Aptitude au poste de cariste

Acuité visuelle MCFZU-©AtouSante-Santé au travail

Les critères d’aptitude retenus pour l’aptitude à la conduite des chariots élévateurs sont habituellement ceux de la conduite des véhicules légers. Dans tous les cas, c’est le médecin du travail qui décide en fonction de sa connaissance de l’état de santé du salarié et de ses conditions de travail.

Acuité visuelle et aptitude au poste de cariste
Contre indications relatives au poste de cariste

Acuité visuelle et aptitude au poste de cariste

Il n’existe pas de norme ophtalmo pour le poste de conducteur de chariot élévateur, on s’appuie généralement sur les normes de l’aptitude à la conduite des véhicules légers pour les chariots des groupes 1,2, 3 et gerbage inférieur à 10 m et les critères d’aptitude du permis lourd pour les catégories 4 et 5 ainsi que le gerbage supérieur à 10 m.
Certains considèrent qu’il n’est pas nécessaire de prendre les normes du permis poids lourds: en effet le chariot élévateur roule normalement à faible vitesse, le cariste a le temps de tourner la tête.

Critères d’aptitude visuelle pour la conduite des véhicules du groupe léger

Normes pour la conduite des véhicules légers, conformément à l’arrêté du 31 août 2010
L‘acuité visuelle binoculaire (avec les 2 yeux) doit être au moins de 5/10 ème.

Aptitude au poste de cariste et vision monoculaire

Norme pour la conduite des véhicules légers (arrêté du31 août 2010)

  • Si un oeil a une acuité nulle ou inférieure à 1/10ème,
  • l’autre oeil doit avoir au moins 5/10ème d’ acuité visuelle.

Le problème est différent si la vision monoculaire est ancienne ou récente.

Si la perte de l’acuité sur un oeil est récente

  • Pour le permis voiture, il faut attendre au moins 6 mois avant de reprendre la conduite.
  • Certaines personnes auront besoin de plusieurs années pour s’habituer à cette vision monoculaire.

En vision monoculaire, le salarié n’a pas de notion de distance, de relief, de profondeur de champ.

Si la perte de la vision d’un oeil est ancienne

  • Par exemple dans le cas d’un strabisme ou d’une amblyopie de naissance,
  • pas de problème pour la conduite des chariots élévateurs,
  • en effet, la personne a développé d’autres moyens pour apprécier les distances.

Conservation ou non du champ visuel en cas de vision monoculaire

Si le champ visuel respecté :
c’est le cas de l’amblyopie dans le strabisme, les problèmes maculaires,
pas de problème pour la conduite des chariots élévateurs.

Si le champ visuel n’est pas respecté :
Le champ visuel controlatéral devra être examiné, champ nasal compris,

Si l’on se réfère à la conduite des véhicules légers, il faut avoir au moins 120° pour le champ visuel binoculaire horizontal (arrêté du 21 décembre 2005).
Les rétroviseurs bilatéraux sont obligatoires sur tous les engins en cas de vision monoculaire.

 

Critères d’aptitude visuelle pour la conduite des véhicules du groupe lourd

Altérations visuelles qui conte-indiquent la conduite des véhicules du groupe lourd selon l’arrêté du 31 août 2010

 

Il y a incompatibilité pour la conduite des véhicules du groupe lourd si l’acuité visuelle est inférieure à 8/10 pour l’oeil le meilleur et 1/10 pour l’oeil le moins bon.
Si les valeurs de 8/10 et 1/10 sont atteintes avec une correction, il faut que l’acuité non corrigée de chaque oeil atteigne 1/20 ou que la correction optique soit obtenue à l’aide de verres correcteurs d’une puissance ne dépassant pas + ou – 8 dioptries, ou à l’aide de lentilles cornéennes ( vision non corrigée égale à 1/20ème).
La correction doit être bien tolérée.

Par ailleurs, la conduite des véhicules du groupe lourd n’est pas admise si le champ visuel binoculaire horizontal des 2 yeux est inférieur à 160°, à 70° vers la droite et la gauche et à 30° vers le haut et le bas.

 

Contre-indications relatives au poste de cariste

Où et à quel prix passer des tests psychotechniques en région lyonnaise ?

Tableaux des maladies professionnelles associés :

  Tableau n°36 RG : Affections provoquées par les huiles et graisses d'origine minérale ou de synthèse (66,9 KiB, 3 000 hits)

  tableau n°42 RG : Atteinte auditive provoquée par les bruits lésionnels (69,2 KiB, 14 439 hits)

  Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail (68,5 KiB, 90 943 hits)

  Tableau n°64 RG : Intoxication professionnelle par l'oxyde de carbone (7,0 KiB, 1 335 hits)

  Tableau n°97 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par des vibrations de basses et moyennes fréquences transmises au corps entier (7,1 KiB, 23 139 hits)

  Tableau n°98 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle de charges lourdes (7,3 KiB, 50 833 hits)

Vous pouvez lire également les articles suivants :

Sites internet conseillés :


Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.