Gaz et vapeurs anesthésiques


Description :

L’utilisation du protoxyde d’azote N2Oet des halogénés contamine l’air des locaux où les professionnels de santé pratiquent l’anesthésie et l’analgésie par inhalation d’un Mélange Equimolaire d’Oxygène et de Protoxyde d’Azote ( MEOPA).

Intervention chirurgicale-Santé au travail

Halogénés

L’halothane, l’enflurane, l’isoflurane, le sévoflurane et le desflurane sont des anesthésiques halogénés.

Lire la suite...
Cerveau-Santé au travail

Protoxyde d’azote

Le protoxyde d’azote, gaz plus lourd que l’air, présente une toxicité neurologique, hématologique et une toxicité sur la fonction de reproduction.

Lire la suite...
Observer-Santé au travail

Mesure des gaz anesthésiants au bloc

Conformément au décret de septembre 2003 et à la circulaire DGS/3A/667bis du 10/10/1985, la concentration dans l’atmosphère du bloc des halogénés doit être inférieure à 2 ppm et la concentration du protoxyde d’azote doit être inférieure à 25 ppm.

Lire la suite...
Bulles-Santé au travail

Bloc : réduire les expositions

Il faut tenter de réduire l’exposition professionnelle au protoxyde d’azote et aux vapeurs d’anesthésiques. Il serait possible de supprimer le protoxyde d’azote au bloc, ou au moins d’en diminuer nettement la consommation. Les halogénés pourraient également être supprimés, en utilisant […]

Lire la suite...

Autres sous-thématiques abordées :