Poussières de bois : risques pour la santé

En France, les travailleurs exposés ou ayant été exposés aux poussières de bois sont environ 500000: 300000 actifs et 200000 retraités. L’adénocarcinome naso-sinusien est considéré comme caractéristique de l’exposition aux poussières de bois.

Pathologies directement liées au bois
Pathologies cancéreuses imputables aux poussières de bois

Les cancers des cavités nasales et des sinus de la face sont parmi les moins fréquents des cancers ORL.

Pathologies directement liées au bois

Allergies
Les allergies proviennent plus des bois durs tropicaux et des conifères:

  • eczéma provoqué par l’usinage et le traitement du bois: les colles ( époxydiques, urée formol), les vernis polyuréthane, les cires à base d’essence de térébenthine ou de colophane;
  • asthme, rhinite allergique provoqués par les bois, exotiques ou locaux, les vapeurs de formol ( adhésifs à base d’urée, de mélamine, de phénol, de résorcine), les isocyanates des vernis, les colles polyuréthanes, les amines aliphatiques contenues dans certaines colles ou vernis époxydiques;
  • conjonctivites.

Syndromes bronchiques

Cancers de l’ethmoïde et des sinus de la face
Ce sont des adénocarcinomes.
Les salariés les plus exposés sont ceux de l’atelier, lors du travail sur les machines à bois, surtout lors des opérations de ponçage, et de sciage, car elles sont sources de beaucoup de poussières, et sont vecteurs de produits chimiques:
sels de chrome, de nickel,acide tannique.

Les poussières favorisantes :

  • les poussières de bois dur tels que les bois exotiques: acajou, moabi, makoré;
  • les poussières de bois feuillus indigènes tels que chêne, peuplier, hêtre.

Les symptômes sont surtout unilatéraux:
saignement de nez,
écoulement nasal,
nez bouché, etc

Fibroses du poumon

Pathologies cancéreuses imputables aux poussières de bois

L’association entre l’exposition aux poussières de bois et l’apparition de l’adénocarcinome naso-sinusien est forte.

Pour les cancers naso-sinusiens de type épidermoide, et pour les cancers nasopharyngés le lien de causalité n’est à ce jour pas clairement établi.
Pour les autres localisations de cancer, les études disponibles ne permettent pas de conclure( cancer du poumon…)

Le pronostic du cancer nasosinusien est souvent mauvais en raison du diagnostic tardif et donc de l’extension importante de la tumeur.

L’adénocarcinome se développe préférentiellement sur les faces exo-sinusiennes de la masse latérale de l’ethmoïde et sur les parois de la fente olfactive, qui sont les zones préférentielles de dépôt des particules inférieure à 10 µm.
Il s’agit en pratique de la lame des cornets ( cornets moyens, supérieurs, et racine d’insertion), de la face exo-sinusienne des cellules ethmoïdales au niveau de méat moyen, de la muqueuse en regard de la lame criblée et du septum en regard de la lame des cornets.

Le risque d’apparition d’adénocarcinome naso-sinusien augmente avec la durée et l‘intensité de l’exposition aux poussières de bois ainsi qu’avec le délai écoulé depuis le début de l’exposition.
La latence pour l’adénocarcinome est de 20 à 40 ans.

L’histoire naturelle de l’adénocarcinome de l’ethmoide est encore mal connue

Tableaux des maladies professionnelles associés :

  Tableau n°47 RG : Affections professionnelles provoquées par les poussières de bois (68,7 KiB, 9 759 hits)




Vous pouvez lire également les articles suivants :

Sites Internet conseillés :


Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire