Point sur les fibromyalgies

Les fibromyalgies touchent 2 à 4 % de la population générale. En 1992  l’OMS, Organisation Mondiale de la Santé, a reconnu cette pathologie en tant que maladie rhumatismale, puis en 2007 comme maladie à part entière.  Des conditions de travail difficiles, une insatisfaction dans le travail font partie des facteurs favorisants de toutes les pathologies douloureuses chroniques, en particulier les fibromyalgies.

 

Les fibromyalgies sont encore appelées syndrome fibromyalgique, fibrosite, syndrome idiopathique polyalgique diffus.
Le terme de Fibromyalgie provient des termes “fibro” pour les tendons et les ligaments, “my(o)” pour les muscles et “algie” pour la douleur.

  • Les fibromyalgies se manifestent par des douleurs variables, dont le siège varie dans le temps et dans l’espace chez un patient.
  • La douleur est déclenchée par l’appui sur une insertion tendineuse ( et non pas sur une articulation).
  • Ces douleurs peuvent s’accompagner de fatigue, troubles du sommeil, anxiété,dépression..
  • Il n’existe jamais de gonflement articulaire au cours des fibromyalgies, ni de signe d’inflammation ( radiologique, échographique ou biologique).

Dans le temps l’état est stable, la fibromyalgie ne conduit jamais à la perte de l’autonomie de la personne.

Causes de la fibromyalgie

  • Les infections bactériennes, virales: grippes, hépatites.
  • Le stress: traumatisme dans l’enfance, accidents de la vie.
  • Les difficultés professionnelles: conditions de travail difficiles, insatisfaction au travail.
  • Il existe des terrains familiaux.
  • La sédentarité favorise les fibromyalgies.
  • Il semble exister un problème dans la régulation des voies de la douleur chez ces patients.

Le traitement des fibromyalgies

Il s’agit d’un syndrome encore mal connu, pour lequel de nombreux traitements ont été testés. Certaines molécules semblent donner de bons résultats par exemple le lyrica® prégabaline. Des antidépresseurs peuvent également être prescrits.

Le traitement médical, à ce jour est rarement la solution, l’effet est toujours sur de courtes durées.

Il faut privilégier la kinésithérapie, la relaxation, le travail psychologique.

Une activité physique modérée est conseillée ( la peur du mouvement s’installe dans ce type de pathologie, il faut parvenir à vaincre cette appréhension).

Certains centres hospitaliers ( Hopital Saint Antoine à Paris) ont mis en place des programmes thérapeutiques pour les patients souffrant de fibromyalgies.

Sur le plan professionnel il est important de conserver une activité, au moins à temps partiel.

Vous pouvez poser vos questions sur notre forum de santé au travail


Vous pouvez lire également les articles suivants :

Sites internet conseillés :


Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire