Une maladie de Kienböck chez un préparateur de commandes est-elle une maladie professionnelle ?

Je me fait opérer d’une maladie de Kienböck ce lundi. Je suis préparateur de commandes, je porte des charges lourdes. Ma maladie est évolutive depuis plusieurs années, peut-elle être considérée comme maladie professionnelle ?

La maladie de Kienböck qui correspond à une ostéonécrose du semi-lunaire peut être reconnue au titre des maladies professionnelles chez les salariés qui sont exposés aux vibrations transmises par des machines-outils tenues à la main ou bien qui sont exposés à des chocs provoqués par l’utilisation manuelle d’outils percutants.

Concernant l’exposition aux vibrations :
il peut s’agir de l’utilisation de marteaux-piqueurs, de perçeuses, de scies, de tronçonneuses, de débroussailleuses

Pour l’exposition aux chocs :
il peut s’agir de l’utilisation manuelle d’outils percutants lors de travaux de tôlerie, chaudronnerie, lors de l’utilisation de clouteuses, riveteuses, également à l’occasion de travaux de terrassements, démolition.

Si vous êtes exposé, ou avez été exposé aux vibrations ou aux chocs, vous pouvez effectuer une déclaration de maladie professionnelle sur le tableau n° 69 des maladies professionnelles.

Maladies professionnelles.

Tableau n°69

  Tableau n°69 RG : Affections provoquées par les vibrations et chocs transmis par certaines machines-outils, outils et objets et par les chocs itératifs du talon de la main sur des éléments fixes (9,7 KiB, 12 533 hits)