Méthode d’élaboration des VLEP, Valeurs limites d’exposition professionnelle

Interrogations-Santé au travail

Les VLEP sont élaborées à partir des donnés de danger disponibles concernant la substance considérée.

Données de danger disponibles pour élaborer les VLEP, Valeurs limites d’exposition professionnelle
3 étapes pour élaborer une VLEP

Données de danger disponibles pour élaborer les VLEP, Valeurs limites d’exposition professionnelle

3 types de données chez l’homme sont exploitables

  • Les données épidémiologiques :
    • ce sont des données sur de grandes cohortes, sur des salariés ou la population générale.
      Inconvénient :
      il s’agit d’exposition à un mélange de substances,
      ce sont souvent des données «par inhalation, voie cutanée,
      parfois mixte, c’est dire à la fois par voie respiratoire et cutanée».
  • Les données cliniques :
    • inhalation, voie cutanée, voie orale (données observées après une tentative de suicide, par exemple).
  • Les données sur volontaires sains (données par inhalation) :
    • ce sont souvent des quantités très faibles.

Données chez les animaux

  • Données issues de protocoles standardisés :
    inhalation, voie orale, voie cutanée.
  • Données sur des organes précis :
    par exemple certaines substances sont connues pour avoir des effets sur le foie, etc
  • Données concernant le mécanisme d’action.

3 étapes pour élaborer une VLEP

Réalisation d’une revue bibliographique

  • Déterminer les effets liés à la substance, les relations doses-effets .
  • Propriétés physico-chimiques de la substance :
    est-elle sous forme de particules, si oui, ces particules sont-elles fines…;
  • Données sur la santé au vu des données animales et humaines:
    données après exposition aigue, ce sont ces données surtout qui sont intéressantes, et par inhalation;
    données après exposition sub-chronique, chronique,
    données sur la reproduction, inhalation, voie orale et cutanée.
  • Données de génotoxicité, inhalation, voie orale et cutanée.
  • Données sur la toxicocinétique

Identifier une dose critique en sélectionnant une ou plusieurs études critiques

Dose critique : dose au dessus de laquelle les effets apparaissent.
Sélectionner l’étude ou les études traitant de cet effet critique, et des relations dose-effet

Il existe 2 types de dose critique, il faut en sélectionner une :

  • soit la dose la plus importante (au plan épidémiologique ou expérimental) qui n’induit pas l’effet critique ;
  • soit la dose la plus faible qui induit l’effet critique.

Déterminer et appliquer des facteurs d’incertitude
On utilise ces facteurs pour réduire les incertitudes pouvant être liées aux données disponibles.

Ce sont des facteurs empiriques et déterminés par un jugement d’experts.
Ils sont souvent différents d’un organisme à l’autre ce qui explique que les valeurs des VLEP soient différentes d’un organisme à l’autre.

VLEP = dose critique / l’ensemble des facteurs d’incertitude.

Les facteurs d’incertitude permettent de pallier l’incertitude :

  • étude menée chez l’animal :
    transposition de l’animal à l’homme,
    le facteur d’incertitude utilisé est le facteur inter-espèces.
    Par exemple pour le rat le facteur d’incertitude est de 4, il est de 2 pour le singe ;
  • la dose critique retenue = la dose avec effet.
    • Ajouter un facteur d’incertitude, généralement entre 3 et 10
    • suivant l’organisme et le résultat des discussions entre experts ;
  • variation entre la durée de l’étude et celle de la validité de la VLEP,
    donc nécessité d’ajouter un facteur d’incertitude ;
  • effets critiques sévères, surtout l’effet sur la reproduction et l’effet cancérogène,
    donc ajouter un facteur d’incertitude ;
  • Ajouter un facteur d’incertitude si la qualité de l’étude critique retenue est médiocre ;
  • variabilité au sein des travailleurs :
    il faut ajouter un facteur d’incertitude intra-espèces.
    La variabilité est entre 1 et 3, le plus souvent on choisit 1,
    considérant que le travailleur adulte est sain,
    qu’un asthmatiquepar exemple n’est pas à un poste de travail qui expose à des produits chimiques.

    VLEP = dose critique identifiée / produit des facteurs d’incertitude.

Il est possible de faire une extrapolation voie à voie, de la voie orale vers l’inhalation :

  • si aucune donnée par inhalation n’est disponible ;
  • si les effets par voie orale ne sont pas des effets locaux ;
  • tenir compte de la toxicocinétique ( absorption, métabolisme).

Vous pouvez lire également les articles suivants :

Sites Internet conseillés :


Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.