Une aide de 12 500 € aux pressings volontaires pour abandonner le perchloréthylène au profit du nettoyage à l’eau

Le perchloréthylène, ( tétrachloroéthylène) classé cancérogène probable chez l’homme, neurotoxique, hépatotoxique et néphrotoxique reste encore utilisé dans 90% des pressings. 15 000 personnes sont ainsi exposées dans le cadre de leur profession mais également tous ceux qui habitent à proximité d’un pressing. L’arrêté du 5 décembre 2012,  va interdire progressivement l’usage du perchloréthylène dans les pressings. A condition d’être parmi les premiers et de réaliser une demande avant le 10 décembre  2014, l’Assurance Maladie propose « aquabonus », une aide financière pour financer un nouveau matériel de nettoyage à l’eau et un équipement d’aide au repassage du linge pour prévenir les troubles musculo-squelettiques.

Interdiction progressive de l’utilisation du perchloréthylène
Alternative au perchloréthylène : aquanettoyage
Demander une aide pour passer à l’aquanettoyage Pressings écologiques

Interdiction progressive de l’utilisation du perchloréthylène

L’arrêté du 5 décembre 2012 prévoit l’interdiction progressive de l’utilisation du perchloréthylène dans les pressings

Depuis le  1er mars 2013 : interdiction d’installer toute nouvelle machine de nettoyage à sec fonctionnant au perchloréthylène.

Depuis le 1er septembre 2014, interdiction d’utiliser une machine de nettoyage à sec qui fonctionne au perchloréthylène qui date de plus de 15 ans.
A compter du 1er janvier 2022, toutes les machines situées dans des pressings contigus à des locaux occupés par des tiers ne pourront plus utiliser de perchloréthylène.

Alternative au perchloréthylène

L’aquanettoyage, choisie en concertation avec la Fédération Française des Pressings et Blanchisseries (FFPB)  est une technologie à l’eau qui s’installe peu à peu dans les pressings en France.

Demander une aide pour passer à l’aquanettoyage

Pour aider les entreprises à passer à l’aquanettoyage, plus sûre pour la santé, l’Assurance Maladie – Risques Professionnels a lancé “Aquabonus”.

“Aquabonus” est une aide financière d’un montant forfaitaire de 40 % de l’investissement HT plafonné à 12.500 euros pour financer un nouveau matériel de nettoyage à l’eau et un équipement d’aide au repassage du linge.

Pour en bénéficier il faut  acheter un combiné lavage-séchage-finition comprenant les équipements suivants :

Le matériel de nettoyage à l’eau :

  • assurant les fonctions de nettoyage et de séchage,
  • utilisant des produits spécifiques ne contenant aucune substance CMR (cancérogènes, mutagènes, reprotoxiques).
  • complété par un équipement de transfert de linge humide (chariot à fond mobile) si l’entreprise n’en possède pas

En option : Un équipement pour faciliter la remise en forme et le repassage permettant de prévenir l’apparition des troubles musculo squelettiques (TMS) associés aux tâches de finition (mannequin, topper).

Un salarié ou le chef d’établissement devra également participer à une formation à l’aquanettoyage et à la prévention des risques professionnels..

L’Aquabonus, réservé aux entreprises de moins de 50 salariés, peut atteindre 25 000 € si l’entreprise fait l’acquisition de 2 combinés ( lavage-séchage-finition).

Pressings écologiques

Une trentaine de pressing écologiques se sont installés en France : le nettoyage des vêtements est réalisé grâce au procédé GreenEarth. Il s’agit d’un nettoyage à sec organique,qui utilise un composé à base de silicone, nettement moins toxique et volatil que le perchloroéthylène.

Ce procédé GreenEarth est utilisés par 1500 pressings aux Etats Unis, 400 en Grande Bretagne, 120 en Australie et 100 au Japon.

Exemples de pressings écologiques

Tableau de maladie professionnelle associé :

  Tableau n°12 RG: Affections professionnelles provoquées par les hydrocarbures aliphatiques halogénés énumérés ci-après : dichlorométhane ; trichlorométhane ; tribromométhane ; triiodométhane ; tétrabr (77,3 KiB, 7 254 hits)




Vous pouvez lire également les articles suivants :

Sites internet conseillés


Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire