Outils recommandés pour évaluer la douleur et le retentissement de l’incapacité fonctionnelle liés à la lombalgie


La lombalgie commune toucherait 60 à 90 % des travailleurs à un moment ou à un autre de leur vie : elle disparaît généralement quelques jours à quelques semaines plus tard. La Société de médecine du travail a produit des recommandations de bonne pratique pour la surveillance médico-professionnelle du risque lombaire pour les travailleurs exposés à des manipulations de charges. Ces recommandations proposent entre autre des outils validés pour évaluer divers paramètres : la douleur, les facteurs d’incapacité prolongée en lien avec le travail, l’incapacité fonctionnelle et les représentations du travailleur vis-à-vis de la lombalgie.

 

Evaluation de la douleur : échelle visuelle analogique
Evaluation des facteurs d’incapacité prolongée en lien avec le travail: Questionnaire  « OMPSQ » 
Evaluation du retentissement de l’incapacité fonctionnelle liée à la lombalgie : questionnaire EIFEL, questionnaire de Dallas 
Approche par questionnaire des représentations du travailleur vis-à-vis de la lombalgie : questionnaire FABQ 

Accéder à l’intégralité du document de la Société de médecine du travail ( recommandations validées par la Haute Autorité de Santé)
Recommandations de bonne pratique : Surveillance médico-professionnelle du risque lombaire pour les travailleurs exposés à des manipulations de charges.

Evaluation de la douleur : échelle visuelle analogique

La douleur peut être évaluée grâce à une échelle visuelle analogique

Evaluation des facteurs d’incapacité prolongée en lien avec le travail: Questionnaire  ” OMPSQ “

Le seul outil validé en français est le questionnaire dit ” Orebro Musculoskeletal Pain Screening Questionnaire ” OMPSQ

  • Au cours des 18 derniers mois, combien de jours avec manqués à cause de votre douleur ?
  • Où se situe votre douleur ?
  • Depuis combien de temps ressentez-vous cette douleur ?
  • Quelle a été l’intensité de votre douleur au cours de la dernière semaine ?
  • Quelle a été l’intensité de votre douleur en moyenne au cours des 3 derniers mois ?
  • Quelle a été en moyenne la fréquence de vos épisodes douloureux au cours des 3 derniers mois ?
  • Etes-vous capable de traiter votre douleur, d’une manière ou d’une autre en vue de la réduire?Basez vous sur une journée ordinaire où vous feriez des choses ordinaires

Capacité à effectuer des activités quotidiennes 

  • Faire un travail léger pendant 1 heure
  • Marcher pendant 1 heure
  • Faire des travaux ménagers ordinaires
  • Faire les courses
  • Dormir la nuit
  • Votre travail est-il monotone ( lassant, ennuyeux) ?
  • Durant la dernière semaine, vous êtes-vous senti tendu ou anxieux ?
  • Durant la dernière semaine vous êtes vous senti un tant soit peu déprimé ?
  • Selon vous, y a t-il un risque pour que votre douleur ne disparaisse pas ?
  • Selon vous, est-il possible que vous puissiez travailler dans 6 mois ?
  • En prenant en considération votre travail habituel, votre employeur, votre salaire, vos possibilités de promotion et vos collègues, dans quelle mesure êtes-vous satisfait de votre emploi actuel ?

Douleur ressentie au cours des activités physiques 

  • L’activité physique intensifie ma douleur
  • Quand ma douleur s’intensifie, je devrais arrêter ma douleur jusqu’à ce qu’elle diminue
  • Je ne devrais pas exercer mon travail habituel avec ma douleur actuelle.

Nonclercq O, Berquin A, Predicting chronicity in acute back pain, : validation of French translation of the Orebro Muskuloskeletal Pain Screening Questionnaire. 

Document  de l’IRSST : plusieurs études ont utilisé le questionnaire “OMPSQ”

 

Evaluation du retentissement de l’incapacité fonctionnelle liée à la lombalgie : questionnaire EIFEL, questionnaire de Dallas

L‘incapacité fonctionnelle liée à la lombalgie peut être objectivée par des tests physiques.
Le retentissement de cette incapacité fonctionnelle liée à la lombalgie doit être évaluée de manière précoce et répétée.

Si une approche par questionnaire est retenue pour l’évaluation de ce retentissement les questionnaires Roland-Morris (EIFEL) ou Dallas (DRAD) peuvent être utilisés.

Items de la version française du questionnaire de Roland-Morris questionnaire EIFEL : Echelle d’Incapacité Fonctionnelle pour l’Evaluation des Lombalgies

Pour chaque question, le patient doit cocher la case si la phrase correspond à sa situation actuelle
Si la douleur le cloue au lit, il doit cocher d’emblée la case 24 et arrêter le questionnaire.

