Sélection des donneurs de sang : nouveaux critères

Un arrêté, publié le 5 avril 2016, fixe de nouveaux critères de sélection pour les donneurs de sang. Il entrera en vigueur le 10 juillet 2016. Près de 3 millions de dons de sang  sont recueillis chaque année notamment lors des 40 000 collectes mobiles organisées sur tout le territoire et pour un certain nombre d’entre elles sur le site des entreprises. Les médecins du travail et infirmière du travail sont souvent sollicités sur ces questions.

Limite d’âge des donneurs de sang
Intervalle entre les dons de sang
Fréquence des prélèvements de sang
Volume de sang prélevé 
Caractéristiques cliniques et biologiques du donneur de sang 
Contre-indications au don du sang 
Dispositions relatives aux porteurs d’hémochromatose génétique 
Médicaments dont l’utilisation entraîne l’ajournement du don du sang

Arrêté du 5 avril 2016

Limite d’âge des donneurs de sang

  • Avant 18 ans
    aucun don n’est autorisé, sauf dans le cas d’urgence thérapeutique prévu à l’article L. 1221-5.
  • De 18 ans et jusqu’à 65 ans révolus,
    tout type de don est possible,
    sauf le don de granulocytes, qui n’est autorisé que jusqu’à 50 ans révolus.
  • Le premier don après 60 ans
    est soumis à l’appréciation d’un médecin de l’établissement de transfusion sanguine.
  • A partir de 65 ans révolus,
    seul le don de sang total est autorisé et sous réserve que chaque don soit autorisé par un médecin de l’établissement de transfusion sanguine.
  • Après 70 ans révolus,
    aucun don n’est autorisé.

Aucun don n’est autorisé pour les majeurs protégés.

Intervalle entre les dons de sang

L’intervalle minimum entre deux dons est de :

  • 2 semaines
    • entre un don de plasma par aphérèse et tout autre type de don,
  • 4 semaines
    • entre un don de plaquettes ou un don de granulocytes par aphérèse et tout autre type de don cellulaire
  • 8 semaines
    • entre un don de sang total ou de globules rouges en aphérèse combinée et tout autre don de globules rouges ;
    • entre un prélèvement de cellules souches hématopoïétiques et un don de plasma
  • 16 semaines
    • entre un don en aphérèse simple de globules rouges et tout autre don de globules rouges ;
    • entre un prélèvement de cellules souches hématopoïétiques et tout type de don hors plasma ;

Les intervalles à respecter selon les différentes combinaisons entre deux types de don sont présentés en annexe de l’arrêté.

Fréquence des prélèvements de sang

Sur une période de 12 mois, avec une tolérance de 15 jours, le nombre de dons, tout type confondu, est inférieur ou égal à 24 .

  • Le nombre d‘unités de concentrés de globules rouges prélevés en sang total et/ou par aphérèse est inférieur ou égal à :
    • 6 par an pour les hommes
    • et 4 par an pour les femmes.
  • Le nombre de dons de concentrés plaquettaires par aphérèse est inférieur ou égal à:
    • 12 par an pour les hommes et les femmes.
  • Le nombre de dons de plasma par aphérèse est inférieur ou égal à
    • 24 par an pour les hommes et les femmes.
  • Le nombre de dons de granulocytes par aphérèse est inférieur ou égal à
    • 2 par an pour les hommes et les femmes
    • peut être porté à 4 en cas de nécessité thérapeutique (appréciée par un médecin de l’établissement de transfusion sanguine°.

Volume de sang prélevé

  • Prélèvement de sang total:
    • le volume total des constituants sanguins prélevés est inférieur ou égal à 13 % du volume sanguin total estimé du donneur,
    • sans toutefois dépasser 500 ml.
  • Prélèvement d’aphérèse cellulaire,
    • le volume total des constituants sanguins prélevés,  est inférieur ou égal à 13 % du volume sanguin total estimé du donneur,
    • sans toutefois dépasser 650 ml.
  • Prélèvement d’aphérèse plasmatique,
    • le volume prélevé, hors échantillons et anticoagulants est inférieur ou égal à 16 % du volume sanguin total estimé du donneur,
    • sans toutefois dépasser 750 ml.
  • Au cours d’une procédure de prélèvement par aphérèse,
    • le volume extracorporel ne dépasse pas 20 % du volume sanguin total estimé.

