Facteurs de risque des Troubles Musculo Squelettiques : TMS

Le médecin du travail et les intervenants en prévention étudient les facteurs de risque de troubles musculo squelettiques comme la répétitivité, l’effort, l’amplitude articulaire, l’organisation du travail.

Facteurs de risque de TMS : facteurs personnels
Facteurs biomécaniques : facteurs de risque de TMS au poste de travail
Stress, facteurs pyschosociaux et organisationnels : facteurs de risque de TMS 

Les facteurs de risque de TMS sont les facteurs personnels, l’aménagement du poste de travail, les conditions de travail.

 

 Facteurs de risque de TMS : facteurs personnels

  • Le sexe : les femmes sont plus touchées.
    Elles sont plus souvent affectées à des tâches qui imposent des mouvements répétitifs au niveau des mains, à cadence élevée.
    Elles accomplissent l’essentiel des tâches ménagères.
    Rôle probable des hormones.
  • L’âge : certaines sollicitations vont déclencher des troubles musculo squelettiques chez des salariés de plus de 50 ans, alors qu’elles sont sans effet chez des salariés âgés de 30 ans
  • Un état de santé dégradé favorise la survenue de troubles musculo squelettiques.

Facteurs biomécaniques : facteurs de risque de TMS au poste de travail 

  • Gestes répétitifs :
    mouvements précis, de petite amplitude, surtout s’ils sont réalisés dans une posture inconfortable.
  • Les professions qui impliquent des postures de travail statique.
  • Utilisation d’outils vibrants, chocs mécaniques
  • Travail statique 
  • Postures contraignantes ou maintenues pendant longtemps, par exemple avec les bras au-dessus du plan des épaules
  • Effort excessif : par exemple lors du port de charges
  • Travail au froid
  • Pression mécanique
  • Travail exigeant des gestes précis et fins: les mouvements qui exigent une grande précision requièrent une force musculaire accrue.
  • Travail sur écran :
    port de verres correcteurs à focale inadaptée ;
    écran trop haut ou trop bas par rapport aux yeux ;
    clavier trop haut par rapport aux coudes ;
    clavier à touches trop sensibles ;
    clavier épais, non équipé d’un repose poignet ;
    utilisation prolongée de la souris ;
    souris trop petite ou trop grande par rapport à la taille de la main

 Stress, facteurs pyschosociaux et organisationnels : facteurs de risque de TMS

Le stress en augmentant le tonus au niveau des muscles, semble favoriser la survenue de troubles musculo squelettiques surtout au niveau de la nuque, des épaules, et des avant bras.

Les facteurs psychosociaux suivants favorisent également les TMS :

  • charge de travail excessive,
  • forte pression temporelle, flux tendu,
  • organisation du travail, manque d’autocontrôle sur le travail, 
  • manque de participation des salariés aux décisions sur leur travail,
  • manque de soutien social des collègues et de la hiérarchie, 
  • manque de satisfaction au travail.

 

Tableaux des maladies professionnelles associés :

  Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail (75,6 KiB, 449 954 hits)

  Tableau n°97 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par des vibrations de basses et moyennes fréquences transmises au corps entier (7,1 KiB, 105 386 hits)

  Tableau n°98 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle de charges lourdes (7,3 KiB, 221 635 hits)

 

Vous pouvez lire également les articles suivants :

Sites Internet conseillés :

Il y a 1 commentaire sur cet article

Laisser un commentaire