le point avec lui.


Vous pouvez lire également les articles suivants :

 

Sites Internet conseillés :


Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire