Une fièvre Q chronique peut-elle être reconnue au titre des maladies professionnelles ?

J’ai 29 ans, je présente une fièvre Q chronique que la Sécurité sociale ne reconnaît pas en maladie professionnelle alors qu’à l’âge de 16 ans, j’ai effectué mon apprentissage dans un élevage de brebis. Quels critères doivent être remplis pour qu’une fièvre Q chronique soit indemnisée au titre des maladies professionnelles ?

La fièvre Q est une affection due à une rickettsie.
Les tableaux des maladies professionnelles n° 53 du régime général et n° 49 du régime agricole indemnisent les affections dues aux rickettsies, notamment les manifestations chroniques : seules sont indemnisées l’endocardite, et l’hépatite granulomateuse.

Pour prétendre à une indemnisation au titre des maladies professionnelles, il faut que le diagnostic de fièvre Q soit confirmé par un test de laboratoire spécifique.

Pour ces affections chroniques dues aux rickettsies ( hépatite granulomateuse, ou endocardite), le délai de prise en charge est de 10 ans:
Par conséquent 10 ans au maximum doivent s’être écoulés entre le moment ou vous avez cessé de travailler au contact des brebis et le moment où la maladie est apparue.

Pour être indemnisé, il faut avoir travaillé au contact des bovins, caprins, ovins, ou leurs viscères, ou leurs déjections, ou bien avoir exécuté des travaux dans les laboratoires qui effectuent le diagnostic de fièvre Q, ou des recherches biologiques vétérinaires.

Maladies professionnelles.

  Tableau n°53 RG : Affections dues aux rickettsies (6,8 KiB, 1 911 hits)

  Tableau n°49 RA : Affections dues aux rickettsies (36,4 KiB, 1 569 hits)