Quelles nouvelles compétences pour le médecin du travail ?

Personnes au travail-Santé au travail

La loi sur la santé au travail de juillet 2011 donne un nouveau statut et instaure de nouvelles compétences pour le médecin du travail puisqu’il devient le manager d’une équipe pluridisciplinaire.  Le médecin du travail devra donc se former au management, développer certaines compétences.

Compétences requises pour manager
Comment développer ses compétences comportementales pour manager ?

Compétences requises pour manager

Le médecin du travail est un expert dans le domaine médical  mais pour animer l’équipe pluridisciplinaire il devra mettre en oeuvre de nombreuses compétences qui sont d’ordre comportementale :

  • compétences managériales,
  • compétences diplomatiques,
  • Compétences de communication et de gestion d’image.

Compétences managériales
Contrairement à l’expert qui est totalement centré sur lui même et est jugé sur ce qu’il produit, un manager doit faire faire par une équipe de collaborateurs, il est donc évalué sur ce que font ses équipes, sur l’effet qu’il produit sur les autres.

Dans l’entreprise, beaucoup d’individus sont un peu experts et managers alors qu’être à la fois expert et manager ne va pas de soi.

Le médecin du travail devra consacrer  du temps au management de l’équipe pluridisciplinaire qu’il animera.

La matière du manager c’est l’humain, il n’est la que pour produire un effet sur l’autre alors que la matière de l’expert c’est la technicité.
L’outil du manager, c’est son comportement : c’est donc une grossière erreur de former des managers en leur donnant des techniques.

Compétences diplomatiques
Les compétences diplomatiques doivent permettre de trouver des compromis.
En effet, la diplomatie sert a éviter guerre : quand on ne négocie plus on est dans conflit. La vie est faite de compromis,  dans l’entreprise également, il faut toujours trouver des compromis.
Négocier est souvent perçu comme dégradant en France, alors qu’il est indispensable de négocier si l’on veut que les choses avances.
Les  compétences diplomatiques permettent également de débloquer des situations figées, de faire avancer les dossiers importants.

Les compétences diplomatiques sont des compétences relationnelles : il faut parvenir à comprendre les interfaces entre les individus, gérer les situations relationnelles complexes.

Compétences de communication et de gestion d’images
Il faut avoir son autorité d’expert, être considéré comme un structure de référence,  être consulté en amont et influencer les décisions.
Il faut être capable de poser une autorité, donner envie aux autres de travailler avec nous. De temps en temps il faut savoir imposer une décision.
Dans certaines entreprises, le médecin du travail est largement associé à de nombreux projets alors que dans d’autres il ne l’est pas et personne ne souhaite pas qu’il participe.

Même si la position du médecin du travail est imposée par la loi, si le médecin ne gère pas son image, il n’aura pas le statut correspondant. Il devra donc savoir imposer son point de vue au bon moment.

Gérer son image  suppose de savoir quel effet nous produisons sur les autres au niveau émotionnel, quelle impression nous leur donnons.

Comment développer ses compétences comportementales pour manager ?

Un manager se forme avec des compétences comportementales. En amont d’un comportement, il y a une émotion, déclenchée par telle ou telle situation.

On ne distingue pas un comportement mais on peut repérer les effets d’un comportement, les manières de faire.
C’est un ensemble de manières de faire qui font  qu’un collaborateur a un bon esprit d’équipe ( est un bon team player). Un collaborateur qui  n’a pas l’esprit d’équipe va par exemple pianoter sur son Black Berry durant les réunions…
Faire changer quelqu’un, c’est l’aider à faire changer son principe pour agir, c’est pouvoir faire taire ses émotions.

On distingue le comportement stratégique  et le comportement émotionnel.
Quand  le médecin se met en colère, parce que dirigeant ne l’écoute pas, c’est du comportement émotionnel.
Parfois, ce peut être utile de se mettre colère : c’est alors du comportement stratégique.
Il faut être autant capable de comportement émotionnel que de comportement stratégique.

Les managers doivent être  formés pour gérer leurs émotions ( prendre conscience de leurs propres émotions )et leur propre stress.

L’efficacité comportementale dépend toujours du contexte, de l’objectif  que l’on veut atteindre.
Il faut donc avoir un champ de registre comportemental extrêmement large.

Quelques exemples de comportements de la compétence managériale

  • Evoluer pour changer,
  • observer pour comprendre,
  • hiérarchiser pour trancher,
  • partager pour travailler en équipe,
  • accompagner pour aider et suivre,
  • Influencer pour impacter, etc

Travailler sur les comportements, c’est changer.
Si une personne ne change rien pendant des années, elle perd sa souplesse adaptative personnelle, et s’installe dans une situation de vieillissement accéléré : le moindre changement qui lui sera ensuite demandé sera générateur de stress.

La compétitivité de l’entreprise c’est son adaptabilité. L’adaptabilité, tout comme la souplesse, doit être travaillée pour être conservée.
L’entreprise doit faire en sorte que les collaborateurs restent adaptables.

La vieillesse c’est l’incapacité à changer de comportement. Ne pas être vieux, c’est sortir de sa zone de confort au cours de chaque année…

Ne pas vieillir, c’est accepter de changer, cela  suppose :

  • de se remettre en cause,
  • de sortir de sa zone de confort,
  • d’accepter le risque d être moins performant momentanément,
  • de gérer ses émotions,
  • d’être accompagné

Les services de santé au travail vont devoir renouveler leur méthodes de travail face aux bouleversements qui vont toucher les entreprises : changer est une opportunité à condition de ne pas subir les changements. Les médecins du travail vont devoir accepter de déléguer ce qu’ils ne savent pas faire, donc perdre du pouvoir d’expertise pour prendre du pouvoir d’influence et devenir des managers d’équipes pluridisciplinaires.
La formation au management est une nécessité puisque  cette discipline n’est pas enseignée dans les facultés de médecine…

 Ces informations ont été recueillies lors d’une communication réalisée par le psychiatre Eric Albert destinée à des médecins du travail en novembre 2011.

.

Vous pouvez lire également les articles suivants :

Sites Internet conseillés :


Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.