Accéder à la version imprimable de l’ Echelle d’incapacité fonctionnelle pour l’évaluation des lombalgies, EIFEL

Plus le score est important, plus la lombalgie a des répercussions fonctionnelles.

  • 1 – Je reste pratiquement tout le temps à la maison à cause de mon dos
  • 2 -Je change souvent de position pour soulager mon dos
  • 3 – Je marche plus lentement que d’habitude à cause de mon dos
  • 4 – A cause de mon dos, je n’effectue aucune des tâches que j’ai l’habitude de faire à la maison
  • 5 – A cause de mon dos, je m’aide de la rampe pour monter les escaliers
  • 6 – A cause de mon dos, je m’allonge plus souvent pour me reposer
  • 7 – A cause de mon dos, je suis obligé(e) de prendre un appui pour sortir d’un fauteuil
  • 8 – A cause de mon dos, j’essaie d’obtenir que d’autres fassent des choses à ma place
  • 9 – A cause de mon dos, je m’habille plus lentement que d’habitude
  • 10 – Je ne reste debout que de courts moments à cause de mon dos
  • 11 – A cause de mon dos, j’essaie de ne pas me baisser ni de m’agenouiller
  • 12 – A cause de mon dos, j’ai du mal à me lever d’une chaise
  • 13 – J’ai mal au dos la plupart du temps
  • 14 – A cause de mon dos, j’ai des difficultés à me retourner dans mon lit
  • 15 – J’ai moins d’appétit à cause de mon mal de dos
  • 16 – A cause de mon dos, j’ai du mal à mettre mes chaussettes ( ou bas/collants).
  • 17 – Je dors moins à cause de mon mal de dos
  • 18 – A cause de mon dos, j’évite de faire de gros travaux à la maison
  • 19 – Je dors moins à cause de mon mal de dos
  • 20 – A cause de mon dos, quelqu’un m’aide pour m’habiller
  • 21 – A cause de mon dos, je reste assis (e) la plus grande partie de la journée
  • 22 – A cause de mon dos, je suis plus irritable que d’habitude et de mauvaise humeur avec les gens
  • 23 –  Je monte les escaliers plus lentement que d’habitude
  • 24 – A cause de mon dos, je reste au lit la plupart du temps.

Coste j., Parc J.M, Delecocuillerie G, Paolaggi J.B, Validation française d’une échelle d’incapacité fonctionnelle pour l’évaluation des lombalgies (EIFEL)

 

Evaluation du retentissement de l’incapacité fonctionnelle liée à la lombalgie : items de la version française du questionnaire de Dallas

Utilisation du questionnaire de Dallas
Pour chacune des seize questions, le patient doit mettre une croix sur l’échelle linéaire (cotée de 0% à 100%) à l’endroit qui correspondant le mieux à sa situation actuelle.
Chaque échelle linéaire est coupée en six segments.
La cotation de chaque segment se fait de gauche à droite en partant de 0 jusqu’à 5. Le segment le plus à gauche vaut 0, celui à sa droite vaut 1 et ainsi de suite jusqu’au dernier qui vaut 5.
Chaque question est donc cotée entre 0 et 5.

  • Chaque valeur des questions de 1 à 7 sont additionnées et multipliées par 3 pour évaluer la répercussion sur les activités quotidiennes.
  • Chaque valeurs des questions de 8 à 10 sont additionnées et multipliées par 5 pour évaluer la répercussion sur les activités professionnelles et de loisirs. 
  • Chaque valeurs des questions de 11 à 13 sont additionnées et multipliées par 5 pour évaluer la répercussion sur l’anxiété et/ou la dépression.
  • Chaque valeurs des questions de 14 à 16 sont additionnées et multipliées par 5 pour évaluer la répercussion sur la sociabilité.

Plus le score est important, plus la lombalgie a des répercussions sur la qualité de vie.

Accéder à la version imprimable du Questionnaire de Dallas

Activité quotidiennes

  • 1 – Dans quelle mesure avez-vous besoin de traitements contre la douleur  pour vous sentir bien ?
  • 2 – Dans quelle mesure votre douleur perturbe t-elle les gestes de votre vie quotidienne ( sortir du lit, se brosser les dents, s’habiller, etc)
  • 3 – Dans quelle mesure êtes-vous limité (e) pour soulever quelque chose ?
  • 4 – Dans quelle mesure votre douleur limite t-elle maintenant votre distance de marche par rapport à celle que vous pouviez parcourir avant votre problème de dos ?
  • 5 – Dans quelle mesure votre douleur vous gêne t-elle pour rester assis ?
  • 6 – Dans quelle mesure votre douleur vous gêne t-elle pour rester debout de façon prolongée ?
  • 7 – dans quelle mesure votre douleur gêne t-elle votre sommeil ?

Anxiété/dépression

  • 8-Dans quelle mesure votre douleur perturbe t-elle votre vie sociale ( danser, jeux et divertissements, repas ou soirées entre amis, sorties, etc) ?
  • 9-Dans quelle mesure votre douleur gêne t-elle vos déplacements en voiture ?
  • 10-Dans quelle mesure votre douleur perturbe t-elle votre travail ?

Activités professionnelles / loisirs

  • 11-Dans quelle mesure estimez-vous que vous parvenez à faire face à ce que l’on exige de vous ?
  • 12-Dans quelle mesure estimez-vous que vous arrivez à contrôler vos réactions émotionnelles ?
  • 13-Dans quelle mesure vous sentez-vous déprimé (e) depuis que vous avez mal ?

Sociabilité

  • 14-Dans quelle mesure pensez-vous que votre douleur a changé vos relations avec les autres ?
  • 15-Dans quelle mesure avez-vous besoin du soutien des autres depuis que vous avez mal ( travaux domestiques, préparation des repas, etc) ?
  • 16-Dans quelle mesure estimez-vous que votre douleur provoque chez vos proches , de l’irritation, de l’agacement, de la colère à votre égard ?

Marty M, Blotman F, Avouac B, Rozenberg S, Valat JP, Validation of the french version of the Dallas Pain Questionnaire in chronic low back pain patients.

 

Approche par questionnaire des représentations du travailleur vis-à-vis de la lombalgie : questionnaire FABQ

Les représentations liées à la lombalgie, tant chez le travailleur que chez les autres intervenants en santé et prévention constituent un facteur influençant le retour au travail.
En cas d’arrêt de travail répétés ou d’arrêts prolongés au delà de 4 semaines, il est recommandé d’aborder explicitement avec le travailleur concerné son appréhension, ses représentations ou « croyances » quant au lien entre lombalgie et travail.

Si une approche par questionnaire est retenue, cette évaluation des représentations liées à la lombalgie peut faire appel au questionnaire « Fear Avoidance Belief questionnaire » FABQ, notamment la sous-échelle FABQ-travail qui est un outil validé.

Le FABQ est un auto-questionnaire constitué de 16 items cotés de 0 à 7 sur une échelle de Likert ( 0 = absolument pas d’accord, 6= complètement d’accord), divisé en 2 échelles :

  • Première  échelle =  FABQ 1, apprécie les notions d’appréhension et d’évitement par rapport aux activités professionnelles avec 7 questions : 6+7+9+10+11+12+15, coté sur 42
  • Deuxième échelle =  FABQ 2 apprécie les notions d’appréhension et d’évitement par rapport aux activités physiques  avec 4 questions 2+3+4+5, coté sur 24

Un score élevé est en faveur de peurs et croyances élevées

 

Accéder à une version en ligne du questionnaire FABQ

Pour chacun de ces items, répondre
0 : absolument pas d’accord avec la phrase
1, 2, 3, 4, 5 : si partiellement d’accord avec la phrase
6 : complètement d’accord avec la phrase

FABQ PHYSIQUE

  • 1- Ma douleur a été provoquée par l’activité physique
  • 2- L’activité physique aggrave ma douleur
  • 3- L’activité physique pourrait abimer mon dos
  • 4- Je ne voudrais pas faire d’activités physiques qui peuvent ou qui pourraient aggraver ma douleur

FABQ TRAVAIL

  • 6-Ma douleur a été provoquée par l’activité physique
  • 7- Mon travail a aggravé ma douleur
  • 9-Mon travail est trop lourd pour moi
  • 10- Mon travail aggrave ou pourrait aggraver ma douleur
  • 11- Mon travail pourrait endommager/abimer mon dos
  • 12- Je ne devrais pas effectuer mon travail habituel avec ma douleur actuelle
  • 13- Je ne peux pas faire mon travail habituel avec ma douleur actuelle
  • 14- Je ne peux pas faire mon travail habituel tant que ma douleur n’est pas traitée
  • 15- Je ne pense pas que je pourrais refaire mon travail habituel dans les 3 prochains mois
  • 16- Je ne pense pas que je pourrais jamais refaire mon travail.

Chaory K, Fayad F, Rannou F, Lefèvre-Colau MM, Fermanian , revel M, Poiraudeau S, Validation of the French version of the fear avoidance belief questionnaire.

Interprétationdu questionnaire FABQ 

Par exemple, il a été démontré qu’un FABQ 1 supérieur à 34/42 permettait d’identifier les patients à risque de ne pas retravailler après 4 semaines parmi les patients souffrant de lombalgies aigues dans le cadre d’une accident de travail.

Tableaux des maladies professionnelles associés :

  Tableau n°97 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par des vibrations de basses et moyennes fréquences transmises au corps entier (7,1 KiB, 55 643 hits)

  Tableau n°98 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle de charges lourdes (7,3 KiB, 121 516 hits)

Vous pouvez lire également les articles suivants :

Sites Internet conseillés :


Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.