Transmission du chikungunya lors d’un accident d’exposition au sang chez un soignant

En France, lors d’un accident d’exposition au sang, un soignant a contracté le chikungunya après avoir effectué une prise de sang chez une personne atteinte par ce virus.


 

Le chikungunya est un arbovirus, qui a provoqué récemment une épidémie à la Réunion.

Ce virus est transmis par les moustiques aedes Aegypti ou aedes Albopictus, ces derniers se trouvent actuellement dans le Sud de la France dans certains départements situés le long de la côte mais cette maladie n’a jamais provoqué d’épidémie en dehors de la zone intertropicale.Il faut noter que ces moustiques sont souvent retrouvés sur des sites de dépôt de pneus, en effet les oeufs peuvent rester désséchés de nombreux mois avant d’éclore.

Jusqu’à cette récente épidémie à la Réunion, le Chikungunya était considéré comme une maladie bénigne, mais une surmortalité a été observée à la Réunion.

La transmission du Chikungunya lors de cet accident d’exposition au sang est l’occasion de rappeler l’importance des mesures de prévention chez les soignants, telle que le port de gant, lors des prélèvements de sang.

Un décret récent rend la déclaration du Chikungunya obligatoire dans les zones hors épidémies ( donc en dehors de la Réunion et de Mayotte).

 

Vous pouvez lire également les articles suivants :

 


Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire