Observer-Santé au travail

Dépister une consommation excessive d’alcool

L’OMS, Organisation Mondiale de la Santé, a publié une classification permettant à chacun de situer sa relation à l’alcool ainsi que les risques encourus. Il est nécessaire de rappeler à quoi correspond une unité d’alcool, un verre standard. Une consommation d’alcool excessive peut être repérée précocement grâce à un questionnaire standardisé : le  questionnaire DETA, par exemple, qui comporte 4 questions.

Classification de l’OMS
A quoi correspond une unité d’alcool ? Un verre standard ? 
Questionnaire DETA

Classification de l’OMS

Classification de l’OMS

Les diverses catégories d’usage peuvent être utilisées pour analyser d’autres conduites addictives.

Non-usage: 5 à 10 % de la population

  • C’est l’abstinence primaire, c’est à dire depuis toujours
  • Ou bien secondaire, c’est à dire après une période de consommation.

Usage à faible risque
Consommation inférieure ou égale à :

  • 3 unités standard par jour pour les hommes.
  • 2 unités standard pour les femmes.

Avec au moins une journée d’abstinence par semaine.
Au delà de ces doses, on considère qu’il y aura des problèmes liés à l’alcool

Pathologies sociales et relationnelles

  • Conduite en état d’alcoolémie.
  • Problèmes de couple.
  • Problèmes professionnels.
  • Précarisation

Après surviendront des pathologies physiques, somatiques et psychiques.

La journée d’abstinence est fondamentale car elle permet de ne pas tomber dans les rituels, les habitudes comportementales.

Usage à risque: 15 % de la population
Définition quantitative

  • Soit la personne est au dessus des seuils de l’OMS.
  • Soit la journée d’abstinence n’est pas respectée.

Définition qualitative
La consommation bien que considérée à «faible risque» devient dangereuse du fait du sujet ou de son environnement:

  • Femmes enceintes.
  • Personnes qui suivent un traitement.
  • Personnes qui présentent une maladie qui les rend plus fragile.
  • Situations professionnelles où la sécurité est primordiale: conducteurs, travailleurs sur machine…

Usage nocif: 6 à 7 % de la population
Sa définition n’est pas quantitative mais se rapporte à toute pathologie liée à l’alcool, qu’elle soit sociale, psychologique ou somatique.

Tant que le patient n’a pas atteint le stade de la dépendance :
il reste accessible à des conseils simples et peut modifier son comportement.

Usage avec dépendance: 3 à 4 % de la population
La notion quantitative, là encore n’est plus la référence.
Ce qui compte c’est la perte de maîtrise, «la perte de la liberté de s’abstenir» selon Pierre Fouquet.
La personne n’est plus capable de modifier seule son comportement.
Elle est dans la dépendance et donc dans le champ du soin.

Cela implique une prise en charge lourde et dans la durée par une équipe pluridisciplinaire, médico-psychosociale.

 A quoi correspond une unité d’alcool ? Un verre standard ?

 Lors du repérage précoce de la consommation d’alcool et à l’occasion d’une intervention brève pour amener un usager à réduire sa consommation d’alcool, il est utile de rappeler à quoi correspond une unité d’alcool, un verre standard.

10 grammes d’alcool = 1 unité d’alcool, ce qui équivaut à :

  • ½ de bière à 5°
  • 1 ballon de 10 cl de vin rouge à 12°
  • 1 coupe de champagne de 10 cl à 12°
  • 1 verre de porto de 6 cl à 20°
  • 1 verre de whisky de 3 cl à 40°
  • 1 verre de pastis de 3 cl à 45°

Quelques équivalences :

  • 1 canette de bière ( 33 cl) à 5° = 1,5 unités
  • 1 canette de bière ( 50 cl) à 10° = 4 unités
  • 1 bouteille de vin à 12° ( 75 cl) = 7 unités
  • 1 bouteille de champagne ( 75 cl) à 12° = 7 unités
  • 1 bouteilles de whisky ( 70 cl) à 40° = 22 unités

Questionnaire DETA

Le questionnaire DETA constitue une aide pour savoir si la consommation d’alcool est excessive, et si la dépendance à l’alcool est élevée.

Avez vous déjà ressenti le besoin de Diminuer votre consommation de boissons alcoolisées ?

  • Oui
  • Non

Votre Entourage vous a t-il déjà fait des remarques au sujet de votre consommation ?

  • Oui
  • Non

Avez –vous déjà eu l’impression que vous buviez Trop ?

  • Oui
  • Non

Avez-vous déjà eu besoin d’Alcool le matin pour vous sentir en forme ?

  • Oui
  • Non

A partir de 2 réponses positives, la probabilité d’une consommation excessive et d’une dépendance à l’alcool est très élevée.

Vous pouvez lire également les articles suivants :

Sites Internet conseillés :


Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire