Tonus oculaire

Le tonus oculaire fait partie de la triade capitale de surveillance du glaucome avec le champ visuel et le fond d’oeil. Le glaucome chronique conduit à la cécité, il est important de le dépister.

Glaucome aigu ou chronique
Diagnostic de glaucome
Facteurs de risque du glaucome
Mesure du tonus oculaire, dépistage du glaucome
Traitement du glaucome

Glaucome aigu ou chronique

Le glaucome aigu, à angle fermé, est une maladie différente du glaucome chronique, à angle ouvert.

Glaucome aigu
Manifestations du glaucome aigu

  • Un oeil rouge.
  • Un oeil douloureux.
  • Une vision trouble.
  • Des maux de tête…

Le glaucome aigu constitue une urgence.

Glaucome chronique
Le glaucome chronique conduit à la cécité sans que la personne atteinte ne s’en rende compte, si on ne l’a pas dépistée.

La vision d’une personne qui a un glaucome chronique :
«c’est comme une bougie qui éclaire, c’est à dire qu’elle éclaire aussi bien quand elle est haute, que lorsqu’elle est presque toute consumée, par contre elle s’éteint d’un seul coup.»

Le glaucome chronique est une neuropathie optique qui se caractérise par la perte progressive des fibres nerveuses rétiniennes, ce qui aboutit à une excavation papillaire.
Cette excavation peut être en chaudron, on aboutit alors rapidement à la cécité.

Diagnostic de glaucome

Le glaucome est souvent bilatéral :

  • le fond d’oeil met en évidence l’excavation papillaire ;
  • au champ visuel: on observe la matérialisation de cette perte visuelle.

Il existe des glaucomes sans tension oculaire.

Pour poser le diagnostic de glaucome, il faut avoir 2 éléments de la triade :

  • hypertonie et altération du champ visuel ;
  • hypertonie et excavation papillaire. ;
  • altération du champ visuel et excavation papillaire.

L’hypertonie seule n’est pas suffisante pour poser le diagnostic de glaucome

Les personnes qui ont seulement une hypertonie mais pas de glaucome sont à surveiller, pas d’indication de traitement.

Un glaucome ne donne pas de signes d’appel.

Le glaucome est de pathogénie inconnue :
les proces ciliaire, derrière l’iris fabriquent de l’humeur aqueuse, qui arrive dans la chambre antérieure, qui s’élimine dans l’angle irido-cornéen. ;
au fond de cet angle irido-cornéen se trouve le trabéculum avec des pores par lesquels s’élimine l’humeur aqueuse. ;
au fil du temps ces pores ont tendance à s’obstruer.

Facteurs de risque du glaucome

  • L’hypertonie est un facteur de risque majeur.
  • L‘âge : à partir de 40 ans, le risque augmente.
  • Une hémorragie au fond d’oeil : c’est un facteur de glaucome.
  • Prédisposition familiale.
  • Tous les facteurs de risque vasculaires favorisent le glaucome.
    L’artériosclérose est un facteur de risque controversé.
    Les troubles de la tension artérielle :
    une hypertension artérielle est souvent associée à un glaucome chronique,
    une hypotension artérielle est un facteur péjoratif pour un glaucome à tension oculaire normale.
  • Apnées du sommeil.
  • Vasospasme, migraines.
  • Troubles du rythme cardiaque.

Tous les facteurs vasculaires entraînent des lésions ischémiques au niveau de la tête du nerf optique: ces lésions jouent un rôle important dans la pathogénie du glaucome.

La tension oculaire peut être modifiée par l’épaisseur de la cornée : une cornée fine sous estime le tonus.
Les ophtalmologistes peuvent désormais mesurer l’épaisseur de la cornée.

Mesure du tonus oculaire, dépistage du glaucome

Il existe diverses méthodes pour mesurer le tonus oculaire

  • Par aplanation devant une lampe à fente :
    anesthésie, puis utilisation d’un collyre à la fluorescéine, on appuie légèrement sur la cornée avec un embout à usage unique.
  • Tonomètre à air pulsé :
    certains services de santé au travail sont équipés de ce type de matériel.
    C’est l’idéal, aucune anesthésie n’est nécessaire, on ne touche pas la cornée, 2 à 3 mesures sont nécessaires;
    Une cravate serrée augmente la pression des vaisseaux et peut augmenter l’hypertonie.

Seuil pour le tonus oculaire: 16 à 18 mm de Hg

Une mesure isolée n’a pas beaucoup de valeur, en cas de doute refaire la mesure 1 mois plus tard.
Avant de prendre la tension de l’oeil, demander à la personne si elle a déjà bénéficié d’une chirurgie réfractive.

  • Si le tonus oculaire est élevé : adresser le salarié chez l’ophtalmologiste pour vérification.
  • Si le tonus oculaire est normal : rechercher des antécédents familiaux, des facteurs de risque de glaucome.

Traitement du glaucome

  • Collyre.
  • Laser
    Le laser permet de réaliser une trabéculoplastie:
    On rétracte les pores du trabéculum ce qui permet un meilleur écoulement de l’humeur aqueuse.
  • Chirurgie : trabéculectomie.

Les informations figurant dans cet article ont été recueillies lors d’une formation destinée à des médecins de santé au travail à Lyon, en février 2008, assurée par le Docteur Giraud Quenard, ophtalmologiste assurant des consultations de pathologie professionnelle au Centre Hospitalier Lyon Sud.



Vous pouvez lire également les articles suivants :

Sites Internet conseillés :


Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire