Avatar

SVP pensez Ă  vous inscrire
guest

sp_LogInOut Connexion sp_Registration S'inscrire

S'inscrire | Mot-de-passe perdu ?
Recherche avancée

— ActivitĂ© du forum —




— Correspond —





— Options du forum —





La longueur du mot recherché est au minimum de 3 caractères et au maximum de 84 caractères

sp_Feed Flux RSS du sujet sp_TopicIcon
Souffrance au travail
1 juin 2011
13:33
Avatar
internaute
Member
Nombre de messages du forum : 141
Membre depuis :
1 juin 2011
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Je suis allergique aux pollens, celà commence début février jusqu'à fin juin. Je travaille dans une garderie périscolaire. Actuellement dès qu'il y a un peu de soleil la directrice ouvre grand toutes les fenêtres et portes ce qui crée un courant d'air permanent, en fin de soirée l'air devient très frais et provoque inévitablement une crise d'allergie accentuée par une forte sinusite, je ne dors plus car je passe mes nuits à moucher et tousser avec des douleurs abominables dans le crâne. J'ai demandé à ce que l'on aère les locaux normalement sans provoquer de courants d'air. Il m'a été répondu que je n'avais qu'à rentrer chez moi etc...aucun dialogue possible. Je me demande quel impact ceci a sur la santé des enfants de 3 à 11 ans que je surveille car ils sont victimes tout autant que moi. A la rentrée des vacances de printemps, les enfants seront à l'extérieur dans la cour, et les goûters seront servis sur la pelouse. Je ne peux pas aller sur l'herbe sans avoir de crise, de plus il y a un champ de foin en face et chaque année je passe 3 mois avec des difficultés respiratoires, des chutes de tension et même de la fièvre lors des crises violentes. C'est insupportable. De plus je me sens dévalorisée dans ce travail que j'ai accepté par défaut, je n'ai pas le choix, j'ai 62 ans et pas assez de trimestres pour valider ma retraite. Je suis handicapée suite à un accident. Impossible de trouver un autre travail dans ce contexte, je ne manque ni d'expérience dans divers domaines ni de culture mais je dois me satisfaire d'un travail dans lequel je ne m'épanouis pas, et n'ai aucune perspective de carrière. Je travaille avec des jeunes gens incultes qui me donnent des ordres ou me considèrent comme une "vieille" tout juste bonne à effectuer les tâches subalternes. Ayant toujours eu des postes à responsabilités au cours de ma carrière, j'ai l'impression dêtre mise au placard. Bref je vais mal.

5 juin 2011
4:50
Avatar
AtouSante
Administrateur
Nombre de messages du forum : 1873
Membre depuis :
11 mai 2011
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

internaute a Ă©crit :

Je suis allergique aux pollens, celà commence début février jusqu'à fin juin. Je travaille dans une garderie périscolaire. Actuellement dès qu'il y a un peu de soleil la directrice ouvre grand toutes les fenêtres et portes ce qui crée un courant d'air permanent, en fin de soirée l'air devient très frais et provoque inévitablement une crise d'allergie accentuée par une forte sinusite, je ne dors plus car je passe mes nuits à moucher et tousser avec des douleurs abominables dans le crâne. J'ai demandé à ce que l'on aère les locaux normalement sans provoquer de courants d'air. Il m'a été répondu que je n'avais qu'à rentrer chez moi etc...aucun dialogue possible. Je me demande quel impact ceci a sur la santé des enfants de 3 à 11 ans que je surveille car ils sont victimes tout autant que moi. A la rentrée des vacances de printemps, les enfants seront à l'extérieur dans la cour, et les goûters seront servis sur la pelouse. Je ne peux pas aller sur l'herbe sans avoir de crise, de plus il y a un champ de foin en face et chaque année je passe 3 mois avec des difficultés respiratoires, des chutes de tension et même de la fièvre lors des crises violentes. C'est insupportable. De plus je me sens dévalorisée dans ce travail que j'ai accepté par défaut, je n'ai pas le choix, j'ai 62 ans et pas assez de trimestres pour valider ma retraite. Je suis handicapée suite à un accident. Impossible de trouver un autre travail dans ce contexte, je ne manque ni d'expérience dans divers domaines ni de culture mais je dois me satisfaire d'un travail dans lequel je ne m'épanouis pas, et n'ai aucune perspective de carrière. Je travaille avec des jeunes gens incultes qui me donnent des ordres ou me considèrent comme une "vieille" tout juste bonne à effectuer les tâches subalternes. Ayant toujours eu des postes à responsabilités au cours de ma carrière, j'ai l'impression dêtre mise au placard. Bref je vais mal.

Il faut bien sûr alerter le médecin du travail sur cette situation.
Une retraite au titre de l’inaptitude serait peut-être la solution :

Certaines consultations sont spécialisées dans la prise en charge de la souffrance au travail dans de nombreuses régions de France

Fuseau horaire du forum :Europe/Paris

Nb max. d'utilisateurs en ligne : 2163

Actuellement en ligne : artemis
45 Invité(s)

Consultent cette page actuellement :
1 Invité(s)

Auteurs les plus actifs :

Henri: 284

internaute: 141

tigrou: 125

michenique: 76

juajacc: 57

madame: 54

Statistiques des membres :

Invités : 1

Membres : 3258

Modérateurs : 0

Administrateurs : 1

Statistiques du forum :

Groupes : 14

Forums : 63

Sujets : 1411

Messages :5327

Nouveaux membres :

amiddone, Hasinirina, shauntealbertson, Ikardor, a1fumigations, audrey pussier

Administrateurs : AtouSante: 1873