Travail et épilepsie

Le médecin de santé au travail décide de l’aptitude à un poste pour un salarié épileptique, en fonction de la nature des crises, leur devenir sous traitement, et les caractéristiques du poste de travail.

 

Les crises non stabilisées par le traitement pourront être une contre indication aux postes de sécurité:

•Travail en hauteur,
•Travail isolé,
•Conduite de véhicule,etc
Le salarié épileptique doit mener une vie régulière, avec respect du temps de sommeil, ce qui conduira parfois à envisager un aménagement du poste de travail horaires en journée…)

Le médecin du travail jugera au cas par cas en fonction de la connaissance de l’état de santé du salarié ( la réalité de son épilepsie, sa forme clinique, le traitement suivi, les résultats thérapeutiques..) et des conditions de travail du salarié.

La conduite des véhicules ( léger, transports en commun, poids lourds) est soumise à l’avis des médecins des commissions médicales des permis de conduire : arrêté du31 août 2010

Arrêté du 31 aout 2010 :

Il n’existe pas de contre indication formelle à la conduite.
Tous les sports à terre sont autorisés
La natation est possible, sous la surveillance d’un adulte sachant nager.

Tableaux des maladies professionnelles associés :

 

Vous pouvez lire également les articles suivants :

 

Sites Internet conseillés :


Il y a 1 commentaire sur cet article
  1. Boreout 23 avril 2015 17 h 53 min

    J’ai fait une crise d’épilepsie dans le cadre d’une placardisation (Boreout).

    Malheureusement, le burnout/boreout n’est pas encore reconnu en France comme maladie professionnelle.
    N’hésitez pas à utiliser mon témoignage (pétition) pour obtenir la reconnaissance du Burnout/Boreout en France.

    Lien vers mon témoignage : (Nécessaire de faire un copier/coller)
    https://www.change.org/p/scandaleux-viré-après-avoir-été-victime

Laisser un commentaire