Protections cutanées au travail: gants, crèmes

Les gants et les crèmes utilisés pour protéger la peau, doivent être adaptés c’est à dire qu’ils doivent protéger efficacement contre les dangers encourus au poste de travail, permettre d’effectuer confortablement l’activité professionnelle et être adaptés à la morphologie de la main. Le médecin de santé au travail conseille l’employeur à propos du type de gant à utiliser en fonction des risques présents.

Les gants : généralités

Il existe une grande variété de gants : en latex, en vinyl, en nitrile
Gants coton, PVC, anti-chaleur, anti froid, gants de manutention, gants de ménage, anti-vibratiles, etc

On distingue les gants à usage unique et les gants réutilisables.

L’allergie au latex est fréquente :
elle est liée à la poudre qui se trouve à l’intérieur des gants et à la forte teneur en protéines allergisantes de certains gants.
En effet les protéines de latex se fixent sur les particules de poudre qui se trouvent dans le gant (talc, amidon de mais), et se retrouvent massivement dans l’air. Les salariés se sensibilisent par voie cutanée et respiratoire.

Les gants poudrés doivent donc être remplacés par des gants non poudrés.

Il est essentiel de fournir des gants dont la taille est adaptée à la main des utilisateurs.

Les gants dans le secteur de la chimie

Aucun gant ne permet d’assurer une protection contre tous les risques.
Pour choisir les bons gants, il faut prendre en considération plusieurs facteurs :principalement le type de risque chimique et le type de tâche, Les gants doivent donc être adaptés au type de produit manipulé. Il faut se référer à la fiche de données de sécurité à la rubrique 8 qui donne les préconisations pour les EPI, équipements de protection individuelle.

Les gants doivent être conformes à la norme EN 374.

Les normes européennes
La résistance chimique : la norme EN374
La résistance aux produits chimiques et aux micro organismes : norme EN 374, pictogrammes

Il faut avant tout de demander si les mains du travailleurs peuvent entrer en contact avec le produit de manière accidentelle ( éclaboussure, renversement de produit,) voire intentionnel ( dans ce cas il faut choisir un temps de perméation adaptée). Un temps de perméation bref est suffisant pour un éventuel contact accidentel car le travailleur aura le temps de retirer ses gants…avant que le produit ne traverse le gant).

Caractéristiques des gants : perméation, dégradation, pénétration

Perméation
Perméation : c’est la diffusion à l’échelle moléculaire du produit chimique à travers le matériau constitutif du gant.
On distingue 3 types de gants en fonction des temps de perméation ( selon la norme EN 374-1-2016) : temps de perméation minimal et du nombre de substances contre lesquelles ils peuvent protéger.

  • type A : résistance à la pénétration EN 374-1, temps de perméation 30 minutes pour au moins 6 substances figurant sur la liste des produits chimiques testés EN 16523-1)
  • type B : résistance à la pénétration EN 374-1, temps de perméation 30 minutes pour au moins 6 substances figurant sur la liste des produits chimiques testés EN 16523-1)
  • type C : résistance à la pénétration EN 374-1, temps de perméation 30 minutes pour au moins 6 substances figurant sur la liste des produits chimiques testés EN 16523-1)

A côté du critère temps de perméation, on dispose du critère flux de perméation : c’est la quantité de produit qui traverse le gant par unité de temps et de surface.

Dégradation :
La dégradation correspond à la transformation des propriétés physiques du gant ( durcissement, craquelure, etc) suite au contact avec un produit chimique.
Test de dégradation : il consiste à vérifier la stabilité mécanique d’un gant lorsque celui-ci est soumis à des contraintes chimiques.

Pénétration
La pénétration décrit le passage d’un produit chimique à travers les imperfections ou porosités du matériau qui constitue le gant.
Test de pénétration : il consiste à analyser la diffusion moléculaire en vérifiant si des molécules organiques pénètrent à l’intérieur du gant.

Matériau du gant :

Divers matériaux sont disponibles :

  • latex naturel ( il existe des allergies, dans tous les cas préférer des gants latex non poudrés),
  • polychloroprène,
  • nitrile ( caoutchouc synthétique)
  • caoutchouc butyle ( caoutchouc synthétique)
  • caoutchouc fluoré
  • PVA : polyalcool de vinyl

Tableau simplifié de résistance chimique
Tableau de résistance chimique détaillé

Le gant doit permettre de conserver suffisamment de dextérité pour la tâche requise..les gants très résistants sont souvent très épais et laissent moins de liberté de mouvement à la main pour effectuer la tâche.

Conditions de travail

Il faut prendre en considération la position des mains pendant le travail :
si les gants sont positionnés au dessus de la tête car le travailleur travaille dans cette position pendant la tâche, il faut que les gants soient dotés de bord de sécurité roulé qui empêche le liquide de s’écouler…
Si les gants sont portés par dessus les manches des vêtements professionnels il faut également s’assurer que les bords soient roulé.

Travail en atmosphère ATEX : dans ces cas là l’utilisation d’outils anti statique est indispensable, il faut choisir des gants confectionnés en caoutchouc Butyle par exemple, qui offre une bonne protection contre de nombreux gaz et produits chimiques et qui a des propriétés antistatiques.

Le degré d’adhérence des gants est également important à prendre en compte : s’il y a des huiles dans le travail : caoutchouc naturel, néoprène offrent un bon niveau d’adhérence.

Pour le travail en atmosphère froide, ou très chaude, les gants doivent assurer à la fois une protection contre les produits chimiques et une protection thermique. La température ambiante peut influencer le temps de perméation ( une couche de nitrile hermétique et une doublure en laine constituent une bonne solution).

Gant ambidextre ou anatomique

En fonction de la tâche à accomplir, il faut choisir des gants ambidextres ou anatomiques ( dans ce dernier cas il y a un gant spécifique pour la main droite et un gant spécifique pour la main gauche). On conseille habituellement des gants anatomiques lorsque les travailleurs doivent porter les gants sur une longue période.

Taille des gants

Penser à proposer des tailles variées , adaptées à la morphologie de chacun :
pour les gants ambidextres, il faut plusieurs boîtes avec des tailles différentes.
La taille des gants de protection est déterminée en fonction du tour de la main et de sa longueur,

La hauteur des manches du gant influence sa ventilation : plus sa manche est courte meilleure est sa ventilation. Mais il est parfois incontournable d’avoir des manches longues surtout quand les travailleurs sont amenés à travailler dans des cuves.

Il n’est pas rare que des travailleurs souffrent beaucoup de transpiration quand ils portent des gants chimiques avec de grande manchette, surtout en été : il est possible de faire porter des gants coton sous les gants chimiques, cette astuce donne de bons résultats. On observe parfois des pathologies cutanées en lien avec la transpiration, le port de gants coton sous les gants chimiques donne de bons résultats.

En cas de risque de coupure, il est possible de faire porter des gants de protection mécanique sur les gants chimiques.

Entretien des gants

Les gants sont personnels, ils ne se prêtent pas, les gants réutilisables doivent donc être identifiés pour que le travailleur puisse les repérer. Etant donné que les travailleurs transpirent souvent dans les gants chimiques, il est conseillé de disposer des sèches gants à air chaud dans les ateliers, ainsi ils sèchent entre 2 utilisations.

Retrait des gants de protection chimique

Par ailleurs il est indispensable de bien savoir comment retirer les gants car ce peut-être un moment où le travailleur se contamine avec le produit s’il ne les retire pas correctement.
Les gants doivent être lavés à l’eau et au savon avant d’être retirés. Il est indispensable de frotter en insistant sur le dos des mains gantées, la paume et entre les doigts, puis rincer abondamment avant de retirer les gants. La vidéo ci-dessous montre comment retirer ensuite ses gants sans toucher la partie contaminée des gants ( c’est la partie extérieure qui a été en contact avec les produits chimiques). Après avoir retiré les gants il faut de nouveau se laver les mains.

Les gants permettent de se protéger des produits sensibilisants et irritants cutanés

Les sensibilisants cutanés sont repérables au pictogramme suivant : catégorie 1 et sous-catégories 1A et 1B

 

 

 

Phase H317  : peut provoquer une allergie cutanée.
Porter des gants lors du contact avec des produits sensibilisants cutanés évitera de développer une allergie à ces produits.
En effet un sensibilisant entraîne une mémoire immunitaire chez une personne exposée. Le processus de sensibilisation passe par une phase d’induction préalable. Cette phase dépend de la dose. On peut ainsi déterminer un seuil d’exposition au dessous duquel la sensibilisation ne peut normalement se développer.
Ce seuil est le NESIL, No Expected Sensitization Induction Level. Ces valeurs permettent de protéger les personnes exposées.

Lorsque la sensibilisation a été induite, la réaction allergique qui se présente sous forme d’irritations peut se déclencher même pour une exposition minime à la substance ( sans relation d’intensité avec la dose).

 

 

Les crèmes 

Des crèmes “avant-travail” mais également “après travail” sont disponibles sur le marché. Les crèmes pour les mains.
Dans certaines expositions professionnelles une crème utilisée avant le travail réalise une protection cutanée satisfaisante.

Exemples de crème à appliquer avant le travail :

Gel de protection triple action de Ansell : à appliquer sous les gants de protection, renforce la protection  contre les allergènes et irritants rencontrés au poste de travail, aie à réduire la transpiration lors du port des gants. Ce gel doit être appliqué toutes les 2 ou 3 heures après s’être soigneusement lavé les mains.

Travabon : protège la peau contre les substances grasses insolubles à l’eau, facilite le nettoyage cutané des salissures fortes. Il contient une teneur importante en talc, poudre inorganique qui forme une couche protectrice de la peau.

Les crèmes solaires sont également conseillées pour les salariés qui travaillent à l’extérieur, afin de limiter les effets nocifs des rayons du soleil.


Vous pouvez lire également les articles suivants :

Site internet conseillé :


Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire