Exposition au styrène et à l’acétone

J’ai été exposé durant de nombreuses années au styrène, et à l’acétone dans une usine de fabrication de fibres de verres, est-ce que je dois bénéficier d’un suivi particulier actuellement, en raison de cette exposition ancienne ?

L’exposition au styrène, ou à l’acétone ne donne pas lieu à une surveillance post-professionnelle particulière.

  • Les personnes encore en activité doivent signaler ces expositions au médecin du travail qui assure actuellement leur suivi.
  • Pour les personnes retraitées, ou inactives, il n’existe pas de surveillance post-professionnelle pour le styrène ou l’acétone; Il est néanmoins important de signaler ces expositions anciennes au médecin traitant.

Selon la fiche toxicologique n° 2 de l’INRS consacrée au styrène

Le styrène est un solvant, encore appelé vinylbenzène, ethénylbenzène, phényléthylène

Toxicité chronique du styrène sur l’homme
Le styrène peut provoquer:

  • une action dépressive sur le système nerveux central et périphérique, qui peut se traduire par des troubles de l’équilibre, des maux de tête, des pertes de mémoire,
  • des désordres digestifs,
  • une irritation des voies respiratoires, des muqueuses oculaires,
  • des atteintes de la peau,
  • le styrène est un inducteur enzymatique, des élévations des gamma GT ( enzymes du foie) ont été observées.

Cancérogénèse, mutagénèse, tératogénèse du styrène

  • «Malgré plusieurs cas de leucémies rapportées chez des ouvriers exposés au styrène, il n’est pas possible de conclure quant au rôle de ce solvant.
    Les sujets atteints de ces affections étaient au contact de nombreux produits».
  • Des anomalies du système nerveux central ont été signalées chez les enfants de mères exposées au styrène.

Selon la fiche toxicologique n° 3 de l’INRS consacrée à l’acétone

L’acétone est également un solvant
Lors d’expositions répétées, l’acétone peut provoquer :

  • des irritations oculaires et respiratoires,
  • des signes neurologiques à type d’asthénie, somnolence, vertiges,
  • des atteintes de la peau.

Tableaux de maladies professionnelles pour le styrène, l’acétone

Les affections de la peau et les syndromes ébrieux provoqués par le styrène ou l’acétone, sont indemnisés par le tableau n° 84 des tableaux de maladie professionnelle.

Tableaux de maladie professionnelle associé :

  Tableau n°84 RG : Affections engendrées par les solvants organiques liquides à usage professionnel (86,8 KiB, 6 820 hits)