Avatar

SVP pensez à vous inscrire
guest

sp_LogInOut Connexion sp_Registration S'inscrire

S'inscrire | Mot-de-passe perdu ?
Recherche avancée

— Activité du forum —




— Correspond —





— Options du forum —





La longueur du mot recherché est au minimum de 3 caractères et au maximum de 84 caractères

sp_Feed Flux RSS du sujet sp_TopicIcon
Accident de travail et reprise: dépression, nouvel arrêt maladie
31 janvier 2013
8:01
Avatar
pentoune
Member
Nombre de messages du forum : 13
Membre depuis :
13 août 2012
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Bonjour

suite à ma reprise du travail, la médecine du travail me met apte avec 3 restrictions: pas de port de charge lourde, pas de monte (je suis palefrenière) pas de manipulation de chevaux (dressage).

En dépression pendant  une partie des 7 mois d'arrêt, j'ai repris le travail le 14 janvier.

Visite de reprise le 18 janvier, la DRH disant que le médecin du travail me met apte à la reprise, mais vide le contenu de mon poste, donc je deviens "inutile", ils m'ont déjà remplacée. La DRh essaie de me faire signer une rupture conventionnelle , le 18-1. J'arrive à négocier un délai de 2 jours pour en reparler calmement, n'ayant pas envisagé un éventuel licenciement.

Le 20-1 au rdv, la DRH me dit qu'elle a fait une erreur: elle ne peux proposer une RC  suite à un accident de travail.

Elle fait une demande au médecin du travail, pour annuler les restrictions et m'en parle 3 jours après l'envoi du fax à la MDT.

Depuis, je suis mise au placard, ne pouvant qu'utiliser le balai-brosse, en étant dehors sous la pluie, le froid...

Suite à un harcèlement de mon chef de service et collègues  (on tente de me faire partir de ma propre initiative), mon médecin traitant me prescrit un calmant en urgence pour troubles anxio dépressifs  car 18 de tension et envisage de me mettre sous anti-dépresseur (rdv dans 5jours, car je réagis très mal aux médicaments) et me met 15 jours en arrêt maladie.

questions:

- peut-on rapprocher cette nouvelle pathologie à l'AT, initial?

- ayant eu 7 mois d'arrêt maladie (fracture cheville et algodystrophie) 2 mois de maintien salaire par l'employeur, est-ce que ce nouveau arrêt maladie me permettra de toucher le maintien de salaire à 100%?

 d'avance merci

1 février 2013
23:03
Avatar
AtouSante
Administrateur
Nombre de messages du forum : 1895
Membre depuis :
11 mai 2011
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Il est évident que l'avis d'aptitude rendu correspond à une inaptitude...il faut rencontrer de nouveau le médecin du travail.

C'est le médecin conseil qui jugera de la relation entre l'AT et la pathologie actuelle.

2 février 2013
8:16
Avatar
pentoune
Member
Nombre de messages du forum : 13
Membre depuis :
13 août 2012
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

merci

6 mars 2013
9:55
Avatar
pentoune
Member
Nombre de messages du forum : 13
Membre depuis :
13 août 2012
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

l'employeur à tout gagné, avec la reprise du travail en janvier et le harcèlement qui a suivit, j'ai été déclarée inapte pour danger immédiat, en dépression, le 23 février (harcèlement ayant débuté bien avant ma reprise effective de mi-janvier, dépression que je localiserais mi-septembre)

Ce n'est plus lié à l'accident.

Je reçois une copie d'une lettre adressée à mon employeur par la médecine du travail: est-il possible que durant la période d'un mois où l'employeur a obligation de chercher un poste, cet employeur propose un poste directement au médecin du travail qui a suivit le dossier?

Je m'explique: la lettre qui est adressée à la DRH, dit: je tiens à confirmer que comme cela a été écrit dans l'avis d'inaptitude, l'état d santé de votre salariée ne permet ni possibilité de reclassement, ni aménagement de poste au sein de votre société.

Ma question est: la société fait partie d'un groupe, hors dans ce groupe il y a possibilité de travailler pour moi (autre branche d'activité correspondant à mon CV initial, déjà utilisé par l'employeur), possibilité de travailler avec des gens et pour des gens n'ayant rien à voir avec le harcèlement moral et dans une autre région. N'ont-ils pas obligation d'au moins proposer ce poste?

7 mars 2013
19:26
Avatar
AtouSante
Administrateur
Nombre de messages du forum : 1895
Membre depuis :
11 mai 2011
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

L'employeur dispose du temps nécessaire pour rechercher un reclassement pour un salarié, ce n'est pas limité à 1 mois...Il peut prendre son temps pour explorer les possibilités de reclassement, puisqu'effectivement l'employeur doit également rechercher un reclassement y compris dans une autre entreprise du groupe.

Des employeurs sont régulièrement condamnés pour avoir licencié un peu hâtivement un salarié dans le cadre d'une procédure de licenciement pour inaptitude. Ces échanges de courriers objectivent les démarches de l'employeur pour tenter de trouver un reclassement.

Même si le médecin du travail ne demande pas de reclassement, l'employeur doit chercher un reclassement. L'employeur peut effectivement demander directement l'avis du médecin du travail à propos d'un poste de travail qui selon lui pourrait convenir au salarié à reclasser.

Avez-vous évoqué ces possibilités de reclassement au sein du même groupe, dans une autre région avec le médecin du travail ?

Fuseau horaire du forum :Europe/Paris

Nb max. d'utilisateurs en ligne : 2442

Actuellement en ligne :
16 Invité(s)

Consultent cette page actuellement :
1 Invité(s)

Auteurs les plus actifs :

Henri: 292

internaute: 141

tigrou: 125

michenique: 76

juajacc: 57

madame: 54

Statistiques des membres :

Invités : 1

Membres : 3322

Modérateurs : 0

Administrateurs : 1

Statistiques du forum :

Groupes : 14

Forums : 63

Sujets : 1431

Messages :5397

Nouveaux membres :

laurent53, mor, dinors, adelajudd9893, dariogrant327, pearlenepapathan

Administrateurs : AtouSante: 1895