MP : Bronchopneumopathies chroniques obstructives, aigues, subaigues reconnues en maladies professionnelles

Les BPCO, broncho-pneumopathies chroniques obstructives, associent des signes chroniques ( toux, dyspnée, hypersécrétion bronchique) et un syndrome ventilatoire obstructif. Elles entrainent un déficit respiratoire chronique. Certaines peuvent être reconnues au titre des maladies professionnelles.

BPCO : Broncho pneumopathie chronique obstructive
Bronchopneumopathie aigue ou subaiguë diffuse

BPCO : Broncho pneumopathie chronique obstructive

Une BPCO entraîne un déficit respiratoire chronique.

Tableau n°91, chez le mineur de charbon, Tableau n°94, chez le mineur de fer.

  • La BPCO est caractérisée par l’association
    de signes chroniques ( toux, dyspnée, hypersécrétion bronchique)
    et d’un syndrome ventilatoire obstructif,
    avec un volume expiratoire maximal par seconde (V.E.M.S) abaissé au jour de la déclaration d’au moins 30% par rapport à la valeur moyenne théorique.
    Cet abaissement doit être constaté en dehors de tout épisode aigu.
  • Délai de prise en charge : 10 ans.
  • Durée d’exposition : 10 ans.

Tableau n° 90

  • Inhalation de poussières de textiles végétales.
  • Syndrome respiratoire obstructif aigu caractérisé par
    une oppression thoracique survenant habituellement après une interruption d’exposition au risque d’au moins 36 heures
    et se manifestant quelques heures après la reprise de l’exposition au risque
    (byssinose et affections apparentées).
  • Le caractère obstructif de ce syndrome doit être confirmé par un test réaliste,
    c’est à dire des explorations fonctionnelles respiratoires pratiquées au moment de la reprise de l’exposition au risque et 6 à 8 heures après.
  • La spirométrie va permettre de prouver que c’est bien le travail qui provoque la BPCO.
  • Délai de prise en charge : 7 jours.
  • Durée d’exposition : 5 ans

Bronchopneumopathie aigue ou subaiguë diffuse

Cette pathologie concerne à la fois la bronche et le poumon profond.
Il s’agit d’une bronchopneumopathie avec apparition retardée de signes radiologiques le plus souvent discrets.

Tableau n° 33

  • Béryllium et ses composés.
  • Délai de prise en charge : 30 jours.
  • Le béryllium est souvent utilisé dans les amalgames dentaires,
    donc les prothésistes dentaires sont exposés,
    ainsi que les salariés du secteur de la joaillerie, de la bijouterie fantaisie.

Les informations figurant dans cet article ont été recueillies lors de la journée de l’ATA,
Association de toxicologie appliquée
qui s’est déroulée en novembre 2008, à Lyon.
Communication réalisée par le Docteur Dominique Faucon :
« Les grands groupes de pathologie professionnelle respiratoire ».

Tableaux des maladies professionnelles associés :

  Tableau n°33 RG : Maladies professionnelles dues au béryllium et à ses composés (70,1 KiB, 2 315 hits)

  Tableau n°90 RG : Affections respiratoires consécutives à l'inhalation de poussières textiles végétales (8,0 KiB, 2 616 hits)

  Tableau n°91 RG : Broncho-pneumopathie chronique obstructive du mineur de charbon (65,1 KiB, 2 235 hits)




Vous pouvez lire également les articles suivants :

Sites Internet conseillés :


Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire