Quels sont les facteurs d’exposition professionnelle qui provoquent des troubles de la reproduction chez les soudeurs hommes ?

Les soudeurs sont exposés à la fois à de nombreux produits chimiques, à des contraintes physiques et à des nanoparticules. Les activités de soudage et de brasage sont donc un très bon modèle de multi-expositions. De nombreuses études épidémiologiques mettent en évidence, chez les soudeurs,  des anomalies qualitatives mais également morphologiques des spermatozoides, ainsi que des altérations de la capacité des spermatozoides à se déplacer. Un allongement du délai de procréation est également souvent observé chez les soudeurs.

Rappels à propos de la spermatogénèse
Rôle de l’activité physique sur la reproduction
Rôle de l’exposition à la chaleur sur la reproduction
Rôle de l’exposition au bore et à ses composés sur la reproduction
Rôle de l’exposition au cadmium sur la reproduction
Rôle de l’exposition au chrome sur la reproduction
Rôle de l’exposition a au nickel, au manganèse sur la reproduction

Les informations qui figurent dans cet article ont été recueillies lors de la présentation du Dr Fabrice Michiels, à l’occasion  de la conférence INRS consacrée aux Multiexpositions du 2 au 4 avril 2012.

Les études évoquent  souvent le soudage, sans donner de précision sur la technique de soudage, alors que l’on distinguedeux techniques de soudage :

  • le brasage, le métal d’apport et le métal de base sont différent,
  • le soudage proprement dit, TIG, MIG, etc, la pièce est de même nature que la baguette d’apport, mais la température est beaucoup plus élevée que pour le brasage et les salariés sont exposés à des vapeurs métalliques.

Les soudeurs sont soumis à des expositions multiples, variables en fonction de la technique de soudage.

Rappels à propos de la spermatogénèse

 La spermatogénèse

Rôle de l’activité physique sur la reproduction

L’activité physique a bien une action sur la reproduction, lorsque l’on reprend la littérature, mais seulement dans le cas où il s’agit  d’une activité physique intense, par exemple courir un marathon. Il y a une diminution de la testostérone qui n’est pas compensée par le rétro-contrôle de LH. Par conséquent, la testostérone insuffisante, ne stimule plus les cellules de Sertoli, ce qui provoque une diminution de la spermatogénèse.

L’activité physique exercée par les soudeurs dans le cadre de leur activité professionnelle ne semble pas être en cause dans les troubles de la reproduction.

Rôle de l’exposition à la chaleur sur la reproduction

 La chaleur est le risque physique commun à tous les soudeurs, c’est la principale cause de troubles de la reproduction chez le soudeur, très largement retrouvée dans la littérature.

L’exposition chronique des testicules à un rayonnement thermique, est un facteur bien connu d’altération de la spermatogénèse mais qui n’explique pas toutes les anomalies du spermogramme ou de l’anatomie testiculaire qui sont décrites dans la littérature.
L‘origine des troubles de la reproduction est sans doute multi-factoriel car les soudeurs sont susceptibles d’être exposés à de très nombreuses substances chimiques.

Il n’est pas question de la température ambiante mais de la température qui résulte du rayonnement infra-rouge au niveau des testicules.

Une oligospermie est souvent retrouvée chez le soudeur, elle résulte à la fois d’une modification de la jonction intercellulaire entre les cellules de Sertoli ( barrière hémato-testiculaire) et d’un stress oxydatif qui va entraîner l’apoptose des spermatocytes ( mort des cellules.)

Rôle de l’exposition au bore et à ses composés sur la reproduction

Depuis 1972, la littérature décrit cet effet du bore sur la reproduction chez le rat.
En 2008, le Bore a été classé  reprotoxique probable par l’Union européenne.
Le bore est présent dans les flux de soudage, dans le brasage fort et dans le soudage à l’arc à l’électrode enrobé.
A haute dose le bore entraîne une atrophie testiculaire dont le mécanisme n’est pas clairement élucidé.

Rôle de l’exposition au cadmium sur la reproduction

Le cadmium est présent dans les atmosphères professionnelles lors du brasage fort.
Depuis décembre 2011, l’Union européenne a interdit le cadmium dans les baguettes de brasage.

Il reste sans doute des stocks de baguettes de cadmium dans les entreprises qui sont encore utilisées…
Le cadmium a une température d’ébullition à 760 degrés.
Le brasage fort est à une température entre 450 et 850 degrés. Des vapeurs de cadmium se retrouvent donc dans les fumées initiales.

La littérature montre que le cadmium est toxique, y compris pour la reproduction, il diminue la production hormonale et altère la mobilité des spermatozoides.

Rôle de l’exposition au chrome sur la reproduction

Le chrome est présent dans les aciers inoxydables (un acier est composé de fer et de carbone, qui, pour être classé inoxydable, doit comporter au moins 10% de chrome)
Les aciers inoxydables sont soudés selon le procédé TIG.
Le chrome est toxique pour la reproduction, par différents mécanismes :

  • diminution de la sécrétion de testostérone,
  • altération de la mobilité des spermatozoides,
  • diminution de la concentration de spermatozoides,
  • action du stress oxydant.

Rôle de l’exposition a au nickel, au manganèse sur la reproduction

Le Nickel et le manganèse auxquels peuvent être exposés les soudeurs sont également incriminés dans les troubles de la reproduction chez les soudeurs.

 

Le soudage est un prototype d‘exposition combinée et d’une exposition aux nanoparticules. Un soudeur met souvent en oeuvre plusieurs procédés de soudage, ce qui rend les études difficiles. Les effets décrits dans les études sont parfois à des niveaux d’exposition très supérieurs aux niveaux observés aux postes de travail des soudeurs. Il faut continuer à observer les effets synergiques et antagonistes de ces expositions, tenter de suivre des populations homogènes en terme de co-exposition ( des salariés qui ont les mêmes expositions professionnelles), tenter de repérer dans la littérature des associations d’expositions qui seraient particulièrement à risque afin de faire de la prévention en priorité sur ces postes.
Il faut également continuer à suivre l’évolution des connaissances sur les nanoparticules.
La profession de soudeurs se féminise de plus en plus, la recherche doit donc également se mettre en place chez les femmes.

Les effets reprotoxiques observés résultent sans doute de la combinaison des effets thermiques avec les effets toxiques des substances chimiques auxquelles sont exposées les soudeurs. La variabilité observée dans les études provient de l‘hétérogénéité des conditions de travail et des niveaux d’exposition aux différents agents chimiques.



Vous pouvez lire également les articles suivants :

Sites internet conseillés :

// ]]>


Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire