Polynévrite et exposition au trichloroéthylène

Je présente une polynévrite, qui a été diagnostiquée récemment: j’ai manipulé divers produits il y a 12 ans lorsque j’étais ouvrière, notamment du trichloroéthylène pour dégraisser des pièces: ce produit peut-il être à l’origine de cette polynévrite ?

Les études disponibles concernant la toxicité du trichloroéthylène ne mettent pas en évidence d’atteintes des nerfs périphériques, donc de polynévrites, si l’on se réfère à la fiche toxicologique de l’INRS n° 22, consacrée au trichloroéthylène.D’autres solvants peuvent provoquer des polynévrites.

Néanmoins, le système nerveux est l’organe cible d’une imprégnation chronique par le trichloroéthylène.

Des atteintes neuropsychiques sont décrites qui peuvent se manifester par de la fatigue, des maux de tête, des troubles de la mémoire, des troubles du sommeil, des vertiges, des sensations ébrieuses, etc

Le tableau n°12 des maladies professionnelles indemnise les troubles neurologiques provoqués par le trichloroéthylène :

  • syndrome ébrieux, syndrome narcotique ( coma, convulsions.), névrite optique, névrite trigéminale dans le cadre d’une intoxication aigue,
  • syndrome associant troubles de la vigilance, de la mémoire, de l’équilibre dans le cadre d’une intoxication chronique.

Les solvants hexacarbonés comme le n-hexane et la méthyl-n-butylcétone peuvent provoquer des polynévrites sensitivo-motrices qui prédominent aux membres inférieurs
Normalement 1 à 2 ans après l’arrêt de l’exposition, les signes cliniques de la polynévrite disparaissent.

4 tableaux de maladie professionnelle indemnise des polynévrites au titre des maladies professionnelles

  • Le tableau des maladies professionnelles n°3 indemnise les polynévrites provoquées par le tétrachloréthane.
  • Le tableau des maladies professionnelles n°20 indemnise les polynévrites provoquées par l’arsenic et ses composés minéraux.
  • Le tableau des maladies professionnelles n°22 indemnise les polynévrites provoquées par le sulfure de carbone.
  • Le tableau des maladies professionnelles n°59 indemnise les polynévrites provoquées par l’hexane.

Ces polynévrites apparaissent lors de l’exposition au produit, ou peu de temps après l’arrêt de l’exposition.

 

Tableaux de maladie professionnelle associés :

  Tableau n°03 RG : Intoxication professionnelle par le tétrachloréthane (6,6 KiB, 3 575 hits)

  Tableau n°12 RG: Affections professionnelles provoquées par les hydrocarbures aliphatiques halogénés énumérés ci-après : dichlorométhane ; trichlorométhane ; tribromométhane ; triiodométhane ; tétrabr (77,3 KiB, 7 533 hits)

  Tableau n°20 RG : Affections professionnelles provoquées par l'arsenic et ses composés minéraux (7,2 KiB, 2 342 hits)

  Tableau n°22 RG : Sulfocarbonisme professionnel (7,4 KiB, 1 934 hits)

  Tableau n°59 RG : Intoxications professionnelles par l'hexane (6,1 KiB, 1 628 hits)