4 syndromes pulmonaires dépistés par la spirométrie

Equipements de protection individuelle-Santé au travail

Les spirométries réalisées lors des visites de santé au travail permettent de dépister les syndromes des petites voies aériennes, mais également les Broncho-pneumopathies chroniques obstructives, BPCO, car seulement 30% d’entre elles sont actuellement dépistées.

Syndrome des petites voies aériennes, SPVA
Trouble ventilatoire obstructif, TVO
Trouble ventilatoire restrictif, TVR
Trouble ventilatoire mixte, TVM

 

Syndrome des petites voies aériennes, SPVA

Le syndrome des petites voies aériennes correspond à une diminution du débit au niveau des petites voies aériennes. Les volumes et les débits concernant les gros troncs bronchiques sont normaux.

Caractéristiques du syndrome des petites voies aériennes

3 critères doivent être présents simultanément sur la spirométrie pour affirmer un syndrome des petites voies aériennes :

  • abaissement du DEMM, débit expiratoire maximal médian, encore appelé DEM 25-75 ;
  • abaissement du DEM 50, débit expiratoire maximal au point 50 de la CVF, capacité vitale forcée ;
  • abaissement du DEM 25, débit expiratoire maximal au point 25 de la CVF, capacité vitale forcée.

Causes du syndrome des petites voies aériennes
Tout ce qui produit un bronchospasme, une crise d’asthme, une gêne à la dilatation des petites voies aériennes peut provoquer un SPVA .

  • Antécédents d’infection dans l’enfance ( rougeole, coqueluche).
  • Dans les 2 mois qui suivent une grippe.
  • Allergie.
  • Le tabac provoque un syndrome des petites voies aériennes chez le fumeur, réversible dans un premier temps.
    Il ne faut donc pas fumer dans l’heure qui précède la réalisation de la spirométrie.
  • Exposition à des polluants.

Evolutions possibles du syndrome des petites voies aériennes

Un syndrôme des petites voies aérienne pourra évoluer sous 4 modes :

  • régression ;
  • stabilisation ;
  • évolution vers un trouble ventilatoire obstructif, c’est à dire une broncho-pneumopathie chronique obstructive, BPCO ;
  • évolution vers un trouble ventilatoire restrictif. Ce cas est rare, il s’observe chez une personne exposée à l’amiante, ou à un autre produit fibrosant.
    L’évolution vers la fibrose est inexorable.

 Dépistage du syndrome des petites voies aériennes

Trouble ventilatoire obstructif, TVO

Etiologies d’un trouble ventilatoire obstructif

Un trouble ventilatoire obstructif correspond :

  • soit à une bronchoconstriction de type irritation, qui peut être réversible ;
  • soit à une bronchopathie irréversible type BPCO ;
  • soit à un asthme en crise, réversible, associant bronchoconstriction, hypersécrétion et oedème de la muqueuse ;
  • soit à une impossibilité à l’inspiration, d’une bronchodilatation maximale préparatoire à l’expiration.

Paramètres sur la spirométrie d’un TVO

  • La CVF est normale.
  • le VEMS est abaissé, en dessous de 80% de la valeur théorique,
    donc le coefficient de Tiffeneau (VEMS/CVF) est également abaissé.
  • Le DP, débit de pointe est abaissé, ainsi que le DEM 75.
  • L’abaissement des valeurs est plus prononcé au niveau des petites voies aériennes,
    c’est à dire au niveau du DEMM, DEM 50, et DEM 25.
  • Le rapport DEMM / CVF est effondré, car le DEMM est abaissé, plus que le VEMS.

 

Trouble ventilatoire restrictif, TVR

Par définition, le TVR résulte d’une diminution de la capacité pulmonaire totale, CPT. En médecine du travail, on assimile la baisse de la CPT à la baisse de la capacité vitale.

Causes d’un TVR

Le TVR résulte :

  • soit d’une amputation parenchymateuse ;
  • soit d’une non expansibilité pulmonaire à l’inspiration ;
  • soit d’une obstruction bronchique ;
  • soit de troubles de la musculature ;
  • soit de troubles de la statique vertébrale.

Caractéristiques du TVR

  • Abaissement dans la même proportion de la capacité vitale forcée et du VEMS, le coefficient de Tiffeneau est normal;
  • Le DEM 75 est abaissé,
    le DEM50 et le DEM 25 sont également abaissés mais dans une proportion moindre que la CVF.
  • DEMM / CVF peut être normal, c’est à dire à 100% de la valeur théorique,ou augmenté c’est à dire supérieur à 100% de la valeur théorique.

Important :
En cas de suspicion de TVR (amiante, métaux frittés) par fibrose interstitielle diffuse faire :
une gazométrie de repos à l’effort
une DLCO ( test de diffusion au monoxyde de carbone)

Trouble ventilatoire mixte, TVM

Il s’agit de l’association d’un trouble ventilatoire restrictif et d’un trouble ventilatoire obstructif.

L’exemple typique est un emphysème.

Caractéristiques du TVM

Il est défini par un abaissement de toutes les grandeurs :

  • CVF abaissée, en dessous de 80% de la valeur théorique ;
  • VEMS abaissé ;
  • Tiffeneau abaissé, en dessous de 80% de la valeur théorique ;
  • DP , débit de pointe abaissé ;
  • DEMM très abaissé ;
  • DEM75 abaissé.

 

 

Vous pouvez lire également les articles suivants :

 

Sites Internet conseillés :


Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.