Pour tout prélèvement, au-delà de 40 ml, le volume supplémentaire d’échantillons est soustrait du volume total prélevé .

 

Caractéristiques cliniques et biologiques du donneur de sang

Caractéristiques cliniques du donneur de sang

Une masse minimum de 50 kg est requise pour tout type de don. .

Lors de l’entretien préalable au don, il appartient à la personne habilitée à procéder à l’entretien pré-don d’apprécier la possibilité d’un don au regard des contre-indications du donneur ainsi que de la durée prévue du don. L’appréciation tient compte des éléments issus du questionnaire préalable au don ainsi que d’éventuelles informations complémentaires obtenues au cours de l’entretien pré-don.
Le prélèvement n’est pas autorisé s’il est décelé un défaut de compréhension du candidat au don ou des réponses insuffisantes ou inadaptées, susceptibles de mettre en cause sa sécurité et la qualité du produit issu du don.

Le candidat est ajourné du don s’il présente une contre-indication mentionnée dans l’arrêté.
Pour les prélèvements en aphérèse simple de globules rouges, le volume de sang total estimé du donneur est égal ou supérieur à 5 litres.

Caractéristiques biologiques du donneur de sang

Le taux d’hémoglobine est au minimum de : 120 g/l pour les femmes et 130 g/l pour les hommes,
sauf pour les dons en aphérèse simple de globules rouges.
Pour les dons de plasma, en dessous de ces valeurs, le prélèvement est laissé à l’appréciation d’un médecin de l’établissement de transfusion sanguine ;

140 g/l pour les hommes et les femmes pour les dons en aphérèse simple de globules rouges ;

  • Pour le don de plaquettes, l
    la numération plaquettaire est supérieure ou égale à 150 giga/l,
    avec une dérogation possible pour les donneurs HLA et HPA compatibles, selon l’appréciation du médecin.
  • Dons de plasma et les dons de plaquettes,
    le taux de protides est supérieur ou égal à 60 g/l
  • La poursuite des dons en aphérèse simple de globules rouges
    ne peut être effectuée que si la ferritinémie réalisée à l’occasion du premier don en aphérèse simple de globules rouges est supérieure à 20 ng/ml.
  • Après un prélèvement de cellules souches hématopoïétiques,
    un don ne peut être effectué qu’après avoir vérifié que le taux d’hémoglobine est revenu aux valeurs de référence.

 Contre-indications au don du sang

Risques pour le donneur

Altération de la santé du donneur

Contre-indication permanente lorsque la maladie est grave active, chronique ou à rechute susceptible de menacer la santé du donneur à l’occasion d’un don. Lors de l’entretien pré don, le médecin apprécie si le don est possible.
Un cancer est une contre-indication permanente sauf un cancer in situ après guérison complète

Mauvaise tolérance  au don

Risque d’incident hémodynamique, notamment prise d’antihypertenseurs dont les bêtabloquants. Le médecin appréciera si le don est possible.

Contre-indication temporaire le jour du don lorsque TA systolique au repos > 180 mm Hg, TA diastolique au repos > 100 mm Hg
Si TA > 160/90, le don est possible selon l’appréciation du médecin .

Grossesse

Contre-indication au don de sang pendant la grossesse et pendant les 6 mois qui suivent l’accouchement.

Allergie

L’asthme grave est une contre-indication permanente, dans les autres cas c’est le médecin qui apprécie si le don est possible.

Anémie

Contre-indication au don tant que les valeurs suivantes du taux d’hémoglobine ne sont pas atteintes : au minimum de : 120 g/l pour les femmes et 130 g/l pour les hommes,

Pathologie d’hémostase et coagulopathie  :

Contre-indication permanente pour le don de sang.

Affection cardio-vasculaire

Valvulopathie, troubles du rythme de conduction, insuffisance vasculaire artérielle, anomalies congénitales sont des contre-inidications permanentes au don du sang, sauf les cas d’anomalies congénitales avec guérison complète.

Décompensation d’une affection neurologique

  • Antécédent d’accident vasculaire cérébral, accident ischémique transitoire, épisodes répétés de syncope  sont des contre-indications permanentes au don du sang
  • Antécédent de convulsion et épilepsie  est une contre-indication permanente sauf  s’il s’agit d’antécédents de convulsions infantiles
    Pour une épilepsie traitée : le don de sang est contre-indiquée pendant les 3 ans après l’arrêt du traitement en l’absence de crise

Risques pour le receveur

Principales contre-indications listées dans l’arrêté d’avril 2016

Transmission de tératogènes au receveur 
La prise de tératogènes avérés est une contre-indication au don de sang ( voir la liste des médicaments dont la prise ajourne le don de sang).

Prise de médicaments inhibiteurs des fonctions plaquettaires

Contre-indication à la préparation d’un concentré plaquettaire (CPA ou MCP)

  • anti-inflammatoires non stéroïdiens, contre-indication d’1 jour après arrêt du traitement ;
  • acide acétyl salicylique : contre-indication de 5 jours après arrêt du traitement

Transmission d’un agent pathogène

  • Vaccination par vaccins vivants atténués  :
    contre-indication de 4 semaines
  • Vaccination par vaccins inactivés, Vaccination par anatoxines
    Don de sang  autorisé si l’état de santé est satisfaisant.
  • Vaccination antirabique
    Don autorisé si l’état de santé est satisfaisant et en l’absence d’exposition au virus.
    Contre-indication pendant 1 an si la vaccination est faite après l’exposition au virus

Transmission d’un agent infectieux

  • Contact avec un sujet infectieux :
    la possibilité du don est apprécié lors de l’entretien pré don.
  • Infection et/ou fièvre > 38 °C  :
    contre-indication de 2 semaines après la disparition des symptômes
  • Intervention chirurgicale :
    contre-indication du don pendant 1 semaine en cas d’intervention mineure, 4 mois en cas d’intervention chirurgicale majeure.
  • Corticothérapie par voie générale :
    contre-indication de 2 semaines après arrêt du traitement
  • Infection biologiquement avérée par le VIH, VHC, VHB, HTLV  :
    contre-indication permanente
  • Infections sexuellement transmissibles :
    contre-indication de 4 mois après guérison
  • Traitement antibiotique (hors acné simple)  :
    contre-indication d’1 semaine après arrêt du traitement
    et de 2 semaines après la fin des symptômes
  • Soins dentaires :
    Soins simples (soins de caries, détartrage, etc.) : contre-indication du don pendant 1 jour
    Autres soins (traitement de racines, extraction dentaire) : contre-indication d’1 semaine et jusqu’à cicatrisation
  • Lésions cutanées (eczéma…) au point de ponction  :
    contre-indication au don jusqu’à guérison des lésions
  • Plaie cutanée (ulcère variqueux, plaies infectées…)  :
    contre-indication jusqu’à cicatrisation

Risque d’exposition du candidat au don à un agent infectieux transmissible par voie sexuelle

Pour les femmes :

  • rapport(s) sexuel(s) avec plus d’un partenaire dans les 4 derniers mois :
    contre-indication au don de 4 mois après la fin de la situation
  • rapport(s) sexuel(s) en échange d’argent ou de drogue  :
    contre-indication au don du sang pendant 12 mois après la fin de cette situation

Pour les hommes :

  • rapport(s) sexuel(s) avec plus d’un partenaire dans les 4 derniers mois :
    contre-indication au don de 4 mois après la fin de la situation
  • rapport(s) sexuel(s) en échange d’argent ou de drogue  :
    contre-indication au don du sang pendant 12 mois après la fin de cette situation
  •  rapport(s) sexuel(s) avec un autre homme
    • si don de sang total et d’aphérèse :contre-indication de 12 mois après le dernier rapport sexuel considéré
    • si don de plasma par aphérèse pour plasma sécurisé par quarantaine : contre-indication de 4 mois pour les hommes ayant eu plus d’un partenaire sexuel dans les quatre derniers mois après la fin de cette situation.

Risque d’exposition du partenaire sexuel du candidat au don à un agent infectieux transmissible par voie sexuelle

  • Partenaire ayant lui-même eu plus d’un partenaire sexuel dans les 4 derniers mois :
    contre-indication de 4 mois après le dernier rapport sexuel considéré avec ce partenaire
  • Partenaire ayant utilisé par voie injectable des drogues ou des substances dopantes sans prescription
    contre-indication de 12 mois après le dernier rapport sexuel considéré avec ce partenaire
  • Partenaire ayant eu un rapport sexuel en échange d’argent ou de drogue
    contre-indication de 12 mois après le dernier rapport sexuel considéré avec ce partenaire
  • Pour les femmes dont le partenaire masculin a eu lui-même un rapport sexuel avec un homme dans les 12 derniers mois
    • dans le cas d’un don de sang total et d’aphérèse : contre-indication de 12 mois après le dernier rapport sexuel considéré avec ce partenaire
    • dans le cas d’un don de plasma par aphérèse pour plasma sécurisé par quarantaine : contre-indication de 4 mois après le dernier rapport sexuel du candidat au don avec ce partenaire
  • Partenaire ayant une sérologie positive pour : VIH, HTLV, VHC, VHB(AgHBs+)
    contre-indication de 12 mois après le dernier rapport sexuel considéré avec ce partenaire.

Pas de CI lorsque chez le partenaire VHC+ la recherche ARN est négative depuis plus d’un an
Pas de CI en cas de partenaire VHB (AgHBs+) si le donneur est vacciné et que son immunité est démontrée (Ac anti-HBs positifs) à un titre protecteur

Risque d’exposition du candidat au don à un virus transmissible autrement que par voie sexuelle

  • Partenaire ayant eu une infection sexuellement transmissible récente ou en traitement
    contre-indication au don de 4 mois après la guérison du partenaire
  • Utilisation par voie injectable de drogues ou de substances dopantes sans prescription
    contre-indication permanente
  • Acupuncture, sclérose de varices, mésothérapie
    contre-indication de 4 mois mais pas de contre-indication si utilisation de matériel à usage unique
  • Accident d’exposition au sang
    contre-indication de 4 mois
  • Tatouage, piercing (boucles d’oreilles incluses)
    contre-indication de 4 mois
  • Endoscopie avec instrument flexible
    contre-indication de 4 mois

Transmission du paludisme à partir d’une zone à risque

(la zone à risque est définie comme non exempte de paludisme endémique, c’est-à-dire tout pays ou région du pays pour lequel une autre mention que « Absence de transmission du paludisme » figure dans le tableau établi d’après les données du BEH de l’année en cours) (*)

Il faut se référer à l’annexe de l’arrêté pour connaître les conduites à tenir dans tous les cas de figures.

Antécédent de paludisme avéré ou de sérologie positive connue
contre-indication de 3 ans après la fin du traitement.
Après 3 ans, don autorisé en l’absence de symptômes si test sérologique négatif au premier don

Retour d’une zone à risque depuis moins de quatre mois  : contre-indication de 4 mois après le retour

Dispositions relatives aux porteurs d’hémochromatose génétique

L’hémochromatose génétique n’est pas une contre-indication au don de sang.

En cas d’indications de saignées à visée thérapeutique, le don de sang est autorisé, sur proposition d’un médecin de l’Etablissement français du sang ou du centre de transfusion sanguine des armées, sous réserve d’une information éclairée du donneur et de son consentement, et dans le respect des conditions suivantes :

  • le prélèvement est fait sur un site transfusionnel comprenant un centre de santé,
  • le prélèvement est fait en collaboration avec l’équipe médicale assurant le suivi du patient ,
  • le don respecte les critères de sélection fixés par le présent arrêté.

Le médecin peut décider de déroger aux dispositions relatives aux intervalles entre deux dons et au nombre de dons par an.

Médicaments dont l’utilisation entraîne l’ajournement du don du sang

Le délai noté correspond au délai d’ajournement après la dernière prise

    • Misoprostol  : 1 jour
    • Thalidomide  : 3 jours
    • Valproate de sodium/valpromide  : 7 jours
    • Raloxifène  : 7 jours
    • Finastéride  : 7 jours
    • Alitrétinoïne : 1 mois
    • Isotrétinoïne  : 1 mois
    • Dutastéride  : 6 mois
    • Etrétinate  : 2 ans
    • Détrétinate ou acitrétine  : 2 ans
    • Vismodegib ou sonidegib  : 2 ans
  • Topiramate  : 7 jours
  • Danazol  : 1 jour
  • Carbimazole  : 7 jours
  • Méthotrexate  : 7 jours
  • Sels de lithium  : 7 jours



Vous pouvez lire également les articles suivants :

 

Sites Internet conseillés :


Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire