Expositions professionnelles au formaldéhyde

Formaldéhyde : plus de 1 million de travailleurs européens sont exposés au formaldéhyde, dont 200 000 en France, dans des secteurs d’activités professionnelles très divers: la fabrication des panneaux de bois et les secteurs d’activité de soin figurent en bonne place.

Sources de formaldéhyde
Utilisations industrielles du formaldéhyde
Préparations commerciales
Exposition professionnelle au formaldéhyde
Professions exposées au formaldéhyde

Le formaldéhyde, encore appelé méthanal, aldéhyde formique, est un gaz incolore, à l’odeur âcre et piquante, inflammable et soluble dans l’eau.

Sources de formaldéhyde

  • Le formaldéhyde est un métabolite physiologique de l’organisme:
    Acides aminés et surtout méthanol.
  • Apports alimentaires
    Fruits, légumes, viande de porc, poisson cuit…
    Apports indirects par le méthanol présent dans les légumes, jus de fruits, aspartame…
  • Le formaldéhyde est présent dans toutes les fumées de combustion
    Fumées d’incendie, pyrolyse des matières organiques ( bois…)
    La combustion des végétaux représente la source la plus importante.
  • Air extérieur
    Chauffage des bâtiments,
    Gaz d’échappement automobile des véhicules à moteur: diesel et essence.
  • Air intérieur
    Cuisson des aliments: certains procédés de cuisson des aliments augmentent la concentration de formaldéhyde dans l’air intérieur
    Relargage à partir des mousses d’isolation ( type urée/formol) et des meubles en agglomérés de bois,
    Fumée de cigarettes.

Utilisations industrielles du formaldéhyde

Le formaldéhyde est principalement vendu sous forme de solutions aqueuses.
Ces solutions contiennent divers pourcentages de méthanol.

Le formaldéhyde est surtout produit par oxydation du méthanol, lui même obtenu à partir de gaz naturel.

Le formaldéhyde est utilisé dans:

  • La production de colles
    Résines urée-formol, phénol-formol, mélamine-formol.
    Pour les panneaux agglomérés, les contreplaqués, les stratifiés, les meubles et autres produits du bois.
  • La fabrication
    De matières plastiques,
    De fertilisants,
    De résines utilisées dans les moules de fonderie en sable,
    De certaines peintures et vernis.
  • L’industrie textile
    Les résines à base de formaldéhyde sont utilisées somme apprêt pour rendre les tissus infroissables.
  • La synthèse d’autres produits chimiques.
  • Les agents désinfectants
    Bactéricides, fongicides, insecticides:
    Le formaldéhyde de part ses propriétés est retrouvé dans les produits désinfectants, les cosmétiques, les liquides d’embaumement.
    Dans l’industrie agroalimentaire comme agent de conservation pour aliments, et ensilages, désinfection..
  • * Les laboratoires:
    En histologie, fixation des tissus.
  • L’industrie photographique
    Durcisseur de films.
  • L’industrie mécanique et métallurgique
    Inhibiteur de corrosion.

Préparations commerciales

Formol
Solution aqueuse à 30-50%, stabilisée par du méthanol ( environ 10%)

Libérateurs de formaldéhyde

  • Trioxyméthylène ( trimère cyclique), paraformaldéhyde (polymère linéaire):
    • Libération de gaz par chauffage.
  • Héxaméthylène tétramine ( HMT):
    • chauffage et hydrolyse.
  • Bronopol, hexahydrotriazines, oxazolidines…:
    • «formes LP»

Exposition professionnelle au formaldéhyde

Elle se produit:

  • Soit par inhalation
    • Le formaldéhyde gazeux est absorbé par voie respiratoire.
    • En milieu professionnel, l’exposition au formaldéhyde sous forme gazeuse peut provenir de 3 origines différentes:
      • Evaporation à température ambiante des solutions aqueuses:
        • désinfectants, biocode..
        • ou des résines aminoplastes: urée-formol, mélamine-formol, mélamine-urée-formol
        • ou phénoplastes:phénol-formol.
      • Evaporation par chauffage de polymères ou de résines à base de formaldéhyde:
        • Colles, apprêts textiles, vernis et peintures, liants divers, opérations de moulage et noyautage dans les fonderies
      • Certaines fumées de combustion ou de pyrolyse:
        • Fumées de tabac, de soudure, de plastique, gaz d’échappement…
  • Soit par contact cutané
    • Lorsque le formaldéhyde se trouve en solution aqueuse.

Professions exposées au formaldéhyde

Le formaldéhyde est utilisé sous différentes formes dans de nombreux secteurs d’activité : desinfectant en milieu hospitalier et en agriculture, agent de conservation n thanatopraxie, et dans de nombreux produits tels que des détergents, peintures, médicaments humains ou vétérinaires, fixateur en anatomie et cytologie pathologiques humaines, en tant qu’intermédiaire de synthèse de composés chimiques et résines utilisées dans le secteur du bois, des textiles dans l’industrie du  caoutchouc, etc

Les expositions professionnelles au formaldéhyde peuvent se produire via différents sources :

  • le formaldéhyde ou les solutions aqueuses à base de formaldéhyde
  • les mélanges à base de formaldéhyde
  • les résines à base de formaldéhyde susceptibles d’en libérer
  • les composés libérateurs de formaldéhyde
  • les émissions à partir de procédés ou de situations de travail.

Certains travailleurs peuvent encore être soumis à des niveaux d’exposition élevés dans des secteurs tels que :

  • les services funéraires,
  • le secteur des soins de santé (fixation au formaldéhyde),
  • les travaux de charpente,
  • la fabrication de placage et de panneaux de bois et de meubles à partir de ces panneaux, etc.

Quelques chiffres :

  • 100 000 personnes exposées en milieu de soins.
  • 40 000 personnes exposées lors de la mise en oeuvre de résines aminoplastes et phénoplastes.
  • 10 000 personnes exposées dans le secteur pharmaceutique.
  • Environ 1 000 thanatopracteurs, dont 10 % de femmes.

Travaux identifiés comme exposant au formaldéhyde selon le rapport 2023 de l’Anses

Travaux exposant ou ayant exposé au formaldéhyde sont les suivants :
la préparation de solutions ou produits à base de formaldéhyde :
o préparation du fixateur dans le cadre d’activités d’anatomie et cytologie
pathologiques humaines ;
o préparation de solutions à base de formaldéhyde dans le cadre d’activités de
thanatopraxie ;
o fabrication de résines mélamine-formaldéhyde dans le secteur de la plasturgie,
fabrication de peintures pouvant contenir certaines résines à base de
formaldéhyde ;
o préparation de l’émail en faïencerie, etc. ;


la manipulation de solutions ou produits à base de formaldéhyde dans le cadre :

o d’activités de nettoyage/désinfection (nettoyage de véhicules dans le secteur
automobile, désinfection des surfaces et du matériel en anatomie et cytologie
pathologiques humaines, désinfection des empreintes ou des prothèses
dentaires, nettoyage et désinfection des équipements en industrie sucrière,
nettoyage et désinfection des installations dans le cadre d’activités de fumage
de viandes et poissons dans le secteur agroalimentaire, stérilisation de matériel
d’examen, chirurgical, etc.) ;
o d’activités de thanatopraxie ;
o de travaux d’encollage pour la fabrication de panneaux de bois (utilisation de
colles urée-formol ou mélamine-formol) ;
o de la fabrication et raffinage de la pâte à papier dans l’industrie du papier
(utilisation de résines à base de formaldéhyde) ;
o de travaux de peinture (peintures contenant du formaldéhyde) ;
o de travaux de tannage (préparation de tannage contenant du formaldéhyde) ;
o d’activités d’ensilage des fourrages, de détoxication des tourteaux d’arachide
et de tannage des protéines en agroalimentaire pour la fabrication d’aliments
pour le bétail ;
o de la préparation de béton ;
o du procédé de production des alginates et du sucre en industrie sucrière ;
o d’activités esthétiques (utilisation de produits cosmétiques et de soins
personnels (shampoings) contenant du formaldéhyde), etc. ;

‐ la manipulation de produits ou déchets contaminés du fait d’une utilisation de
formaldéhyde :
o manipulation de matériaux et déchets dans le cadre d’activités d’anatomie et
cytologie pathologiques humaines (pièces imprégnées de formaldéhyde ou
matériel souillé (gants, papiers, etc.) ;
o manipulation de déchets de soins en thanatopraxie, etc. ;
‐ autres travaux pouvant générer une émission de formaldéhyde :
o découpe, surfaçage et stratification de panneaux de bois ;
o fabrication de moules en sable et de noyaux, coulée de l’aluminium en
fonderie d’aluminium (formaldéhyde pouvant être dégagé par dégradation
thermique des matières organiques) ;
o rénovation de surfaces peintes ou enduites (ponçage, décapage, sablage)
(formaldéhyde pouvant être émis lors du décapage thermique) ;
o incinération d’ordures (formaldéhyde dégagé par décomposition thermique des
déchets) ;
o malaxage, calandrage, vulcanisation dans la fabrication d’objets en caoutchouc
(formaldéhyde libéré par chauffage d’accélérateurs de vulcanisation) ;
o traitement thermique des métaux (formaldéhyde issu de la dégradation
thermique de certains polymères) ;
o usinage dans le secteur de la plasturgie ;
o fumage de viandes et poissons en agroalimentaire (émission de formaldéhyde
par combustion du bois) ;
o installation de canalisations dans le cadre de la maintenance des réseaux
d’eaux et de gaz (formaldéhyde émis lors de l’assemblage d’éléments
plastiques en cas de dégradation thermique), etc.

les travaux n’exposant pas directement au formaldéhyde mais effectués dans
des environnements contaminés par du formaldéhyde.

Cette liste montre une importante variété de travaux exposant au formaldéhyde qui contraste
avec le caractère restrictif des travaux figurant dans les tableaux actuels de maladies
professionnelles concernant le formaldéhyde.

Tableaux des maladies professionnelles associés :

  Tableau n°43 RG : Affections provoquées par l'aldéhyde formique et ses polymères (63,4 KiB, 9 666 hits)

  Tableau n°43 Bis : Affections cancéreuses provoquées par l'aldéhyde formique (87,3 KiB, 7 733 hits)

Vous pouvez lire également les articles suivants :

Site internet conseillé

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire