Avatar

SVP pensez à vous inscrire
guest

sp_LogInOut Connexion sp_Registration S'inscrire

S'inscrire | Mot-de-passe perdu ?
Recherche avancée

— Activité du forum —




— Correspond —





— Options du forum —





La longueur du mot recherché est au minimum de 3 caractères et au maximum de 84 caractères

sp_Feed Flux RSS du sujet sp_TopicIcon
refuser invalidité et continuer à percevoir IJ
13 janvier 2015
18:49
Avatar
asi
lyon
New Member
Nombre de messages du forum : 1
Membre depuis :
13 janvier 2015
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

bonjour

Suite une maladie dépressive, j 'alterne depuis de nombreuses années, périodes de maladie, de chomage et d'emploi. Je suis bénéficiaire de l'AAH (jusqu'en novembre 2015) que je cumulais avec l'ASS de pole Emploi. Depuis 3 mois, je me suis mise en arrêt maladie sur les conseils de Pole Emploi qui estime à juste titre que si mon état de santé ne me permet pas de travailler pour le moment c'est à l'assurance maladie de prendre le relais. Je perçois donc des indemnités journalières qui sont cumulables avec l'aah, ce qui m'assure un revenu tout à fait décent en attendant de retrouver un emploi.

 Seulement voilà, j'ai été convoquée mercredi dernier par un médecin conseil de la cpam qui m'annonce qu'elle me mettait

en invalidité catégorie 2. Cela a été un choc, j'ai ressenti cela comme une condamnation. Ensuite, en me renseignant plus avant, j'ai vite compris après quelques calculs, que j'allais y perdre beaucoup d'argent, car plus d'AAH, qui elle est cumulable avec d'autres revenus. 

Je pense donc que je vais contester cette décision dès que j'aurais reçu la notification. Voilà mes questions , si certains peuvent me répondre précisément Smile  :

Est t-il légitime de me mettre en invalidité alors que je perçois des IJ que depuis 3 mois?

Ai je des chances d'obtenir gain de cause si je conteste?

Quels arguments puis je mettre en avant pour ne pas être taxée de vouloir profiter du système , raccourci qui peut être vite adopté par des personnes bien portantes, qui ont un emploi et qui n'ont pas à se soucier en permanence de cette double peine: précarité/maladie. 

Comment m'y prendre pour mettre toutes les chances de mon coté (assistances possibles)

Merci pour vos réponses et conseils que j'espère nombreux.

13 janvier 2015
22:16
Avatar
AtouSante
Administrateur
Nombre de messages du forum : 1820
Membre depuis :
11 mai 2011
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

C'est tout à fait logique que le médecin conseil vous place en invalidité si vous n'êtes pas en capacité de travailler ( vous dites avoir eu de nombreux arrêts maladie jusqu'à ce jour) et de plus vous percevez l'AAH, cela signifie donc que vous présentez un handicap ( que le médecin conseil a peut-être pris en compte pour sa décision).

Une invalidité ne s'impose pas à un assuré: dès que vous trouverez un travail, si le médecin du travail vous déclare apte à travailler vous ne percevrez plus d'invalidité...

Vous pouvez saisir le TCI pour contester cette décision de mise en invalidité

Le médecin conseil accorde une invalidité à un assuré qui a perdu les 2/3 de sa capacité de travail ou de gain : c'est donc à vous de prouver que vous n'avez pas perdu les 2/3 de votre capacité de travail ou de gain pour contester cette décision de mise en invalidité.

Ce n'est pas une question d'assistance pour aller contre la décision du médecin conseil : il faut prendre en compte des éléments objectifs. Par exemple : vous avez cumulé combien de jour d'arrêts maladie au cours des 3 dernières années ?

Fuseau horaire du forum :Europe/Paris

Nb max. d'utilisateurs en ligne : 1228

Actuellement en ligne :
5 Invité(s)

Consultent cette page actuellement :
1 Invité(s)

Auteurs les plus actifs :

Henri: 269

internaute: 141

tigrou: 125

michenique: 76

juajacc: 57

madame: 43

Statistiques des membres :

Invités : 1

Membres : 3023

Modérateurs : 0

Administrateurs : 1

Statistiques du forum :

Groupes : 14

Forums : 63

Sujets : 1351

Messages :5143

Nouveaux membres :

MICHEL29, celiahockensmith, fayzambrano8, kassiegranata13, kieraeddington6, seb

Administrateurs : AtouSante: 1820